Aides au déménagement : y avez-vous droit ?

On ne le sait pas toujours, mais en fonction de son secteur professionnel ou de sa situation familiale, il est possible de bénéficier de certaines primes, avances et aides au déménagement. On les passe en revue !

Pour les familles nombreuses : la prime de déménagement de la CAF

Vous êtes une famille nombreuse (à partir de 3 enfants) et votre dernier a moins de deux ans ? Vous pouvez demander la prime déménagement CAF (Caisse d’allocations familiales). Pour en bénéficier, il faut être éligible aux aides au logement (APL, ALF), et la demander dans les 6 mois qui suivent votre déménagement.

L’aide à la mobilité de Pôle Emploi

Si vous êtes demandeur d’emploi non indemnisé, ou indemnisé pour un montant moindre que l’Allocation de retour à l’emploi minimale, vous pouvez bénéficier d’une aide à la mobilité (prise en charge de frais de déplacement et d’hébergement dans la limite de certains montant) si vous passez des entretiens ou un concours, ou suivez une formation pour obtenir un nouveau poste en CDI ou CDD, de 3 mois minimum, à plus de 60 kilomètres de votre domicile.

Salarié du privé ? L’aide déménagement Mobili-pass

C’est une avance d’Action Logement, plafonnée à 3 500 € et remboursable en 36 mois maximum. Cette aide au déménagement s’adresse aux salariés du privé (hors secteur agricole), employés dans des entreprises d’au moins 10 salariés. Si vous êtes concerné, parlez-en à votre employeur, qui vous indiquera la marche à suivre.

Bon à savoir

Salarié d’une entreprise privée ou du secteur public, renseignez-vous auprès de vos services de ressources humaines : il est possible que vous ayez droit à des jours de congés « conventionnels » pour déménagement. Dans certaines entreprises, vous pouvez même emprunter du matériel auprès de votre Comité d’entreprise ! (diable, ventouses, scotchs à carton…)

Une prime déménagement pour les enseignants de l’Education nationale

Si vous êtes enseignant du public, et sous certaines conditions d’ancienneté, votre académie de prise de poste peut vous rembourser votre déménagement, avec une part fixe et une part variable. Il faut la demander dans les 12 mois qui suivent votre déménagement.

L’aide à l’installation des personnels de l’Etat (AIP)

Vous entrez dans la fonction publique ? Ou vous êtes affecté dans une zone prioritaire ? L’AIP est pour vous. Cette aide au déménagement couvre le premier mois de loyer, le déménagement, les frais d’agence ou le dépôt de garantie. La demande doit être faite dans les 24 mois qui suivent l’affectation.

Vous êtes retraité de la fonction publique territoriale ou hospitalière ?

Une aide spécifique existe pour vous, plafonnée en fonction des ressources et de la situation personnelle (célibataire ou en couple…). Elle concerne le changement de résidence principale et permet de financer les frais d’agence, de transports, ou la caution du nouveau domicile.

Militaires ? Une aide au déménagement accessible sur dossier

Les personnels militaires, soumis régulièrement à des obligations de mobilité, disposent d’une aide calculée selon le volume, la situation familiale… Elle est versée à l’avance, sur dossier avec présentation d’un devis du déménageur. Le solde est versé après le déménagement.

En difficulté financière : pensez aux Fonds Solidarité Logement

En cas de situation personnelle difficile, votre conseil général peut vous faire bénéficier des Fonds de Solidarité Logement, dont les conditions différent selon les départements.

© Uni-éditions – janvier 2017