Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Ehpad : un coût qui varie selon les régions

28/08/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Logement #Santé #Retraite

tout un mag pour vous

Ehpad : un coût qui varie selon les régions

Vous envisagez un hébergement en Ehpad, pour vous ou un proche ? La question du prix est évidemment centrale. Quel est le coût moyen d’un Ehpad en France ? Le prix est-il le même au nord qu’au sud, en ville ou en zone rurale ? Explications.

QUEL EST LE PRIX MOYEN D’UN EHPAD ?

Depuis 2016, la loi d’adaptation de la société au vieillissement oblige les Ehpad à transmettre leurs prix au moins une fois par an à la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie), qui les rend ensuite publiques via un annuaire accessible sur son site internet.
En 2017, le prix d’hébergement permanent médian et par personne s’établit à :

  •  1 953 euros par mois pour une chambre seule, soit 4 euros de plus qu’en 2016.
  • 59,44 euros pour une chambre seule (prix majoritairement proposé), soit 0,19 euro de plus (+ 0,3 %) que le tarif médian constaté l’an dernier (59,25 euros).
  • 56,20 euros pour une chambre seule habilitée à l’aide sociale à l’hébergement (ASH), soit 0,57 euro de plus (+ 1 %) que le tarif médian constaté l’an dernier (55,63 euros).
  • 82,16 euros pour une chambre seule non habilitée à l’ASH, soit 0,16 euro de plus (+ 0,2 %) que le tarif médian constaté l’an dernier (82,00 euros) (1).
     

BON À SAVOIR

La médiane est une valeur qui sépare l’échantillon analysé en deux parties égales. Cette valeur est préférée à la moyenne car elle est jugée plus fiable.

À lire également Comment financer une place en Ehpad ?

UN ÉCART DE PRIX DES EHPAD IMPORTANT SELON LES RÉGIONS

En 2016 déjà, les observateurs notaient des écarts de prix importants d’un Ehpad à l’autre en fonction de son implantation géographique, notamment entre les départements urbains et ruraux.
Le haut du pavé était tenu notamment par des zones très urbanisées comme Paris et le département des Hauts-de-Seine (3154 euros par mois pour ces deux départements), tandis qu’à l’inverse les prix médians étaient nettement moins élevés dans les zones rurales comme la Meuse (1616 euros par mois), les Vosges (1642 euros par mois) ou la Vendée (1658 euros par mois). Suivant les typologies des zones, on relevait ainsi :

  • En zone rurale : 1 798 euros par mois
  • En zone mixte (mi-rurale mi-urbaine) : 1 923 euros par mois
  • En zone urbaine : 2 046 euros par mois.

Cette tendance s’est confirmée en 2017 puisque la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie pointe dans son rapport que « le prix médian d’une place en hébergement permanent est plus cher dans les départements très urbanisés comme Paris, les Hauts-de-Seine, les Yvelines, le Val-d’Oise, l’Essonne, le Val-de-Marne, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône ».

UN ÉCART DE PRIX VARIABLE SELON LE TYPE D’EHPAD

Il existe trois types des statuts juridiques :
Ehpad public : L’établissement est géré par un CCAS (centre communal d’action sociale), un établissement de santé, ou il peut aussi être autonome.
Ehpad privé à but non lucratif : L’établissement est géré par des associations, des fondations, des congrégations religieuses ou des mutuelles.
Ehpad privé commercial : L’établissement est géré par des entreprises ou des groupes privés de statut commercial.
On relevait en 2016 un écart de prix médians en fonction des statuts juridiques des Ehpad :

  • 1 801 euros/mois en Ehpad public
  • 1 964 euros/mois en Ehpad privé à but non lucratif
  • 2 620 euros/mois en Ehpad privé commercial.

    Ces différences de prix s’expliquent en partie par le fait que les Ehpad publics et commerciaux ont globalement des implantations géographiques et des époques de construction différentes :

  • Les Ehpad publics sont plus implantés dans les zones rurales et sont globalement de construction plus ancienne
  • Les Ehpad privés à but non lucratif sont plus concentré dans l’est de la France et au sud de la Loire.
  • Les Ehpad privés commerciaux sont majoritairement implantés en zone urbaine dense, avec un prix du foncier plus élevé et des constructions plus récentes, ce qui se répercute sur les prix qu’ils pratiquent.

BON À SAVOIR

Besoin d’un complément de revenu pour financer le tarif de l’Ephad ? Découvrez la solution proposée par Crédit
Agricole.

A lire également : Choisir son Ehpad 4 questions pour bien décider

© Uni-Médias – février 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
VERS L’AUTONOMIE est une offre composée du contrat VERS L’AUTONOMIE-Assurance assuré par Predica, entreprise régie par le Code des assurances.
Le contrat VERS L’AUTONOMIE-Assistance est assuré par Fragonard Assurances entreprise régie par le Code des assurances et mis en œuvre par AWP France SAS. Société de courtage d’assurances.
 

TOUT UN MAG POUR VOUS