Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

IBAN et BIC : à quoi servent ces dénominations ?

17 jan
IBAN et BIC : à quoi servent ces dénominations ?
ARGENT

Janvier 2014

L’identité d’un compte bancaire est composée de différentes séries de chiffres et de lettres : ce sont elles, et non les seuls nom et prénom du titulaire du compte, qui permettent de recevoir des paiements (salaire, allocations…) ou d’effectuer des virements sans erreur. Décryptage.

RIB, BIC et IBAN, c’est quoi ?

Trois abréviations qui ont chacune leur importance.
Le RIB (ou Relevé d’Identité Bancaire) est l’identifiant historique utilisé en France pour l’identification des comptes bancaires. C’est le nom usuel donné au document détachable annexé à chaque chéquier, reprenant le code d’identification de votre compte, pour que vous puissiez le communiquer à vos contreparties (émetteurs de virements, créanciers qui se font payer par prélèvement,…).

Le BIC (Bank Identifier Code) est l’identifiant de votre banque répondant à la norme internationale ISO. Il est composé de 8 à 11 caractères.

L’IBAN (International Banking Account Number) est l’identifiant de compte bancaire répondant à la norme internationale ISO. En France, il est composé de 27 caractères, commençant par FR suivi de 2 caractères puis des 23 chiffres de l’ancien RIB (code de l’établissement bancaire, code du guichet, n° de compte et la clé RIB).

A partir de février 2014, le virement et le prélèvement SEPA (nouveau format d’échange utilisant le BIC/IBAN pour toute opération au sein du de l’espace SEPA, Single Euro Payments Area, constitué des pays membres de l’Union Européenne ainsi que de la Suisse, la Norvège, l‘Islande, le Liechtenstein et la Principauté de Monaco), remplaceront définitivement le virement et le prélèvement au format national (utilisant le RIB) et ce pour tous les paiements, qu’ils soient nationaux, intra-européens ou internationaux.
Les transferts de fonds en euros se feront ainsi d’un compte à un autre au sein de l’espace SEPA avec la même facilité, et au même prix, que des transferts domestiques.

L’IBAN et le BIC sont-ils confidentiels ?

Pas vraiment. Tout comme le RIB, ils sont destinés à être transmis à des personnes ou des organismes, dès lors qu’un virement ou un prélèvement, même ponctuel, en France (national) ou hors de France (intra-européen ou international) doit être mis en place.

Que risque-t-on à transmettre son IBAN ou son BIC ?

Rien, puisque l’utilisation de ces codes est sécurisée. Pour la mise en place effective d’un prélèvement à partir de votre compte au profit d’un tiers (personne privée ou morale), vous devez autoriser cette opération en signant un bordereau proposé par ce tiers (sous forme papier ou électronique), appelé mandat.
Pour recevoir un virement, la simple transmission de votre BIC/IBAN au tiers lui suffit pour réaliser ce transfert.
De même pour émettre un virement vous aurez besoin du BIC/IBAN du bénéficiaire. Vous pouvez réaliser cette opération directement depuis votre espace client sécurisé (Banque En Ligne).

Que faire si l’on ne connaît pas l’IBAN ou le BIC de son compte ?

Le code IBAN tout comme le code BIC, n’ont pas à être mémorisés. Si besoin, il est très facile de trouver ses numéros IBAN ou BIC puisqu’ils figurent sur votre Relevé d’Identité Bancaire. Mieux : ils peuvent être très facilement téléchargés en ligne et éventuellement imprimés à partir de votre espace client pour être ensuite transmis, à qui de droit, en format papier ou électronique.

En savoir plus

- La norme SEPA
- Ouvrir un compte bancaire au Crédit Agricole


Uni-éditions – MIG- Janvier 2014