Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Devenir propriétaire : la signature de l’acte authentique de vente

16/08/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Logement #Décryptage

tout un mag pour vous

Devenir propriétaire : la signature de l’acte authentique de vente

Lorsque l’on souhaite devenir propriétaire, le premier engagement se matérialise par la signature d’un avant-contrat qu’il prenne la forme d’un compromis de vente ou d’une promesse de vente. Cette étape, en apparence anodine, marque le point de départ du processus d’acquisition de votre bien. C’est en effet à partir de cette échéance que le compte à rebours est lancé pour vous et votre notaire : vous devez, dans les délais indiqués à l’avant-contrat, obtenir un accord de financement de la banque et le notaire doit préparer l’acte de vente.

PREMIÈRE ÉTAPE : LA SIGNATURE DE LA PROMESSE OU DU COMPROMIS DE VENTE

Ça y est, vous avez trouvé le bien que vous cherchiez. Il est donc l’heure de vous engager en bonne forme à acquérir ce bien. A ce propos, il existe deux types d’avant-contrat : la promesse et le compromis de vente.
Avec la promesse de vente, le propriétaire actuel s’engage à vous vendre son bien, au prix convenu, durant une période définie. Le candidat acquéreur bénéficie de ce délai d’option pour manifester son acceptation ou renoncer à l’acquisition.
Avec le compromis de vente, vendeur et acquéreur s’engagent tous deux à mener à bien la transaction : le vendeur s’engage à honorer la vente tandis que l’acheteur s’engage à acquérir le bien comme convenu.
Rassurez-vous, le compromis de vente inclut généralement des clauses suspensives. Par exemple, dès lors que l’acte indique l’intention de l’acquéreur de recourir à un prêt pour le paiement du prix du bien, il est conclu sous la condition suspensive de l’obtention du prêt immobilier. A défaut d’obtention du prêt, les parties sont déliées de leur engagement.

A noter : lorsque vous signez un compromis de vente, vous devez verser un dépôt de garantie afin de réserver le bien (généralement de 5 à 10% de la valeur du bien). Le dépôt de garantie s’impute sur le prix de vente du bien lors de la signature de l’acte notarié.

ÉTAPE ULTIME : LA SIGNATURE DE L’ACTE AUTHENTIQUE DE VENTE

Entre le compromis de vente et la vente définitive du bien, le notaire sera en charge de rassembler les pièces nécessaires à la rédaction de l’acte authentique de vente. Il devra vérifier plusieurs points comme la valeur réelle du bien, l’acte de propriété, la situation hypothécaire du bien, la présence de permis de construire pour les extensions réalisées depuis la construction ou encore rassembler les documents à annexer à l’acte de vente comme les bilans énergétiques. En présence d’anomalies, votre notaire vous contactera afin de vous conseiller.
Une fois l’acte de vente rédigé, votre notaire vous le soumettra, ainsi qu’au vendeur, pour approbation. Vous pourrez alors lui faire part de vos éventuelles remarques avant le rendez-vous final au cours duquel l’acte authentique de vente sera signé.
Votre notaire procèdera également à un appel de fond auprès de votre banque, généralement 48 heures avant la date du rendez-vous, afin que votre conseiller bancaire puisse programmer le virement des fonds.

Pour en savoir plus sur les frais de notaire, cliquez ici

Notre conseil : afin d’éviter les mauvaises surprises, revisitez le bien que vous allez acheter avant votre rendez-vous chez le notaire (juste avant si possible).

Durant le rendez-vous de signature de l’acte authentique, vous devrez remettre au vendeur un chèque dont le montant correspond au prorata de charges dues (comme la taxe foncière par exemple) pour la période de l’année durant laquelle vous serez le nouveau propriétaire du bien.
Lorsque vous aurez signé l’acte de vente, vous deviendrez enfin l’heureux propriétaire du bien. Le vendeur vous remettra les clés, sésame pour une nouvelle vie.

 

© Uni-éditions, septembre 2016. Dernière mise à jour juillet 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
Le prêt immobilier est accordé sous réserve d’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. S’agissant d’un prêt concernant l’acquisition ou la construction d’un logement, vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.