Retour au site Crédit Agricole

Regards
partagés

Le magazine de la Banque Privée du Crédit Agricole

Promouvoir les bâtiments bas carbone avec le label BBCA

03 juin
Promouvoir les bâtiments bas carbone avec le label BBCA
Immobilier

3 juin

Afin de lutter activement contre le réchauffement climatique, l’association pour le développement du Bâtiment Bas Carbone (BBCA) – qui réunit l’ensemble des acteurs de l’immobilier dont Crédit Agricole Immobilier – a créé le label BBCA. Ce référentiel a pour ambition de mesurer l’empreinte carbone des bâtiments tout au long de leur vie.

Après les transports, le bâtiment est le deuxième secteur qui présente en France la plus forte empreinte carbone avec 27% des émissions totales de CO2, répartis à égalité entre la construction et l’exploitation. Ainsi, 1 m2 de bâtiment neuf représente 1 tonne de carbone émis. "La réduction des émissions liées au secteur de la construction est l’une des clés de la maîtrise du changement climatique", assure Stanislas Pottier, Président de l’association pour le développement du Bâtiment Bas Carbone (BBCA) et Directeur du développement durable au sein du groupe Crédit Agricole.

La vocation de cette association – qui réunit l’ensemble des acteurs de l’immobilier dont Crédit Agricole Immobilier – est de valoriser toutes les démarches qui contribuent à la réduction des émissions de CO2 dans la construction, et permettre le développement des bâtiments bas carbone. Pour cela, elle a créé le label BBCA, un référentiel qui vise à mesurer l’empreinte carbone des bâtiments tout au long de leur cycle de vie (construction, exploitation, fin de vie). Avec pour objectif de diviser par deux les émissions carbone du bâtiment pour atteindre 500 kg de CO2 par m2 construit.

Le label BBCA consistera à convertir en points (le score BBCA) les émissions de gaz à effet de serre évitées pendant la construction et son exploitation durant 50 ans. Des points pourront aussi être attribués au titre du stockage carbone et de l’économie circulaire en fonction de la recyclabilité des matériaux, de la démontabilité du bâtiment ou de sa capacité à être transformé. L’unité retenu est le kilo équivalent C02 par m2 de plancher. Ainsi, un point BBCA correspond à 10 kg de C02 non émis, soit environ 1% de réduction des émissions, ou encore l’emploi de 15 kg de matériau bio-sourcé.

Le score obtenu permettra de valoriser trois niveaux de performance : le Label BBCA, le Label BBCA Performance et le Label BBCA Excellence, qui récompense la division par deux des émissions de CO2.

Disponible depuis la fin mars, le label concerne dans un premier temps les bureaux et les logements collectifs et est délivré par Certivéa pour le tertiaire et Cerqual et Promotelec dans le logement. Courant 2016, le référentiel sera étendu aux commerces, aux hôtels ainsi qu’à la maison individuelle.

Pour aller plus loin : www.batimentbascarbone.org