Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Quels droits et quelles démarches après la naissance de bébé ?

26/08/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Budget

#Famille #Enfants #Argent

tout un mag pour vous

Quels droits et quelles démarches après la naissance de bébé ?

L’arrivée d’un jeune enfant est une étape importante au cours d’une vie. Elle marque également l’acquisition de nouveaux réflexes, avec de nouvelles démarches administratives à accomplir. À quoi faut-il s’attendre après la naissance ?

À TOUT MOMENT APRÈS LA NAISSANCE, JE PEUX SOLLICITER DIVERS DISPOSITIFS

À tout moment après la naissance, vous pouvez bénéficier de diverses prestations telles que les allocations familiales. Accordées aux familles de deux enfants ou plus, les allocations familiales voient leur montant varier en fonction des ressources des parents, du nombre d’enfants à charge et leur âge. Leur versement est automatique, il n’y a aucune démarche à effectuer dès lors que la naissance est déclarée. Cette prestation peut être complétée par l’allocation de base de la Paje (prestation d’accueil du jeune enfant), destinée aux ménages les plus modestes, ainsi que l’allocation de soutien familial.

Vous aimerez aussi : A quelles aides puis-je prétendre à la naissance de mon bébé ?

Le coup de pouce peut également être de nature fiscale, avec un crédit d’impôt ou une réduction d’impôt pour couvrir les frais de garde. L’avantage fiscal est plafonné à 1 150 euros lorsque la garde a lieu en-dehors du domicile et 6 000 euros (pour les familles ayant un seul enfant à charge) lorsque celle-ci a lieu à domicile. D’autres collectivités et organismes publics aident les jeunes parents à faire face aux dépenses de garde, notamment Pôle Emploi qui distribue l'aide à la garde d'enfants pour les parents isolés (AGEPI).

DANS LE MOIS QUI SUIT LA NAISSANCE, J’ACTIVE MES DROITS FAMILLE ET SANTÉ

La naissance doit être déclarée en mairie par le père de l'enfant ou, à défaut, une personne présente lors de l'accouchement. Cette formalité permet d’obtenir l’acte de naissance.
Dans le mois qui suit l’heureux évènement, vous devez informer l’Assurance maladie en lui faisant parvenir une copie du livret de famille et un extrait d’acte de naissance. La caisse primaire d’Assurance maladie procédera ainsi au rattachement de l’enfant à chacun des deux parents. Lors des futurs rendez-vous médicaux, vous pourrez ainsi donner au médecin votre propre carte vitale.
Pensez également à prévenir votre Caisse d’allocations familiales et votre complémentaire santé pour activer vos droits.

DANS LES 4 MOIS, MON PARTENAIRE PEUT BÉNÉFICIER D'UN CONGÉ SPÉCIFIQUE

Le père de l’enfant ou la personne avec qui la mère vit en couple peut demander un congé de paternité ou d’accueil de l’enfant.

A lire également : L’indemnité congé maternité et paternité : que faut-il savoir ?

DANS LES 6 MOIS MAXIMUM ET SOUS CONDITIONS, JE PEUX DÉBLOQUER MON ÉPARGNE SALARIAL

La naissance ou l’adoption d’un troisième enfant figure parmi les cas de déblocage anticipé de l’épargne salariale (primes de participation ou versements sur un plan d’épargne entreprise). Les sommes débloquées peuvent par exemple être utilisées pour financer les premiers achats d’équipement : le lit à barreaux, la table à langer, la poussette…

DANS LA 1RE ANNÉE DE L’ENFANT, J'ACTUALISE MA SITUATION FISCALE ET PRÉPARE MON RETOUR AU TRAVAIL

Vous venez d’avoir un enfant : cet évènement influe sur votre nombre de parts fiscales. Vous devez donc informer l’administration fiscale via le service en ligne « Gérer mon prélèvement à la source », menu « Déclarer un changement ». Votre taux et vos éventuels acomptes seront actualisés en conséquence.
En tant que salariée, vous pouvez allaiter votre enfant durant les heures de travail, pendant un an à partir de sa naissance. Vous pouvez alors préparer votre retour au travail en informant votre employeur de votre décision d’allaiter.


Vous aimerez aussi : Crèche - Assistante maternelle - quel coût, quelles aides ?

BON À SAVOIR

Des pauses pour allaiter dans le Code du travail

Pour les mamans qui continuent d’allaiter au moment de la reprise de leur travail, sachez qu’une réduction du temps de travail spécifique existe : 1h/jour répartie en 30 minutes le matin et 30 minutes l'après-midi. Les temps de pause ne sont pas rémunérés, sauf dispositions conventionnelles plus favorables. Ces mesures sont codifiées aux articles L1225-30 à L1225-33 et R1225-5 à R1225-7 du Code du travail.

A lire également : Budget bébé : 5 conseils pour dépenser moins

© Uni-médias - septembre 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.