Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Désolidarisation d’un prêt immobilier : que devient l’assurance emprunteur ?

12/04/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Assurance

#Logement #Aléas de la vie #Décryptage

tout un mag pour vous

Désolidarisation d’un prêt immobilier : que devient l’assurance emprunteur ?

Vous avez emprunté à deux ? En tant que co-emprunteurs, vous êtes solidaires pour le remboursement du prêt immobilier. En cas de séparation ou divorce, vous devrez procéder à certaines démarches pour ne pas vous retrouver redevable en cas de défaillance de votre co-emprunteur. Voici les conséquences sur votre prêt immobilier et son assurance emprunteur.

COMMENT SE DÉSOLIDARISER D’UN PRÊT IMMOBILIER ?

Pour vous désolidariser d’un co-emprunteur, deux solutions :

  • vous pouvez vendre le bien pour rembourser l’emprunt par anticipation, mettant de fait fin au crédit ;
  • ou vous pouvez demander l’accord de la banque pour reprendre à votre seul nom le crédit souscrit, à condition que vos ressources d’emprunteur unique vous permettent de faire face aux mensualités. Pour cette reprise de crédit seul, vous pouvez proposer une personne comme garant (caution) ou apporter une garantie supplémentaire, comme une hypothèque par exemple.

Dans tous les cas, il appartient à la banque d’évaluer votre nouvelle situation et d’estimer si vous avez ou non la capacité de reprendre seul le crédit à votre charge.

MODIFIER L’ASSURANCE EMPRUNTEUR

Si l’un des deux co-emprunteurs souhaite garder le bien et que l’établissement qui a consenti le prêt accepte la demande de désolidarisation, le contrat d’assurance emprunteur doit lui aussi être modifié.
 

    À lire également : Assurance emprunteur : qu'est-ce que la quotité ?

Ainsi, par exemple, si chacun des conjoints était assuré à hauteur de 50% auparavant, l’emprunteur qui conserve le bien immobilier devra désormais, en tant qu’unique emprunteur, être couvert à hauteur de 100%.

Celui qui souhaite se désolidariser du prêt immobilier clôture alors son contrat d’assurance emprunteur, tandis que celui qui reprend les échéances du prêt à sa charge doit adapter son assurance emprunteur à sa nouvelle situation.
 

    Vous aimerez aussi : Que faut-il vérifier avant de signer une assurance emprunteur ?


© Uni-médias – Mars 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. S’agissant d’un prêt concernant l’acquisition ou la construction d’un logement, vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.
Les contrats Assurance Emprunteur sont assurés par Predica et Pacifica, entreprises régies par le Code des assurances.