Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Le coût de la rentrée scolaire

12 juil
Le coût de la rentrée scolaire
ARGENT

Juillet 2013

Tous les parents le savent : la rentrée coûte cher. Au-delà des achats obligatoires (fournitures...), il y a aussi les achats nécessaires (vêtements...) et les dépenses obligées, notamment pour les plus grands (logement, transports...).

Collèges et lycées : consommer responsable

Presque 200€ : telle est la somme qui a été dépensée en moyenne l’an passé pour la rentrée scolaire d’un enfant intégrant le collège en classe de 6ème. Calculé chaque année par l’association Familles de France, ce coût est constamment en hausse. Et c’est sans compter les dépenses concernant l’achat de vêtements (exceptés 4 articles de sport), ni celles afférentes à la cantine ou à d’éventuelles inscriptions à des activités culturelles ou sportives. Plus que jamais l’heure est donc à la vigilance... Une consigne que le ministre de l’Éducation nationale a d’ailleurs reprise récemment. Pour la première fois, dans une circulaire, il est demandé aux professeurs de « faire preuve de modération dans les listes de fournitures de rentrée pour tenir compte des contraintes des familles » afin de « préserver le pouvoir d’achat des familles les plus modestes ».

Différentes aides possibles

C’est pour faire face à ces dépenses que l’allocation de rentrée scolaire (ARS) a été mise en place par les pouvoirs publics en 1974. D’un montant allant de 360,47 € à 393,54 € (pour la rentrée 2013-2014) selon l’âge de l’enfant scolarisé (de 6 à 18 ans), cette allocation est versée fin août aux seules familles dont les revenus n’excèdent pas certains plafonds, variables selon la composition du foyer fiscal. Pour les collégiens comme pour les lycéens, les élèves de CAP ou encore de classe préparatoire à l’apprentissage, les familles aux revenus très modestes peuvent bénéficier d’une bourse dite des collèges et/ou d’une bourse des lycées. Le montant respectif de ces aides dépend des ressources annuelles de chaque famille et du nombre d’enfants à charge. Si leur enfant boursier est scolarisé en internat public, ces mêmes familles peuvent également bénéficier d’une prime.

Études supérieures : savoir anticiper les dépenses

Une fois le bac en poche, les choses se compliquent encore côté budget, quel que soit le cursus choisi (université, classes préparatoires aux grandes écoles, BTS...) : aux frais de scolarité parfois très élevés (10000€/an et plus pour certaines grandes écoles) et aux dépenses exclusivement centrées sur les études (achats de livres...), il faut ajouter les frais d’inscription à la Sécurité sociale étudiante, les frais de logement (si l’enfant doit partir étudier dans une ville autre) et les frais de transport notamment. Selon l’éloignement, les revenus et la composition de la famille, et selon les ressources sur lesquels chaque étudiant peut ou non compter (pension alimentaire versée par les parents, job ponctuel...), des bourses et des aides (aide personnalisée au logement par exemple) peuvent lui être octroyées. Certaines filières ou écoles peuvent également donner un coup de pouce financier à leurs élèves méritants, de façon ponctuelle, à partir de leur propre budget de fonctionnement. Notamment lorsque ces mêmes élèves ont cherché, et trouvé, un job d’étudiant qui les aide à boucler leurs fins de mois.

En savoir plus

Circulaire du ministère de l’Éducation nationale
Service public – Allocation de rentrée scolaire 2013
Caisse d’allocations familiales – Les aides au logement


Uni éditions - MIG - Juin 2013