Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Louer en meublé : les similitudes et les différences entre les statuts de LMP et LMNP

17/06/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Epargne

#Argent #Décryptage

tout un mag pour vous

Louer en meublé : les similitudes et les différences entre les statuts de LMP et LMNP

Vous envisagez de louer un bien meublé ? Deux options s’offrent à vous : le LMP ou le LMNP. Votre choix va dépendre de certains paramètres, notamment de la taille de votre patrimoine locatif et du niveau de vos revenus

Point commun des régimes LMP et LMNP, tous deux vous permettent de vous constituer un patrimoine immobilier dans un cadre juridique et fiscal avantageux. En revanche, ils ne s’adressent pas aux mêmes profils d’investisseurs.

LE JEU DES AMORTISSEMENTS DIFFÉRÉS

Avec le statut de loueur en meublé professionnel (LMP) ou celui de loueur en meublé non professionnel (LMNP), vous bénéficiez d’un cadre fiscal avantageux concernant les revenus tirés d’une location d’un ou plusieurs biens immobiliers (neufs ou anciens).
Exception faite du Censi-Bouvard, le régime du meublé ne prend la forme ni d’une réduction d’impôt, ni d’un avantage fiscal. C’est grâce au jeu des amortissements différés du mobilier et de l’immobilier que le contribuable peut encaisser des revenus locatifs faiblement ou non fiscalisés.

BON À SAVOIR

Tous les revenus tirés de la location d’un bien meublé (résidence principale ou meublé touristique) doivent être déclarés aux services fiscaux. Ils sont imposables dès le premier euro dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC)

Pour en savoir plus, lire notre article Cumuler le dispositif du Censi-Bouvard et le statut de LMNP.

LA TAILLE DE VOTRE PATRIMOINE IMMOBILIER
 

  •  En LMNP : peu importe la valeur de votre patrimoine immobilier. Ce régime s’applique dès que vous louez un seul bien meublé aussi petit soit-il : studio, chambre de service…

  • En LMP : pour être éligible à ce régime, vous devez percevoir au minimum 23 000 euros de recettes locatives par an et ces recettes doivent excéder les autres recettes professionnelles du foyer fiscal. Concrètement cela implique la détention de plusieurs biens ou immeubles locatifs et donc un gros apport en capital (500 000 euros, voire davantage), hors de portée de la plupart des épargnants.

LES CARACTÉRISTIQUES À RESPECTER

- LMP : pour accéder à ce régime, vous devez remplir les deux conditions cumulatives suivantes :
Les recettes annuelles issues de vos locations meublées doivent excéder 23 000 euros
Les revenus issus de vos locations meublées doivent représenter 50 % et plus des revenus de votre foyer fiscal (salaires, traitements, pension retraite, rente viagère)

- LMNP : si vous n’entrez pas dans les critères du LMP, vous êtes de fait régi par le statut du LMNP

BON À SAVOIR

Le régime LMP permet aux investisseurs qui le souhaitent de disposer d’une couverture sociale via le régime social des indépendants (RSI).

Pour aller plus loin, lire notre article LMP ou LMNP : les conditions à respecter pour louer en meublé

LA FISCALITÉ

Les statuts de LMP ou LMNP relèvent du régime fiscal des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), avec deux options d’imposition au choix : le « réel » ou le micro BIC.
La principale différence entre LMP et LMNP réside dans la possibilité offerte par la première formule de reporter vos déficits de location sur votre revenu global sans limitation de montant, et hors amortissement, pendant 6 ans.
Autre dissemblance notable : l’assujettissement des locations meublées à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) dans le cadre du LMNP tandis que celles soumises au statut de LMP en sont exonérées à certaines conditions.

BON À SAVOIR

En LMP, sous certaines conditions, vous pouvez échapper au paiement de l’impôt sur plus-value immobilière.

A lire aussi 5 choses à savoir sur la fiscalité du statut du LMNP et du LMP.
 

© Uni-médias – avril 2019

Article à caractère informatif et publicitaire

TOUT UN MAG POUR VOUS