Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Réduire mes impôts en épargnant ? Chiche !

20/09/2018 - 2 min de lecture

Rubrique : Fiscalité

#Famille #Jeunes

TOUT UN MAG POUR VOUS

Réduire mes impôts en épargnant ? Chiche !

Payer moins d’impôts tout en mettant de l’argent de côté, est-ce encore possible de nos jours ? La réponse est oui : voici la liste des placements qui rapportent tout en réservant des avantages fiscaux.

LES LIVRETS DÉFISCALISÉS : INCONTOURNABLES

Livret A , Livret de développement durable et solidaire , Livret d’épargne populaire ou Livret jeune : ils ont en commun des intérêts crédités sur votre compte au 31 décembre de chaque année, et ne supportent ni impôt sur le revenu, ni prélèvements sociaux.


LES PLACEMENTS DE PARTAGE : VOTRE GÉNÉROSITÉ PAIE

Vous choisissez de laisser une partie de vos gains d’épargne à un ou plusieurs organismes d’intérêt général auxquels le placement est associé ? Vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt de 66% des sommes données (et jusqu’à 75% si vous donnez à des organismes qui viennent en aide aux personnes en difficulté), dans certaines limites.


L’ÉPARGNE À LONG TERME DANS UN CADRE FISCAL AVANTAGEUX

Si vous avez un projet immobilier, le Plan d’épargne logement (PEL) peut être souscrit pour une durée allant jusqu’à 10 ans. Pour les PEL ouverts jusqu’au 31 décembre 2017, les intérêts crédités chaque année sont exonérés d’impôt sur le revenu jusqu’à la veille du 12e anniversaire du PEL. C’est bon à savoir ! La fiscalité ayant évolué, les PEL ouverts à partir de 2018 présentent moins d'avantages et leurs intérêts sont soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30 % dès la première année (imposition forfaitaire de 12,8% et prélèvements sociaux de 17,2%).

Vous préférez le Plan d’épargne en actions (PEA) ? Si vous ne faites aucun retrait avant 5 ans, les dividendes et les plus-values seront exonérés d’impôt sur le revenu. Après 5 ans, en cas de retrait partiel ou de sortie définitive, seuls 17,2 % de prélèvements sociaux seront à payer sur les gains.
Vous avez choisi une assurance vie en unité de compte ? Au bout de huit ans, vos gains ne sont imposables qu’après déduction d’un abattement annuel de 4 600 € (9 200 € pour un couple marié ou pacsé).
Si vous avez accès à un Plan d’épargne entreprise (PEE), après une période de cinq ans minimum, vous pourrez récupérer votre épargne augmentée des éventuels abondements de votre employeur. Les plus-values comme les revenus encaissés seront exonérés d’impôt sur le revenu, mais resteront soumis aux prélèvements sociaux de 17,2%.


LE SOUTIEN AUX PME : L’ÉTAT VOUS DIT MERCI

Vous aimez l’entreprise ? Investir dans des PME non cotées, soit en direct, soit par l’intermédiaire de fonds spécialisés peut permettre d’importantes réductions d’impôt.
Vous devez notamment vous engager à conserver vos parts ou vos actions jusqu’à la fin de la 5e année suivant la souscription (et la société ne doit pas vous rembourser votre apport avant la fin de la septième année).


©Uni-éditions - janvier 2016 - Mis à jour Septembre 2018


Article à caractère informatif et publicitaire. 
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.

TOUT UN MAG POUR VOUS