Retour au site Crédit Agricole
Blog / LOGEMENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Le home-sitting ou comment protéger sa maison pendant les vacances

10 mai
LOGEMENT

Mai 2011

Né aux États-Unis, le home-sitting arrive en Europe. Cette pratique, qui permet de faire garder sa maison par un bénévole pendant les vacances, ne cesse de se développer. Conviviale et attrayante, elle résout bien des problèmes. Explications…

Les vacances approchent et comme chaque année, les mêmes questions reviennent : Qui va arroser les plantes ? Qui va nourrir le chat ? Comment décourager les cambrioleurs quand tout indique que ma maison n’est plus occupée ? Autant de questions auxquelles le meilleur des dispositifs d’alarme est incapable de répondre. Le « home-sitting », si. Semblable dans son principe au « baby-sitting », sauf que dans ce cas précis il s’agit de garder une maison et non des enfants, il ne se cesse de se développer en France.

Une méthode simple, rassurante et peu onéreuse

Le « home-sitting » peut se pratiquer toute l’année dès lors que vous vous absentez de la maison et que vous souhaitez confier la garde de votre domicile à une personne. Le service comprend l’entretien du logement, la garantie d’une présence dans les lieux qui dissuade généralement les cambrioleurs et, éventuellement, la garde des animaux domestiques et l’arrosage des plantes.
Les « home-sitters » sont des bénévoles qui proposent leurs services en échange d’un hébergement. Ils ne sont donc pas rémunérés mais logés, éclairés et chauffés gratuitement. Tous les autres frais sont à leur charge. Certains pratiquent cette activité pour simplement voyager et visiter une nouvelle région ou un pays à moindre coût. Enfin, il n’est pas rare que le « home-sitter » soit un senior, beaucoup d’associations et de sites spécialisés dans cette activité préférant cette population, plus disponible (retraite) et généralement plus soucieuse du bon entretien de la maison.

Quels sont les risques encourus ?

Trouver un home-sitter n’est pas très difficile : les associations et les sites Internet ne manquent pas. Toutefois, cette activité n’étant pas encore encadrée par la loi, certaines précautions sont nécessaires avant de vous engager. Avant toute chose, il est important de vérifier le sérieux du site ou de l’association en contrôlant leurs références et, si possible, en contactant les personnes qui ont déjà fait appel à leurs services. Le contrat vous liant au site ou à l’association doit préciser les dates de séjour, les recours en cas de dégât et toute autre clause que vous jugerez nécessaire en fonction de la particularité de votre maison. Enfin, veillez à ce que votre assurance habitation comporte une clause de « villégiature », indispensable pour que les garanties soient applicables pendant les périodes de vacances, et n’hésitez pas à demander une attestation de responsabilité civile à votre home-sitter.


© Uni éditions- Marie Varandat – mai 2011