Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Travailler à l’étranger : 7 conseils pour se préparer

22 mai
Travailler à l'étranger : 7 conseils pour se préparer
ARGENT

Mai 2014

Quel que soit le pays, travailler à l’étranger durant plusieurs semaines ou quelques mois, pendant ou après ses études, ne s’improvise pas ! Voici 7 conseils pour s’organiser au mieux avant le départ et dès l’arrivée.

1 – Adhérer au service de banque à distance

C’est le seul moyen pour gérer ses entrées et sorties d’argent (qui ne s’interrompent pas dès le départ à l’étranger) de manière efficace. La gestion de vos avoirs à distance permettra de réagir rapidement en créditant par virement votre compte pour éviter un découvert, par exemple. Vous pouvez également opter, si votre banque dispose du service, pour un rattachement à une agence directe qui gère votre relation bancaire 100 % à distance (envoi postal de vos moyens de paiement, horaires d’ouverture élargis, etc.).

2 – Prévoir les transferts d’argent

Pour un coup de pouce ponctuel ou régulier des parents ou de toute autre personne, rien de tel que le virement de compte à compte. À condition de leur avoir transmis ses coordonnées bancaires auparavant (à la norme Sepa, IBAN + BIC). Pour les virements émis depuis un pays de la zone euro, l’argent est crédité dans un délai maximal d’un jour ouvrable. Pour les autres pays, les délais comme les frais sont variables.

3 – Vérifier l’opportunité d’ouvrir un compte sur place

Quand on occupe un emploi à l’étranger, pour percevoir son salaire en zone euro par virement comme en France, il suffit de transmettre à son employeur son relevé d’identité bancaire (au nouveau format Sepa). Hors de la zone euro, en revanche, pour être payé ou pour pouvoir payer par prélèvement toutes sortes de services et de prestations (caution d’un logement, abonnement téléphonique, etc.), il convient d’ouvrir un compte libellé en monnaie locale.

4 – Conserver sa carte bancaire

Dans les 18 pays de la zone euro, elle est indispensable, d’autant que les conditions qui s’appliquent aux paiements comme aux retraits sont identiques à celles appliquées en France. Hors de la zone euro, si l’on reste moins de 3 mois sur place, on peut conserver sa carte bancaire, toujours utile, notamment pour payer sur le web. Pour des séjours plus longs, une carte émise par une banque locale peut être une bonne solution.

5 – Booster sa carte bancaire

Pour vivre à l’étranger avec plus de facilité, rien de tel qu’une carte Visa Premier ou Gold MasterCard. Plus chères, elles sont néanmoins assorties d’assurances, de plafonds de retraits et de dépenses plus élevés et de prestations d’assistance très utiles, surtout à l’autre bout de la planète.

6 – Se renseigner sur les banques locales

Afin de ne pas perdre de temps à chercher le bon établissement bancaire sur place, mieux vaut se renseigner sur les éventuels partenariats ou filiales à l’étranger de sa banque française habituelle. Avant le départ, il est donc judicieux de prendre rendez-vous avec son conseiller afin de recueillir toutes les informations utiles.

7 – Retraits d’argent : choisir un package adapté

Hors pays de la zone euro, les commissions appliquées aux retraits sont onéreuses. Avec un package bancaire adapté, autorisant un certain nombre d’opérations chaque mois, il est possible de les minimiser. Il serait donc dommage de ne pas y penser.

Plus d’infos :

Les Clés de la banque – Guide "Etudier à l’étranger"
Les Clés de la banque – Guide "Comment régler mes dépenses en voyage à l’étranger"


© Uni-éditions – MIG – juin 2014