Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Quelles sont les conditions pour bénéficier de la retraite progressive ?

02/10/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Epargne

#Première fois #Retraite #Jeunes

tout un mag pour vous

Quelles sont les conditions pour bénéficier de la retraite progressive ?

La retraite progressive est un dispositif original et encore peu connu. Il permet de bénéficier d’une sorte de préretraite : on continue à travailler mais à temps partiel tout en commençant à toucher sa retraite. Qui a droit à la retraite progressive ? Quelles sont les modalités pour en profiter ? On vous en dit plus tout de suite.

QU’EST-CE QUE LA RETRAITE PROGRESSIVE ?

La retraite progressive c’est la possibilité de passer en douceur d’une activité professionnelle au statut de retraité. Elle permet de commencer à toucher sa retraite tout en continuant à travailler à temps partiel. Ce départ progressif en retraite est adapté aux actifs qui ont envie, ou besoin, de « lever le pied » en fin de carrière.

QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR PRENDRE UNE RETRAITE PROGRESSIVE ?

Pour bénéficier de la retraite progressive, il faut avoir plus de 60 ans et justifier de 150 trimestres au minimum. Ce dispositif est ouvert aux salariés cotisant au régime général de l’assurance vieillesse et de la MSA, mais aussi aux artisans et aux commerçants (avec des modalités de calcul différentes). L’entreprise du travailleur doit donner son accord, sauf si celui-ci est déjà à temps partiel.

La retraite progressive comment ça marche ? Il faut continuer à travailler mais à temps partiel : entre 40% et 80% de la durée d’un travail comparable à celui en entreprise. Le respect de ces conditions d’éligibilité est vérifié chaque année jusqu’à la date de la retraite définitive par la CNAV, Caisse Nationale d’Allocation Vieillesse.

À noter Le projet de réforme des retraites encore à l’étude prévoit d'assouplir l’accès à la retraite progressive : dossier à suivre !

COMMENT EST CALCULÉ LE MONTANT DE VOTRE RETRAITE PROGRESSIVE ?

Pour le régime de base, votre retraite provisoire sera calculée sur la base de vos droits au moment de votre demande. La part de retraite versée dépendra de votre temps de travail. Par exemple, dans le cas d’un temps partiel de 65%, vous toucherez 35% de la retraite.

COMMENT DEMANDER VOTRE RETRAITE PROGRESSIVE ?

Rendez-vous sur le site internet de l’Assurance retraite et téléchargez votre formulaire de demande de retraite progressive et l’attestation de retraite progressive pour votre employeur. Remplissez-les, joignez les pièces demandées et renvoyez-les aux coordonnées indiquées.

QUELS SONT LES AVANTAGES DE LA RETRAITE PROGRESSIVE ?

Vous continuez à cotiser pour votre retraite définitive
Votre emploi à temps partiel permet de continuer à générer des trimestres qui compteront pour votre retraite définitive (il faut 166 trimestres pour une personne née après 1955 souhaitant bénéficier de sa retraite à taux plein). Lorsque vous demanderez votre retraite définitive, son montant sera recalculé en tenant compte de ces cotisations.

Vous avez la possibilité de cotiser comme si vous étiez toujours à temps plein
Passer à temps partiel fait mathématiquement baisser vos cotisations sociales ce qui peut sur plusieurs années faire baisser le revenu annuel moyen qui sert de base au calcul de la retraite. À ce titre, vous avez la possibilité de demander à votre employeur de cotiser sur la base du salaire à temps plein pour votre activité à temps partiel. Vous obtiendrez ainsi pour votre retraite définitive, une pension d’un montant identique à celui que vous auriez perçu en travaillant à temps plein.

Vous limitez l’effet du malus applicable la première année de retraite
Pour inciter les assurés à retarder leur départ à la retraite, un système de bonus / malus a été mis en place en 2019. A ce titre, lorsque la retraite est liquidée définitivement, un malus de 10% est appliqué aux pensions versées les trois premières années, même si le taux plein est atteint. Cotiser une année de plus grâce au système de retraite progressive peut éviter de subir ce malus.

Vous pouvez quitter le dispositif à tout moment
Il vous suffit d’informer votre caisse de retraite de votre volonté et il sera mis fin au dispositif.

Vous aimerez aussi : Tout savoir sur la liquidation de sa retraite

À noter :
Si vous reprenez une activité à temps partiel, vous sortez du dispositif et ne percevez plus votre retraite partielle.
Si votre situation change durant votre retraite progressive (par exemple votre temps de travail est modifié), prévenez vos caisses de retraite pour que votre pension puisse être révisée.
Si vous décidez de prendre définitivement votre retraite, c’est à vous d’enclencher les démarches : le passage à la retraite n’est jamais automatique. Le montant de la ou des pensions sera recalculée selon votre situation à la date de départ.

Pour connaître les détails de la retraite progressive selon votre situation personnelle : contactez votre caisse de retraite ou votre régime complémentaire obligatoire.

 

    À lire également : Quand faut-il commencer à préparer sa retraite ?

BON À SAVOIR

Décider de prendre sa retraite progressive, c’est commencer à organiser sa future vie après la vie active. C’est aussi se préparer à composer avec de nouveaux budgets, moins élevés que ceux dont vous disposiez en activité. C’est le moment de faire le point sur vos besoins et votre épargne avec votre conseiller du Crédit Agricole : il saura vous aider à préparer cette nouvelle étape et vous proposera des solutions adaptées : assurance vie, livrets d’épargne, crédits à la consommation ou crédit immobilier si vous changez d’habitat….

© Creative Works – Septembre 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
Les prêts immobiliers sont octroyés sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.
Les garanties des contrats Assurance vie sont assurées par Predica, entreprise par le code des assurances (mentions légales complètes accessibles en cliquant ici).