Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Opération « Coup de pouce rénovation globale »

12/01/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Logement #Décryptage

tout un mag pour vous

Opération « Coup de pouce rénovation globale »

Les pouvoirs publics ont prévu un nouveau « Coup de pouce rénovation globale » pour favoriser la rénovation énergétique performante des maisons individuelles et des immeubles d’habitat collectif. Des travaux induisant donc des grosses économies d’énergie.

Aux côtés des « Coups de pouce économies d’énergie, chauffage et isolation » déjà existants, deux arrêtés du 8 octobre 2020 prévoient que les propriétaires de maisons individuelles achevées depuis plus de deux ans à la date d’engagement des travaux de rénovation et ceux de bâtiments résidentiels collectifs (copropriétés, bailleurs sociaux) puissent désormais bénéficier d’un « Coup de pouce rénovation globale » pour une rénovation énergétique toujours plus ambitieuse. Il doit en effet s’agir de travaux de rénovation permettant un gain énergétique d’au moins 55% par rapport à la consommation annuelle avant travaux pour les maisons individuelles et d’au moins 35% pour les bâtiments collectifs.

Les travaux incluent par exemple le changement d’une chaudière alimentée par une énergie fossile comme le charbon ou le fioul vers un système utilisant une source d’énergie renouvelable ou le gaz ; ou alors le passage d’un système au gaz au profit de la chaleur renouvelable.

Ils doivent être réalisés sur la base d’un audit énergétique et doivent systématiquement être contrôlés par un bureau de contrôle indépendant.

Pour les immeubles, les opérations doivent être engagées avant le 31 décembre 2021 et achevées au plus tard le 31 décembre 2024. Pour les maisons individuelles, les travaux doivent être engagés d’ici le 31 décembre 2021 et terminées le 31 décembre 2022.

QUEL MONTANT ET QUELLE FORME POUR LA PRIME ?

Le montant de la prime dépend du type d’équipement de chauffage et/ou de production d’eau chaude remplacé et de l’économie d’énergie réalisée : entre 150€ par MWh (mégawattheure) d’énergie finale économisée par an et 500€ par MWh d’énergie finale économisée par an.

Les primes sont versées dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) par les signataires de la charte « Coup de pouce Rénovation performante ». Il faut donc passer par les vendeurs d’énergie (comme EDF, Engie, Total…) ou leurs délégataires référencés sur le site internet du ministère de la Transition écologique. N'hésitez pas à comparer les différentes offres disponibles via le site de chaque signataire. Une fois le choix arrêté, l'on doit accepter son offre avant de signer le devis des travaux qui devront être réalisés par un professionnel. À noter que le bénéficiaire peut recourir à une prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’accompagner tout au long de son projet.

L’aide est versée par virement, par chèque, déduite de la facture ou sous forme de bons d’achats pour des produits de consommation courante.

La prime est cumulable avec MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro et certaines aides régionales. En revanche, elle ne peut pas se cumuler avec les autres incitations mises en place dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie, en particulier avec les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) valorisant les certificats d’économies d’énergie des travaux subventionnés.

 

Pour en savoir plus :

 

© Chantal Masson - Uni-médias – Novembre 2020 - Mis à jour Janvier 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.