Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Chômage : comment l’assurance emprunteur me protège-t-elle ?

12/04/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Assurance

#Logement #Aléas de la vie #Décryptage

tout un mag pour vous

Chômage : comment l’assurance emprunteur me protège-t-elle ?

Dans un contexte où le marché du travail est incertain, et face à un prêt qui vous engage souvent pour 20 ou 25 ans, il peut être rassurant d’enrichir son assurance emprunteur d’une garantie perte d’emploi. Voici son fonctionnement.

QUE COUVRE LA GARANTIE PERTE D’EMPLOI ?

Comme son nom l’indique, en cas de perte d’emploi, cette garantie (généralement optionnelle), permet à votre assurance emprunteur de prendre en charge tout ou partie du remboursement du prêt immobilier en cas de licenciement.

Cependant, les définitions de cette garantie, et notamment les conditions de mise en jeu de celle-ci, varient d’une compagnie d’assurance à l’autre.

Dans tous les cas, la garantie perte d’emploi prend en compte le chômage suite à un licenciement, c’est-à-dire la perte involontaire de votre emploi. Au contraire, si vous démissionnez, votre garantie perte d’emploi ne vous couvrira pas car il s’agit d’un acte volontaire de votre part.

GARANTIE PERTE D’EMPLOI ET CHÔMAGE SUITE À RUPTURE CONVENTIONNELLE

Concernant un cas de rupture conventionnelle, c’est-à-dire que l’employeur et l’employé passent un accord pour le départ de ce dernier, les choses sont plus nuancées : si votre contrat d’assurance emprunteur date d’avant le 25 juin 2008, la garantie de perte d’emploi ne vous couvre pas.

Si votre assurance emprunteur a été souscrite après le 25 juin 2008 – et la loi de modernisation du marché du travail – vous devez vérifier les mentions exactes contenues dans votre contrat : Vous ne serez pas indemnisé durant votre chômage si le contrat mentionne explicitement la rupture conventionnelle comme clause d’exclusion.
 

    Vous aimerez aussi : Pourquoi souscrire une assurance emprunteur ?

BON À SAVOIR

Vous pourrez être indemnisé par votre garantie perte d’emploi, si votre contrat assimile la perte d’emploi au fait d’être au chômage indemnisé par Pôle Emploi… Ce qui est le cas avec une rupture conventionnelle !

COMMENT LA GARANTIE PERTE D’EMPLOI FONCTIONNE-T-ELLE ?

Si les conditions sont réunies pour l’activation de la garantie perte d’emploi, le montant de votre prise en charge dépend du niveau de garanties que vous avez choisi en souscrivant le contrat.

Par exemple, et sous réserve d’application des plafonds, si vous avez opté pour une quotité à 100%, vos mensualités de remboursement seront prises en charges à 100%. Mais si vous avez opté pour une quotité à 50%, l’assurance ne couvrira que la moitié des mensualités, et vous devrez vous acquitter de la moitié restante tandis que vous serez au chômage.

BON À SAVOIR

Si vous avez souscrit le prêt immobilier à plusieurs, chaque co-emprunteur est libre de souscrire une garantie perte d’emploi et de décider le niveau de couverture qui convient le mieux à sa situation.

    Vous aimerez aussi : Assurance emprunteur : qu’est-ce que la quotité ?

QUELLE DURÉE D’INDEMNISATION POUR UNE GARANTIE PERTE D’EMPLOI ?

Certains contrats prévoient une indemnisation progressive en fonction de la durée de la période de chômage, d’autres prévoient une indemnisation dont le montant reste fixe tout au long de la prise en charge.
La durée d’indemnisation est variable d’un contrat à l’autre. Le plus souvent les assureurs tiennent compte de l’ancienneté du CDI pour déterminer la durée de la prise en charge.

COMMENT SOUSCRIRE UNE GARANTIE PERTE D’EMPLOI ?

Les critères d’éligibilité à la souscription varient fortement d’une compagnie d’assurance à l’autre. Parmi les critères le plus souvent exigés (liste non limitative) pour pouvoir souscrire une garantie perte d’emploi, citons :

  • être salarié ;
  • être en contrat en CDI avec une ancienneté minimum, généralement entre 6 et 12 mois. Un CDD, même long, ne suffit pas ; 
  • ne pas être en préavis de départ ou en procédure de licenciement ;
  • bénéficier du régime général de l’assurance chômage, ce qui exclut de fait les professions libérales ou les travailleurs non-salariés ;
  • une limite d’âge peut aussi être imposée, généralement comprise entre 55 et 65 ans selon les établissements.

Attention, cette option ne peut être souscrite qu’au moment de la signature de l’assurance emprunteur et non en cours de vie du contrat.

QUELLES SONT LES LIMITES DE LA GARANTIE PERTE D’EMPLOI ?

Outre des conditions de souscription spécifiques et une durée de couverture limitée dans le temps en fonction de l’ancienneté du CDI, votre indemnisation peut aussi être limitée par des délais de carence et de franchise: 

  • Délai de carence : il commence au jour de souscription du contrat d’assurance emprunteur et porte souvent sur plusieurs mois. Par exemple, si l’assureur a fixé un délai de carence de 12 mois, vous n’êtes couvert qu’en cas de perte d’emploi à partir du 13e mois. Si vous perdez votre emploi au bout de 11 mois vous n’êtes pas couvert.
  • Délai de franchise : il commence au jour de survenue du sinistre, dans ce cas du licenciement. La garantie ne s’activera qu’un certain nombre de jours après votre licenciement effectif.

Il est donc primordial de bien étudier tous ces points avant de vous décider pour un contrat ou un autre.
 

    Vous aimerez aussi : Bien vérifier les délais de carence de votre assurance emprunteur


© Uni-médias – Mars 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. S’agissant d’un prêt concernant l’acquisition ou la construction d’un logement, vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.
Les garanties du contrat Assurance Emprunteur sont assurées par Predica et Pacifica, entreprises régies par le code des assurances.