Retour au site Crédit Agricole
Blog / LOGEMENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Comment optimiser sa consommation d’énergie

25 nov
LOGEMENT

Novembre 2011

Réduire la consommation énergétique de son logement tout en contribuant à la préservation des ressources et à la lutte contre le réchauffement climatique, c’est possible… à condition d’appliquer quelques principes élémentaires !

Se chauffer avec modération

Représentant environ 25 % de votre consommation d’énergie en termes de coûts, le chauffage constitue un terrain propice à la « chasse aux gaspis ». Une chaudière dont l’entretien n’est pas effectué régulièrement peut alourdir la facture. L’utilisation de thermostats programmables permet, quant à elle, de maintenir des températures différentes selon les pièces, de les réduire la nuit ou lorsque la maison est vide. Enfin, si vous disposez d’une place suffisante, vous pouvez envisager de vous équiper d’un chauffage par pompe à chaleur.
L’isolation est également essentielle. Un logement bien isolé, du toit au sol en passant par les murs et les fenêtres, empêche la chaleur de s’échapper. Il est aussi important de veiller à la ventilation. L’humidité s’accumule quand l’air n’est pas assez fréquemment renouvelé, ce qui rend le logement difficile à chauffer. C’est pourquoi il est important d’aérer quotidiennement chaque pièce ou d’installer une ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Faire couler l’eau chaude sans excès

L’eau chaude sanitaire compte pour environ 12,5 % dans les coûts de la consommation énergétique. Afin de ne pas gaspiller cette ressource précieuse, le thermostat du chauffe-eau doit être réglé avec soin. Une température de 55 à 60 °C est en effet suffisante, non seulement pour limiter le développement des bactéries pathogènes, mais aussi pour éviter un entartrage trop rapide.
Pensez également à calorifuger votre installation en isolant les tuyaux d’eau chaude sanitaire non encastrés et traversant des zones froides (cave, garage, etc.). Enfin, adoptez des gestes de bon sens – ne pas laisser l’eau couler inutilement, prendre une douche plutôt qu’un bain… – et utilisez des équipements favorisant la réduction de votre consommation : ballon d’eau chaude se chargeant la nuit, mitigeurs thermostatiques, chauffe-eau solaire, etc.

Se brancher sans trop dépenser

Dans les coûts de la consommation d’énergie, l’éclairage et les appareils électriques – électroménager, hi-fi, micro-informatique, etc. – pèsent autant que l’eau chaude sanitaire ; soit environ 12,5 %. Là encore, des gestes simples et des équipements adaptés permettent de réduire la dépense.
En matière d’éclairage, profitez au maximum de la lumière du jour, pensez à éteindre en quittant une pièce éclairée, choisissez la tension de vos ampoules en fonction de leur usage et utilisez des lampes à diodes électroluminescentes. Concernant les appareils électriques, entre autres conseils utiles pour réduire votre facture d’électricité, choisissez-les en tenant compte des indications fournies par les étiquettes énergies et n’oubliez pas de les éteindre plutôt que de les laisser en mode veille.

Voir aussi sur Crédit Agricole e-immobilier :


© Marie Varandat – Uni-éditions – décembre 2011