Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Les différents types de marchés financiers

11/08/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Epargne

#Argent #Décryptage

tout un mag pour vous

Les différents types de marchés financiers

Un marché financier est, comme tout marché, une place sur laquelle vendeurs et acheteurs se retrouvent, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Ces marchés peuvent être plus ou moins réglementés, selon la nature des produits financiers qui s’y échangent.

Les marchés financiers ont traditionnellement deux rôles :

  • un rôle de financement de l’économie
  • un rôle d’échange

Le terme "marchés financiers" regroupe plusieurs places financières qui se différencient par les instruments qui y sont négociés. Le marché actions, plus communément appelé la « Bourse », reste le plus fréquenté par les investisseurs particuliers.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE MARCHÉS FINANCIERS

1/ Les marchés réglementés

Ce sont des marchés d’échange particulièrement surveillés. Les acteurs de ces marchés sont soumis à une règlementation stricte. L’ensemble des informations relatives aux entreprises et à leur activité doivent être mises à disposition du public et actualisées dès que nécessaire.

Parmi les marchés réglementés :

Le marché actions abrite les échanges de parts de capital des entreprises qui y sont cotées. Ce marché leur permet de financer leur développement par augmentation de capital via un appel public à l’épargne. Aussi appelé "Bourse", c'est sans doute le marché le plus prisé par les particuliers. Chaque pays dispose de sa propre place boursière.

En France, il s'agit d’Euronext Paris. Les règles régissant son fonctionnement ont été établies sous le contrôle de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). On y trouve des sociétés françaises mais aussi internationales.

Le marché obligataire permet aux entreprises, aux institutions financières ou aux Etats d’emprunter des capitaux sur le moyen ou le long terme à travers l’émission d’obligations, qui correspondent à des titres de dette.

Ces deux premiers marchés sont plus communément appelés « marché boursier ».

Le marché monétaire permet aux institutions financières, aux entreprises cotées, aux assurances ou aux Etats de placer ou d’emprunter de l’argent sur de courtes périodes (moins de 2 ans) voire de très courtes périodes (moins de 3 mois).

Le marché des dérivés sert à couvrir les risques de variation future de prix des actifs, de taux ou de change, en proposant des instruments permettant de prendre des positions importantes à l’achat ou à la vente avec une mise de fonds limitée.

Le marché des devises est le marché le plus important. Il permet d’échanger des devises dites convertibles (EUR, USD, GBP…). On parle de FOREX (FOReign – EXchange). C'est un marché mondial sur lequel se retrouvent principalement les Etats et les banques qui disposent d'importants moyens financiers. On y trouve également des entreprises, importatrices et/ou exportatrices qui viennent couvrir leur risque de change.

Le marché des matières premières est un marché très spécifique, initialement réservé aux professionnels mais qui s’est largement démocratisé et connaît un vif regain d’intérêt. Il offre en effet des possibilités de diversification très prisées par les investisseurs : pétrole, or, gaz, argent, colza, blé, coton, café, etc.

2/ Les marchés non réglementés

Bien que régulés, les marchés non réglementés sont moins strictement contrôlés. Parmi ces marchés, on trouve :

Le Marché Alternext où sont cotées des petites et moyennes entreprises ;

Le Marché Libre qui permet aux entreprises trop petites ou trop jeunes d’accéder à la cotation en bourse. Il s'agit d'un marché non réglementé sur lequel les transactions ne sont pas contrôlées par l'Autorité des Marchés Financiers. La liquidité peut s'avérer particulièrement faible sur certaines valeurs et la volatilité extrêmement forte. C’est donc un marché réservé à un public très averti.

Les Systèmes Multilatéraux de Négociation ou SMN offrent des prix des compétitifs mais constituent aussi les marchés les plus risqués.

Les marchés non réglementés ne s’adressent pas aux novices. Ils nécessitent une excellente compréhension des activités boursières.

Enfin, deux types d’organisation des transactions coexistent sur les marchés actions et obligataire : le marché primaire et le marché secondaire.

Le marché primaire est le marché du neuf. C'est le lieu où sont émis et souscrits les nouveaux titres financiers émis par les entreprises, les institutions financières ou les Etats. On y trouve donc les introductions en bourse, les augmentations de capital et les émissions d'emprunts obligataires.

Une fois l’émission de ces nouveaux titres terminée, ils deviennent négociables sur le marché secondaire, qui est en quelque sorte le marché de l'occasion. Ce sont les marchés financiers tels que vous les connaissez. Les investisseurs s'y échangent les titres financiers préalablement émis et souscrits.

 

    À lire également : Comment gérer son portefeuille boursier efficacement

 

© Crédit Agricole S.A. – Août 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale.

TOUT UN MAG POUR VOUS