Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier  Trouver une agence

L'apprentissage, c'est à partir de quel âge ?

06/05/2022 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

Thématiques de l'article hashtagJeunes hashtagEtudiant

tout un mag pour vous

L'apprentissage, c'est à partir de quel âge ?

Quand on a une passion pour la mécanique, la restauration d'œuvres d'art, la pub ou l'hôtellerie, on n'a pas forcément envie d'attendre le bac pour apprendre le métier. Mais à partir de quel âge peut-on partir en apprentissage ? Et pour quels diplômes ? Avec quelles aides ?

À PARTIR DE 16 ANS, EN LYCÉE PRO OU DANS UN CFA

Pour ceux qui n'ont pas 16 ans à la rentrée, il existe tout de même des solutions pour entrer en apprentissage et préparer un CAP, un Brevet ou un BAC Pro sans perdre un an:

  • Si vous avez atteint l'âge de 15 ans et terminé votre 3ème
  • Si vous atteignez l'âge de 15 ans entre la rentrée scolaire et le 31 décembre et vous avez terminé votre classe de 3ème. Vous pouvez dans ce cas démarrer une formation en apprentissage sous statut scolaire, c'est à dire dans un lycée professionnel ou un centre de formation d'apprentis (CFA). Mais vous ne pourrez signer un contrat d'apprentissage qu'à partir de 16 ans.

Pour découvrir tous les métiers et les formations, rendez-vous sur le site de l'ONISEP.

 

    Vous aimerez aussi : L’apprentissage à le vent en poupe

BON À SAVOIR

Vous n’avez pas encore les compétences de base pour signer un contrat d’apprentissage ou avez besoin de temps pour peaufiner votre projet professionnel ? Vous pouvez vous inscrire en prépa-apprentissage. Cet accompagnement, personnalisé et spécifique, vous prépare à intégrer une formation en alternance. Plus de 120 structures proposent la prépa-apprentissage.

MAIS AUSSI APRÈS UN BAC PRO OU UN BAC GÉNÉRAL

Vous pouvez choisir l'apprentissage en alternance en intégrant un BTS ou un DUT, une école de commerce ou d'ingénieur, un CFA spécialisé dans les métiers de la banque ou de l'assurance par exemple. La formation suivie doit permettre de préparer un diplôme de l'enseignement supérieur : brevet de technicien supérieur (BTS), diplôme universitaire de technologie (DUT), licences professionnelles, diplômes d'ingénieur, d'école supérieure de commerce, etc.

ET POURQUOI PAS EN MASTER

Pour donner un coup de pouce à votre CV et vous aider à financer vos études, rien de tel que l'alternance. En signant un contrat d'apprentissage si vous êtes étudiant ou un contrat de professionnalisation si vous êtes jeune chômeur ou en reconversion, et choisissez cette voie pour acquérir de nouvelles compétences, vous recevrez un salaire et vous pourrez inscrire une première expérience professionnelle sur votre CV. Un vrai plus quand on sait que certaines entreprises n'hésitent pas à demander aux débutants fraichement diplômés d'avoir aussi un minimum d'expérience !


    Vous aimerez aussi : Alternants : 5 secteurs qui recrutent

 

TROUVER UN CONTRAT EN ENTREPRISE : LE VRAI CHALLENGE

Dans de nombreux cas, l'inscription à l'école de votre choix ne sera validée que si un contrat d'apprentissage est effectivement signé avec une entreprise. Même si les écoles aident les jeunes élèves à trouver une entreprise, les places sont plus ou moins faciles à trouver selon les secteurs qui vous intéresseront. Il est conseillé de démarrer les recherches dès avril-mai pour une rentrée en septembre.

 

    Vous aimerez aussi : Le secret des jeunes qui sont embauchés plus facilement

 

LE REVENU DES APPRENTIS

Le jeune apprenti touche un salaire pour la période qu'il passe en entreprise. La rémunération dépend de l'âge et du niveau de formation. Voici les salaires de base, sachant que rien n’empêche l'employeur d'être plus généreux (rémunération brute mensuelle pour un contrat d'apprentissage au 1er janvier 2022).

Le revenu des apprentis
 Ancienneté/âge
 16 - 17 ans
 18 - 20 ans
 21 - 25 ans
 26 ans et après
 Première année  444,31€  707,60€  872,16€*  1 554,58€
 Deuxième année  641,78€  839,25€  1 003,31€  1 554,58€
 Troisième année  905,07€  1 102,54€  1 212,58€  1 554,58€

À partir de 21 ans, le calcul de la rémunération brute mensuelle minimale d’un apprenti devient un peu plus complexe. Par exemple, pour un apprenti âgé entre 21 et 25 ans, on va rechercher le salaire le plus élevé entre 53% du Smic (soit 872,16€) et 53% du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage.

En effet, à partir de 21 ans, l’apprenti peut, selon son âge et le stade d’avancement de sa formation, recevoir tout ou partie du salaire minimum conventionnel correspondant à l'emploi occupé pendant le contrat d'apprentissage.

LES AIDES POSSIBLES POUR LES APPRENTIS

Le statut d'apprenti n'empêche pas de recevoir les allocations de rentrée scolaire ou encore l'aide au logement si les conditions sont remplies. Autres avantages : l'exonération d'impôts sur les salaires touchés (dans une limite fixée chaque année par le fisc) et une aide pour financer son permis de conduire.

  • La famille d'un apprenti mineur peut, sous condition de ressources, recevoir l'ARS (allocation de rentrée scolaire) comme pour tout élève. Pour la rentrée 2022, elle est de 411,56€ pour les enfants en apprentissage de moins de 18 ans au 16 septembre de la rentrée scolaire. Pour en bénéficier, il faut que les ressources des parents le permettent et que les revenus du jeune apprenti soient inférieurs ou égaux à des plafonds de ressources 2020, en fonction de la situation familiale au 31 juillet 2022. Par exemple, le plafond de ressources 2020 doit être inférieur ou égal à 31 225€ pour une famille de deux enfants au 31 juillet 2022.

  • Le salaire versé à l'apprenti est exonéré d'impôt sur le revenu dans une limite fixée chaque année par la loi de finances. Pour 2022, ce plafond est de 18 760€ (imposition 2022 au titre des revenus perçus en 2021). Au-delà de ce montant, il faut déclarer les revenus perçus. Que ces revenus soient déclarés par l’apprenti lui-même ou par ses parents.

  • Les allocations familiales (AF) : jusqu'à ses 20 ans, les parents de l’apprenti peuvent continuer à percevoir les Allocations familiales.

  • Le jeune peut bénéficier de l'aide au logement (APL) ou d’un accès prioritaire dans certains foyers de jeunes travailleurs (renseignements auprès de la mairie ou de la région). À noter que si le mode de calcul des APL a évolué en 2021, un abattement spécial, équivalent au Smic, a été mis en place par les étudiants et les apprentis afin de neutraliser les effets de cette réforme.

  • L'aide au permis de conduire : depuis le 1er janvier 2019, les apprentis majeurs en contrat peuvent bénéficier d'une prime de 500€ pour payer leur formation au permis B. Il faut se renseigner auprès de son CFA ou sur le site du gouvernement ici.

  • L’alternant, qu’il soit en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation peut dans certains cas bénéficier de la prime d’activité. Il faut pour cela en faire la demande sur le site de la CAF. L’alternant doit cependant répondre à certaines obligations, comme être majeur et percevoir une rémunération mensuelle moyenne de 563,68€ (données 2022). Vous trouverez plus d’informations ici.
  • La prime pour l’achat d’équipement de l’élève inscrit dans la voie professionnelle permet, à condition de bénéficier déjà de la bourse du lycée, d’acquérir l’équipement de base nécessaire à la formation pour un élève qui s’inscrit dans une filière professionnelle. Son montant est de 341,71€ en 2022. Vous trouverez davantage d’information à son sujet ici.
  • Le financement de la mobilité par Action Logement, que ce soit à travers les dispositifs Mobili-Pass, Mobili-Jeunes ou Agri-Mobili-jeunes.

 

    Vous aimerez aussi : Alternance : comment déclarer ses impôts sans prise de tête.

 

Plus d'infos sur le portail de l'alternance

 

© Creative Works - Juin 2019 - Mis à jour Mai 2022

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche navigation lien #Jeunes #Etudiant #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS