Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Quelle est la différence entre une action et une obligation ?

09/08/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Epargne

#Argent #Décryptage

tout un mag pour vous

Quelle est la différence entre une action et une obligation ?

Actions boursières et obligations constituent les deux principales catégories de titres financiers qui sont échangés sur les marchés boursiers. En voici les principales différences.

ACHETER UNE ACTION, C’EST DEVENIR PROPRIÉTAIRE D’UNE PARTIE DE L’ENTREPRISE

Une action est un titre de propriété qui vous permet de détenir une part du capital d’une entreprise. Vous restez actionnaire jusqu’à la revente de vos titres.

En devenant actionnaire, vous pouvez recevoir chaque année un dividende, prélevé sur les profits de l’entreprise, si celle-ci en a réalisé et qu’elle décide d’en verser. Vous disposez également d’un droit de regard sur la vie de l’entreprise grâce à un droit de vote aux Assemblées Générales des actionnaires.

Le cours des actions peut subir de fortes variations, qui peuvent provoquer la perte partielle ou totale de votre capital. Il est ainsi nécessaire d’envisager ce placement sur un temps long afin de diluer ce risque : la valorisation du titre au cours du temps reflète le développement de l’entreprise et a donc tendance à progresser si celle-ci est en croissance, au-delà de krachs boursiers ponctuels.

ACHETER UNE OBLIGATION, C’EST PRÊTER DE L’ARGENT À L’ENTREPRISE

Une obligation est un titre de créance, dont le fonctionnement est relativement similaire à celui d’un prêt bancaire. Par l’achat du titre, vous prêtez de l’argent à une entreprise (ou à un État) pour une durée définie et percevez en contrepartie des intérêts périodiques appelés « coupons ». Une fois l’obligation arrivée à échéance, le capital initialement prêté est entièrement remboursé.

Une obligation assure un revenu fixe, à échéances fixes, sur une période donnée, ce qui en fait un placement fiable et moins risqué pour un horizon d’investissement court ou moyen terme. Néanmoins, si vous vendez l’obligation avant sa date d’échéance, une perte en capital est toujours possible si les taux d’intérêt ont évolué à la hausse au moment où vous vendez, ou plus rarement si l’émetteur fait faillite.

La valeur nominale d’une obligation est souvent très élevée puisque les besoins d’une entreprise ou d’un État sont généralement importants. Un particulier investira donc rarement en direct dans des obligations et passera plutôt par des fonds de placements de type OPC.

 

    À lire également : Les différentes formes de titres financiers
 

© Crédit Agricole S.A. – Août 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale.

TOUT UN MAG POUR VOUS