Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Trouver un job d’été

Dès 16 ans, et même à partir de 14 ans avec l’autorisation des parents et de l’Inspecteur du travail, il est possible de trouver un job pour les vacances. Les secteurs qui recrutent sont nombreux : vente, tourisme, hôtellerie, restauration, travaux agricoles... Les jobs d’été permettent de gagner un peu d’argent, mais aussi et surtout d’acquérir une expérience professionnelle, toujours appréciée des recruteurs.

LES DÉMARCHES POUR ÊTRE RECRUTÉ

Comme pour n’importe quel emploi, il est important de se donner un maximum de chances d’être recruté : CV et lettre de motivation doivent donc être minutieusement préparés. Dans le même esprit, vous devez organiser votre recherche avec méthode : visites quotidiennes sur les sites d’offres d’emploi saisonnier, démarches pour proposer directement vos services aux commerçants ou aux prestataires de services de votre ville, sans oublier le bouche à oreille ou les réseaux sociaux qui peuvent, eux aussi, vous permettre de trouver un job rapidement.

LE BON TIMING

Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise stratégie pour dénicher un emploi saisonnier. Ceux qui s‘y prennent plusieurs mois à l’avance peuvent trouver un job en France, dans l’administration territoriale ou les grandes entreprises par exemple, car celles-ci sont généralement soucieuses d’établir en amont leurs plannings. Ils ont également plus de visibilité sur les jobs proposés à l’étranger, sachant que certaines démarches (obtention d’un logement sur place, carte européenne d’assurance maladie, vaccinations...) demandent parfois du temps.
Ceux qui s’y prennent à la dernière minute ont en revanche des chances d’obtenir un emploi saisonnier en France dans des entreprises plus petites ou dans des secteurs où l’activité est plus cyclique : hôte ou hôtesse d’accueil de salons ou congrès, réceptionniste, serveur dans la restauration, garde d’enfants, surveillant(e) de musée, vestiaire ou barman dans une boîte de nuit, animateur dans un camping, un centre de vacances ou de loisirs (accessible à condition d’avoir obtenu le BAFA, le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, plus d’infos sur : http://www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd). Et si vous n’avez pas le BAFA, sachez qu’il est possible de le passer à partir de 17 ans (il faut impérativement avoir 17 ans le 1er jour de la formation).

LES JOURNÉES JOBS D’ÉTÉ

Dès le mois de mars, le ministère de la Jeunesse, le CIDJ et Pôle Emploi organisent dans toute la France, des journées spécifiques « jobs d’été » où il est possible de déposer son CV et de rencontrer, entre autres, des recruteurs. Sachez que pour les moins de 18 ans, il n’est pas possible de travailler la nuit, ni d’effectuer de tâches dangereuses.

QUELLE RÉMUNÉRATION ?

De manière générale, quel que soit le timing adopté, le secteur d’activité et le poste, il ne faut pas perdre de vue qu’un job d’été est un emploi comme un autre. En clair, il doit faire l’objet d’un contrat de travail en bonne et due forme et le salaire proposé ne peut être inférieur, en France, au SMIC horaire, sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires. Pour les jeunes de moins de 18 ans, le salaire horaire minimum légal est minoré : 80% du smic pour les jeunes de moins de 17 ans et 90% du smic pour les jeunes de 17 à 18 ans.

EN SAVOIR PLUS

www.jcomjeune.com/offres-de-job
http://europa.eu/youth/working/finding_a_job/index_eu_fr.html

 

Uni-éditions – MIG – mai 2013 – révision octobre 2017

Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS