Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Comment interrompre un prélèvement automatique ?

Le prélèvement automatique est un moyen de paiement simple pour payer ses factures régulières sans retard et sans formalités répétitives. À une date convenue, le débit a en effet lieu sans intervention de votre part. Mais comment faire si un litige survient, que ce soit avec un organisme public (EDF, Trésor public…) ou un opérateur privé (box Internet, téléphone mobile…). Explications.

S'OPPOSER A UN PRÉLÈVEMENT

Tout prestataire auquel vous avez accordé une autorisation de prélèvement sur votre compte bancaire doit vous informer au préalable du montant qui sera débité de votre compte. Ce montant, variable à la marge, peut parfois déraper et s’avérer très élevé… Avant qu’il ne soit débité, vous pouvez appeler l’opérateur pour obtenir des explications et lui demander de suspendre le prélèvement. Même chose s’il ne réalise pas les prestations pourtant promises (réparations…). S’il ne veut rien entendre, vous avez alors la possibilité de bloquer le prélèvement à venir, en lui expédiant une lettre recommandée avec avis de réception (LRAR) dans ce sens. Attention : ce blocage ne doit pas durer et il ne vous dispense en rien de vos obligations vis-à-vis du créancier (envoi d’un chèque d’une valeur correspondante à vos débits habituels par exemple, le temps de résoudre le conflit). Dans le même temps, vous pouvez aussi bloquer ce prélèvement auprès de votre banque.

CONTESTER UN PRÉLÈVEMENT MAL EXÉCUTÉ

Si vous n’avez pas fait cette démarche en amont, votre compte sera débité comme si de rien n’était. Mais si le montant prélevé excède ce à quoi vous pouviez raisonnablement vous attendre, vous pouvez le contester (même chose si vous n’avez pas été informé par le prestataire de son montant). À compter de la date du débit en compte, vous disposez en effet de 8 semaines pour demander à votre banque le remboursement du montant débité. Cette dernière dispose à son tour de 10 jours ouvrables pour vous restituer la somme en question. Si elle s’y oppose, elle doit vous indiquer ses raisons, dans ce même délai.

CONTESTER UN PRÉLÈVEMENT NON AUTORISÉ

Si une opération a été effectuée sans votre accord, vous devez adresser une demande de remboursement à votre banque. La législation prévoit un délai de contestation de 13 mois après la date du débit de votre compte. Votre établissement bancaire devra dans ce cas effectuer immédiatement le remboursement. De plus, si votre compte s’est retrouvé débiteur à cause du ou des prélèvements non autorisés, les agios prélevés devront vous être restitués.

SUSPENDRE DÉFINITIVEMENT UNE AUTORISATION DE PRÉLÈVEMENT

Pour être sûr qu’un prélèvement à venir ne sera payé, il faut poser une opposition en adressant à votre banque par écrit, de préférence par courrier recommandé avec avis de réception, les caractéristiques du prélèvement litigieux (créancier, numéro d’émetteur, montant, date). D’autre part, vous devrez prévenir le créancier de cette situation et régler avec lui le contentieux.

 

© Uni éditions – MIG – décembre 2013 – révision octobre 2017
 

Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.

La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
 

TOUT UN MAG POUR VOUS