Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Les questions à se poser avant d’investir en Bourse

09/08/2021 - 3 min de lecture

Rubrique : Epargne

#Argent #Décryptage

tout un mag pour vous

Les questions à se poser avant d’investir en Bourse

Vous avez déjà placé une partie de vos revenus sur un livret réglementé ou sur un fonds euros d’assurance vie, et cherchez un placement plus rémunérateur ? La Bourse vous attire, mais vous connaissez et maîtrisez mal les risques qui y sont associés ? Voici quelques clés utiles à connaître avant de franchir le pas.

INVESTIR EN BOURSE, C’EST DEVENIR ACTEUR DE LA VIE D’UNE ENTREPRISE

Quand vous achetez un titre boursier, vous liez le destin de votre investissement à celui d’une entreprise. Vous pariez sur ses performances futures, dont vont dépendre les revenus que vous allez tirer de votre placement.

Les entreprises lèvent généralement des capitaux sur les marchés boursiers afin de financer leur croissance de moyen ou de long terme. Les fonds levés peuvent entre autres servir à financer l’innovation, à lancer de nouveaux produits, à embaucher, ou encore à se développer à l’international.

En investissant en Bourse, vous investissez ainsi dans l’économie réelle, et contribuez au développement d’une entreprise que vous avez choisie et dans laquelle vous croyez. Votre stratégie peut d’ailleurs suivre une logique qui n’est pas que strictement financière : il est par exemple possible d'investir aujourd'hui de manière responsable, en soutenant spécifiquement des entreprises ayant un impact social ou environnemental positif.


Vous aimerez aussi :


INVESTIR EN BOURSE, C’EST BÉNÉFICIER D’UNE OFFRE VARIÉE DE PLACEMENTS

Il existe une grande diversité de placements boursiers, mais l’on distingue généralement deux grandes classes d’actifs :

  • Une action vous rend détenteur d’une part du capital d’une entreprise. Être actionnaire vous confère deux droits principaux : celui de participer aux assemblées générales (AG), où sont décidées les orientations futures de l’entreprise, et celui de toucher chaque année des dividendes si l’entreprise en verse.
  • Une obligation s’apparente davantage à un prêt : vous détenez un titre de créance, et l’entreprise doit chaque année vous verser un « coupon » correspondant à des intérêts, jusqu’à l’expiration de l’obligation.

Ces placements peuvent varier considérablement selon la nature de l’émetteur – une obligation est par exemple dite « souveraine » quand elle est émise par un État – ou selon le profil d’entreprise choisi. Il existe par ailleurs d’autres types d’actifs boursiers : les fonds, les instruments monétaires, les produits dérivés… Chacun obéit à ses propres logiques d’investissement, avec des profils de risque et des rendements potentiels très variés.

Cette variété constitue la force principale de l’investissement en Bourse : en cas de baisse de certains marchés, d’autres placements peuvent continuer à générer des revenus et compenser de potentielles pertes. Vous pouvez ainsi limiter ou maîtriser votre risque en diversifiant vos placements.

INVESTIR EN BOURSE, C’EST PROFITER DE RENDEMENTS POTENTIELLEMENT ÉLEVÉS SUR LE LONG TERME

Il existe deux manières d’investir en Bourse : vous pouvez racheter des titres existants, ou bien acquérir de nouveaux titres émis par une entreprise, par exemple lors d’une augmentation de capital. Dans les deux cas, les revenus que vous allez tirer de votre investissement seront de deux natures :

  • La plus-value réalisée, si vous revendez vos titres à un prix supérieur à celui auquel vous les avez achetés ;
  • Le versement éventuel de dividendes ou de coupons.

Si le rendement d’un placement boursier est ainsi potentiellement élevé, le risque de perte est plus important que sur des produits d’épargne sécurisés comme l’assurance vie ou les livrets réglementés. Vos revenus, tout comme le risque de votre investissement, sont directement liés à la santé financière de l’entreprise, et plus généralement à l’évolution des marchés financiers. En cas de difficultés, une entreprise peut par exemple être amenée à ne pas verser de dividendes et voir son cours de bourse diminuer significativement. Une telle baisse affecterait alors la plus-value potentielle de votre investissement, et pourrait même générer une perte partielle ou totale de votre capital investi.

Néanmoins, les données historiques montrent que la Bourse constitue un placement relativement sûr et stable sur le long terme. Malgré des « krachs » boursiers ponctuels, les marchés ont en effet tendance à progresser régulièrement sur le temps long, à mesure que les économies mondiales se développent.

 

Vous aimerez aussi :


UNE STRATÉGIE DE LONG TERME QUI DOIT ÊTRE AVISÉE

Le choix d’un investissement en Bourse obéit donc à une stratégie de long terme, à rebours d’autres placements de nature plus spéculative. Il doit à ce titre être avisé et réfléchi. Investir en Bourse nécessite de maîtriser les bases des marchés financiers et de s’éduquer et s’informer régulièrement sur le sujet.

Vous devez d’abord définir votre profil d’investisseur, en déterminant notamment votre niveau d’aversion au risque, les secteurs qui vous intéressent ou encore le type d’accompagnement dont vous souhaitez disposer.

Vous devez ensuite veiller à ce que le risque pris soit en adéquation avec votre projet d’épargne (immobilier, études des enfants, retraite…), qui déterminera notamment votre horizon de placement et votre capacité à accepter ou non de perdre tout ou partie du capital investi.

Une fois ces bases assimilées, l’investissement en Bourse est un placement relativement simple et fluide.

 

Retrouvez les articles associés :

© Crédit Agricole S.A. – Août 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale.

TOUT UN MAG POUR VOUS