Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Entreprendre et se lancer dans le bio

01 fév
Entreprendre et se lancer dans le bio
ARGENT

1er février

Quitter la ville pour la campagne, réussir à vivre par exemple d’une activité de maraîchage est un projet de vie tentant, surtout dans la "filière bio" où les produits sont perçus comme meilleurs pour la santé et l’environnement. Pour sauter le pas et surtout pour se donner toutes les chances de réussir son projet, il est nécessaire de le préparer méticuleusement. Le point en quatre étapes-clés.

Analyser son projet avec des conseillers spécialisés

De l’idée initiale à sa mise en œuvre, deux ans sont généralement nécessaires. Un laps de temps qui permet d’analyser ses envies (être son propre patron, participer au développement d’un territoire…) et de les confronter avec un savoir-faire, des compétences, mais aussi des besoins financiers.

Différentes structures et professionnels peuvent vous aider sur ce point.

  • Les organismes officiels : les chambres d’agriculture (qui disposent de conseillers spécialisés dans le« bio »), les chambres des métiers et de l’artisanat, l’agence pour la création d’entreprises, le conseil régional ou le conseil départemental du lieu où vous souhaitez potentiellement vous installer.
  • Certains portails Internet spécialisés, comme celui de l’Installation en milieu rural.

Créer ou reprendre : trouver les offres disponibles

Si beaucoup de porteurs de projets cernent sans trop de difficultés les territoires sur lesquels ils souhaiteraient idéalement vivre et travailler, beaucoup attendent également la « bonne » opportunité de reprise d’une affaire existante pour se lancer.

Pour entreprendre dans la filière agricole ou agro-alimentaire bio, vous pouvez bénéficier d’un coup de pouce pour être mis en relation avec des personnes qui souhaitent céder leur activité via :

  • Le réseau des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural
  • Le répertoire à l’installation agricole « La Clé des Champs »

Rechercher les bons appuis financiers

Se donner dès le départ les moyens de réussir son activité de production de fruits et légumes bio par exemple nécessite souvent une certaine mise de fonds.

En fonction des territoires et des politiques régionales, et en fonction de la qualité du projet envisagé (exploitation agricole ou non), vous pouvez, selon votre situation et votre projet, bénéficier d’aides qui vous permettront, le cas échéant, d’emprunter plus sereinement :

  • prêt bonifié,
  • pour les entreprises agricoles bio : dotation jeune agriculteur, aide à la plantation de haies et de bosquets,
  • exonération communale du paiement de la taxe foncière sur les propriétés bâties.

Suivre des formations

Il n’est pas envisageable de se lancer dans le bio sans suivre une ou plusieurs formations : apprentissage des techniques de production (biodynamie, permaculture…), connaissance des cahiers des charges à respecter, connaissance et maîtrise des filières de distribution, etc.

Au-delà de la professionnalisation, ces formations permettent aussi, c’est important, de se tester ou de se perfectionner au cours de périodes d’apprentissage mais aussi de s’ouvrir à des projets complémentaires à son activité (mise en place de circuits de distribution courts, équipements en énergies renouvelables) auxquels on ne pense pas au départ mais qui peuvent maximiser ses chances de réussite !

Uni-éditions - février 2016