Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Arrêt maladie : vous êtes salarié, quelles sont les conséquences sur votre retraite ?

02/10/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Budget

#Santé #Retraite #Aléas de la vie

tout un mag pour vous

Arrêt maladie : vous êtes salarié, quelles sont les conséquences sur votre retraite ?

Vous êtes salarié et en arrêt de travail suite à une longue maladie, un accident du travail, un mi-temps thérapeutique… et vous vous interrogez sur les conséquences de cet arrêt d’activité sur votre retraite. Cotise-t-on en arrêt maladie ? Est-ce qu’un arrêt maladie compte pour la retraite ? Au contraire, est-ce qu’un arrêt maladie repousse le départ en retraite ? Et quel impact sur le montant de votre future pension ? Voici les réponses aux principales questions que vous vous posez.

LES ARRÊTS MALADIE SUR LA DATE DE DÉPART EN RETRAITE ?

Pour prendre sa retraite dans les meilleures conditions possibles, il est préférable de prendre sa retraite à taux plein. Pour cela, il faut avoir cotisé un certain nombre de trimestres et atteindre l’âge légal de départ à la retraite qui est fonction de l’année de naissance. Il est également possible de partir en retraite à taux plein plus tôt, en cas de handicap reconnu, de travail pénible ou encore de carrière dite longue durée.

Alors que se passe-t-il si l’on est malade et indemnisé par la Caisse primaire d’assurance maladie ou la MSA ? Est-ce que l’arrêt maladie compte pour la retraite ? Quid des trimestres cotisés ?

Bonne nouvelle : s’agissant de la retraite de base des salariés, les arrêts maladie de courte durée n’ont pas d’impact sur la retraite si vous avez travaillé le reste de l’année. Pour ce qui concerne un arrêt de travail de longue durée, un accident du travail, ou un mi-temps thérapeutique, vous ne serez pas perdant car les indemnités journalières permettent de reconstituer des trimestres : ce sont des trimestres « assimilés cotisés ».

Exemple : au cours d’une année, vous avez été indemnisé pour plusieurs arrêts maladie, 60 jours indemnisés vous permettent de valider un trimestre. Vous n’êtes donc pas pénalisé. Sachez toutefois, qu’il n’est pas possible de valider plus de 4 trimestres par an, même si vous avez cotisé largement.

LES ARRÊTS MALADIE ONT-ILS UN IMPACT SUR LE MONTANT DE VOTRE PENSION DE RETRAITE ?

Globalement, la pension pour la retraite de base, hors régimes complémentaires obligatoires ou non, sera d’environ 50% de la moyenne des revenus des 25 meilleures années (environ 75% pour les salariés de la fonction publique).

Comme évoqué plus haut, la période de maladie a peu d’impact sur le nombre de trimestres validés, en revanche il faut savoir que les indemnités versées par la sécurité sociale au titre de l’arrêt de travail ne sont pas comptabilisées pour le calcul du salaire annuel moyen. Seule la partie du salaire complétée par l’employeur entre dans le calcul. Dans certains cas, cela peut donc faire baisser les revenus et la moyenne des 25 meilleures années prises en compte pour le calcul de la pension de retraite de base.

S’agissant des régimes de retraite complémentaire obligatoires, les conditions de prise en compte peuvent différer. Ainsi, pour l’Agirc Arrco qui concerne de nombreux salariés du secteur public, un arrêt de travail indemnisé de plus de 60 jours consécutifs sera pris en compte si la période de maladie interrompt une période pendant laquelle le salarié cotisait au régime complémentaire. Pour en savoir plus, adressez-vous au régime auquel vous cotisez.

Important : vérifiez régulièrement que les périodes de maladie ont bien été enregistrées par l’assurance vieillesse et par vos complémentaires le cas échéant pour ce qui concerne les « trimestres validés ». Pour cela, connectez-vous à votre espace personnel sur www.lassuranceretraite.fr et consultez votre relevé de carrière ou relevé de situation individuelle. S’il manque des informations, prenez contact et envoyez les justificatifs nécessaires.

 

    À lire également : Retraite : qu'est-ce que le relevé individuelle de situation (RIS)?

 

MI-TEMPS THÉRAPEUTIQUE : SEULE LA PARTIE SALARIÉE COMPTE POUR LE CALCUL DE VOTRE PENSION

Dans le cas d’un travail à mi-temps pour raison thérapeutique, vous êtes à la fois payé par l’entreprise et à la fois indemnisé par la sécurité sociale qui vous verse des indemnités journalières. Vous continuez donc à valider des trimestres pour votre retraite.

En revanche, seul le salaire versé par votre employeur entrera dans le calcul de votre pension, pas les indemnités journalières. Sur une période longue, cela peut donc avoir un impact négatif sur le montant de la pension que vous toucherez. Pour remédier à cette situation, il est possible de « surcotiser » pour une période donnée sur la base de votre salaire à plein temps, c’est une solution à étudier avec votre employeur. Ainsi, le calcul de votre retraite sera calculé sur la base de ce que vous auriez perçu si vous aviez travaillé à temps plein.

ARRÊT DE TRAVAIL ET COTISATIONS RETRAITE: QUEL IMPACT POUR LES CARRIÈRES LONGUES ?

Si vous êtes éligible à un départ anticipé à la retraite pour carrière longue et que vous avez été malade et indemnisé sur une longue période, seuls 4 trimestres acquis pendant l’arrêt maladie pourront compter (même si vous avez été arrêté et indemnisé plus longtemps).

 

    Vous aimerez également : Tout savoir sur la meilleure façon de liquider sa retraite

BON À SAVOIR

Pour faire le point sur vos revenus une fois à la retraite, prenez rendez-vous pour un entretien avec un conseiller du Crédit Agricole. Vous pourrez anticiper vos besoins et en savoir plus sur les solutions éventuelles à mettre en place.  

© Creative Works - Septembre 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.