Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes un client banque privée 
Nous contacter

Prenez le large avec la loa

26/03/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Financement

#Diversification du patrimoine #Loisirs #Véhicule

tout un mag pour vous

Prenez le large avec la loa

La LOA (location avec option d’achat) peut être plus intéressante qu’un investissement en direct et offrir davantage de flexibilité.

Baignée par la Méditerranée, l’Atlantique ou encore le Pacifique, la France dispose du deuxième espace maritime au monde. Cela explique sans doute la passion des Français pour les plaisirs de la mer. La vigueur des salons nautiques, avec notamment les rendez-vous de Cannes, La Rochelle et Paris, le prouve. L’occasion aussi de réaliser un rêve : acheter son propre bateau. Mais avant de franchir le pas, quel mode de financement retenir ? La location avec option d’achat (LOA), qui s’applique sous certaines conditions aux bateaux à voiles ou à moteurs, neufs ou d’occasion (moins de 3 ans et jamais vendus), est très prisée des plaisanciers.

Tout d’abord, vous choisissez votre bateau et ses équipements (jeu de voiles, instruments de bord…) et négociez auprès d’un chantier naval ou d’un concessionnaire le prix et les modalités de reprise. Ensuite, à la livraison, le crédit-bailleur l’acquiert, règle le fournisseur et le met à votre disposition contre un loyer défini en fonction d’un premier apport majoré (plafonné à 55% du prix d’achat TTC), de la durée du contrat (3 à 12 ans) et de la valeur de rachat en fin de contrat (entre 0,01% et 1% du prix TTC).

Dès le 13ème mois, vous pourrez acquérir votre bateau en levant l’option d’achat à chaque échéance à un prix convenu. Mais aussi le vendre ou le transmettre à un tiers acquéreur qui profitera des mêmes conditions de la LOA.

De plus, la LOA permet de bénéficier d’une réfaction de TVA* sur l’ensemble des loyers pouvant aller de 50% à 100% selon la navigation hors des eaux françaises. Le bateau doit alors être armé en hauturier (6 miles au-delà des côtes) et battre pavillon français. Combiné au 1er loyer majoré, le coût total du bateau peut donc être inférieur au prix TTC sans financement, libérant de l’épargne. Par ailleurs, pendant la durée de la LOA, le bateau est exclu de votre patrimoine. Et n’est pas assujetti à l’Impôt sur la fortune immobilière. Cependant, de nouveaux droits annuels de navigation ont été créés pour les bateaux de plaisance et de sport d’une longueur supérieure ou égale à 30 mètres ou d’une puissance d’au moins 750 Kw. Le montant de ces droits annuels varie entre 30.000 euros et 200.000 euros.

*En fonction de l’usage du bateau

EXEMPLE

Financement en LOA d’un bateau de plaisance disposant d’un armement hauturier d’un prix de vente de 230.000 € TTC, sur une durée de 5 ans avec une option d’achat finale de 1% et un premier versement de 50%.

  • Premier loyer de 115.000 € TTC, puis 59 loyers de 1.766 € TTC (hors assurances), soit un coût total de location de 219.194 € TTC ;
  • Option d’achat finale de 2.300 € TTC ;

Montant total : 221.494 € TT

 

Retrouvez le sommaire du magazine Regards partagés en cliquant ici.

 

© Magazine Regards partagés Crédit Agricole Banque Privée - agencedps.com – mars 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS