Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Rentrée scolaire : aides, primes et bourses

Achat de fournitures et équipement des enfants grèvent lourdement le budget familial en septembre. En fonction de vos ressources, il est possible de percevoir certaines aides qui vous permettront d’appréhender plus confortablement la rentrée.

L’ALLOCATION DE RENTRÉE SCOLAIRE

Si vous avez au moins un enfant scolarisé et âgé de 6 à 18 ans (ou plus jeune mais déjà inscrit en CP), vous pouvez peut-être bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire (ARS). Tout dépend en fait des ressources de votre foyer. Pour 2017, ce sont les ressources de l’année 2015 qui sont prises en compte. Elles ne doivent pas dépasser 24 404 € avec un enfant à charge, 30 036 € avec deux enfants à charge et 35 668 € avec 3 enfants à charge. Au-delà, il faut ajouter 5 632 € par enfant. Ces plafonds ne tiennent pas compte de la situation familiale (personne seule ou en couple) ni du nombre de personnes au foyer percevant un salaire.
Pour la rentrée 2017, le montant de l’ARS a été fixé à 364,09 € pour un enfant de 6 à 10 ans, 384,17 € s’il a entre 11 à 14 ans et 397,49 € s’il a moins de 18 ans. Pour percevoir l’ARS il faut s’inscrire, déclarer ses revenus auprès de la Caisse d’allocations familiales et pouvoir justifier de la scolarité des enfants concernés. Sous réserve de ces démarches, l’allocation est versée automatiquement fin août pour les moins de 16 ans. Pour en savoir plus sur l’ARS : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1878

DES BOURSES À TOUS LES ÂGES

Dès le primaire, des bourses de fréquentation scolaire sont accordées aux familles modestes par certains conseils généraux (départements). Elles s’adressent aux parents obligés de scolariser leur enfant en demi-pension dans une commune voisine, faute d’école sur leur lieu de résidence. Les conditions varient d’un conseil général à un autre, mais les revenus et les charges supportées par la famille sont généralement pris en compte. Renseignez-vous dès le début de l’année scolaire auprès de l’école de votre enfant.
Les enfants scolarisés dans un collège public ou privé sous contrat, peuvent également bénéficier d’une bourse, sous conditions de ressources de la famille notamment. Le montant de cette bourse est variable. Là encore, il est nécessaire de se renseigner en tout début d’année scolaire au secrétariat du collège de votre enfant.

LES LYCÉENS AUSSI

Les lycéens peuvent bénéficier de bourses, également attribuées sous conditions de ressources. Le montant de la bourse dépend du nombre de parts unitaires de bourse obtenu, sachant que ce nombre est calculé par l’administration en fonction des ressources et des charges de la famille. Renseignez-vous en début d’année scolaire au secrétariat du lycée de votre enfant, au rectorat ou sur le site du Service public

Certaines primes peuvent compléter une bourse de lycée : prime d’entrée en seconde, première ou terminale ; prime d’équipement accordée aux élèves de première année de certains CAP, BEP, BP ou bac techno et prime à la qualification pour les élèves de CAP. Enfin, sachez qu’il existe une bourse au mérite : elle est accordée aux élèves ayant obtenu une mention bien ou très bien au diplôme national du brevet des collèges d’une part, et qui s’engagent dans un cycle conduisant au bac d’autre part.

 

Uni-éditions – MIG – mai 2013 - révision octobre 2017

 

Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS