Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Pension d’invalidité et retraite : comment ça marche ?

05/10/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Budget

#Retraite #Aléas de la vie #Décryptage

tout un mag pour vous

Pension d’invalidité et retraite : comment ça marche ?

Vous recevez actuellement une pension d’invalidité et vous vous posez un certain nombre de questions : comment se passe le passage à la retraite ? Peut-on toucher une pension d’invalidité et une pension de retraite ? Pourrez-vous continuez à travailler pour améliorer vos revenus une fois votre retraite liquidée et sous quelles conditions ? Invalidité plus retraite comment ça marche ? Voyons cela ensemble.

QUE DEVIENT VOTRE PENSION D’INVALIDITÉ LORSQUE VOUS ATTEIGNEZ L’ÂGE DE LA RETRAITE ?

Une pension d'invalidité est un revenu de remplacement destiné à compenser une perte de salaire. Une fois l’âge légal de la retraite atteint (62 ans pour les personnes nées à partir de 1955), vous cesserez de recevoir la pension d’invalidité. La pension d'invalidité est alors remplacée par la pension de vieillesse / retraite pour inaptitude.

Les personnes en situation d’invalidité (qu'elles soient en catégorie 1, 2 ou 3) obtiennent, lorsqu’elles ont atteint l'âge légal de départ en retraite, leur pension de vieillesse de base à taux plein. Et cela, quelle que soit leur durée d'assurance, au titre de l'inaptitude au travail.

Si vous êtes fonctionnaire, c'est différent : la pension d'invalidité est attribuée de façon définitive. Elle ne prend pas fin à l’âge légal.

COMMENT PASSER DE LA PENSION INVALIDITÉ À LA PENSION VIEILLESSE ?

Le passage est automatique, sauf si vous exercez une activité professionnelle. Dans ce cas, si vous souhaitez continuer à travailler quelques temps, vous pouvez vous y opposer et continuer votre activité. La caisse qui verse votre pension d’invalidité adressera un avis de signalement à votre caisse de retraite et vous adressera une "demande de retraite". Les démarches peuvent varier pour les caisses de retraite complémentaire, renseignez-vous.

QUE SE PASSE-T-IL POUR VOTRE RETRAITE SI VOUS N'AVEZ PAS TOUS VOS TRIMESTRES ?

Vous êtes en situation d’inaptitude au travail ou vous êtes atteint d’une incapacité permanente reconnue d’au moins 50% ? Vous percevez l'allocation aux adultes handicapés (AAH) ? Dans ces cas, quelle que soit votre durée de cotisation (tous régimes confondus), dès l'âge légal de départ atteint, votre retraite de base sera calculée à taux plein. Il en va généralement de même pour la complémentaire, contactez votre caisse complémentaire pour en savoir plus.

Un conseil pour les travailleurs à temps partiel. Si votre employeur en est d'accord, il est possible de cotiser volontairement sur la base d’un salaire à temps plein, ces cotisations supplémentaires seront prises en compte pour le calcul de la retraite.

AVEZ-VOUS DROIT À UNE RETRAITE ANTICIPÉE ?

Les salariés et non salariés dont le handicap a été reconnu peuvent sous conditions partir à la retraite à partir de 55 ans. Pour cela, il vous faudra justifier d’une certaine durée d'assurance validée et d'assurance cotisée et d’un taux d'incapacité de 50% au minimum pendant ces durées d'assurance. Cette possibilité existe pour tous les régimes de retraite : privé ou public. C’est à vous d'effectuer les démarches nécessaires auprès de l’Assurance vieillesse et des complémentaires. Renseignez-vous sur les conditions requises auprès de vos caisses de retraite.

Notez toutefois qu’en cas de départ à la retraite anticipée d’un travailleur handicapé, les trimestres pendant lesquels l'assuré a perçu une pension d'invalidité ne sont pas retenus. Dans le cas d’un départ en retraite anticipé pour carrière longue (ceux ayant commencé à travailler très jeunes), deux trimestres peuvent être retenus pour invalidité.

VOUS SOUHAITE Z CONTINUER À TRAVAILLER AU-DELA DE L'ÂGE LÉGAL: CONSERVEREZ-VOUS LA PENSION D’INVALIDITÉ ?

On peut avoir atteint l’âge légal de départ en retraite sans pour autant vouloir cesser toute activité. Ainsi, il est possible, sous conditions de continuer à bénéficier de la pension d’invalidité si l’on poursuit une activité professionnelle. On ne peut toutefois pas aller au-delà de 67 ans. À ce titre, lorsque l’on exerce une activité professionnelle le basculement de l'invalidité à la retraite n'est pas effectué « automatiquement ».

VOUS ÊTES AU CHÔMAGE ET EN RECHERCHE D’EMPLOI AU MOMENT DU DÉPART EN RETRAITE ?

Une personne reconnue travailleur handicapé au chômage peut sous certaines conditions continuer à percevoir sa pension d'invalidité jusqu'à 6 mois après avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite.
Si vous retrouvez un emploi au bout des 6 mois, la pension d'invalidité continue à être versée jusqu'à votre départ en retraite. Si vous n'avez pas retrouvé de travail à la fin de ces 6 mois, la pension d'invalidité prendra fin.

BON À SAVOIR

Il est généralement possible d’obtenir un rendez-vous auprès de sa caisse de retraite complémentaire pour faire le point sur sa situation et envisager l’arrivée de la retraite avec confiance. De même, vous pouvez demander un entretien avec un conseiller du Crédit Agricole pour anticiper vos besoins en termes de revenus et mettre en place les solutions d’épargne retraite adaptées.  

    Vous aimerez également : Arrêt maladie : vous êtes salarié, quelles sont les conséquences sur votre retraite ?

 

Plus d'informations sur le site du Service public

 

© Creative Works - Septembre 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

TOUT UN MAG POUR VOUS