Retour au site Crédit Agricole

Regards
partagés

Le magazine de la Banque Privée du Crédit Agricole

Immobilier, le marché s’équilibre

02 juin
Immobilier

2 juin

Avec des fondamentaux sains (démographie, statut de valeur refuge), une demande structurellement forte, un marché du crédit à l’habitat sûr et des facteurs conjoncturels propices (taux d’intérêt bas, mesures fiscales incitatives surtout dans le neuf), le marché de l’immobilier poursuit son rebond graduel. Mais il est encore trop tôt pour l’estimer durable. Si le marché est relativement équilibré en termes de prix, pour avoir une reprise pérenne il est nécessaire qu’ils corrigent davantage et redeviennent plus attractifs, à l’image de ce qu’ont connu l’Espagne ou les Pays-Bas.
Par ailleurs, une croissance molle, un chômage élevé et une inflation basse sont autant de freins à la reprise.
L’immobilier est une composante essentielle du patrimoine des Français puisqu’il en représente les deux tiers. Tout d’abord, il est rassurant de disposer de son propre logement. Ensuite, l’immobilier s’inscrit dans une optique de long terme afin de générer des compléments de revenus, notamment en vue de la retraite. En matière d’investissement locatif, cette classe d’actifs offre une rentabilité attrayante dans un environnement de taux d’intérêt bas. Et dans un contexte de marchés financiers très volatils, l’immobilier offre un réel intérêt au travers notamment de la pierre-papier qui connaît un engouement et qui, elle aussi, se distingue en matière de rendement.

Isabelle Job-Bazille
Directrice des Études Économiques à Crédit Agricole S.A.