Retour au site Crédit Agricole
Blog / SANTE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Hygiène alimentaire, les bons gestes à respecter en vacances

28 juil
SANTE

Juillet 2011

Maladie de la vache folle, tremblante du mouton, grippe aviaire, grippe H1N1, bactérie Escherichia coli (E-coli)… depuis quelques années, les alertes sanitaires se multiplient. Plus que jamais, il est important d’adopter une hygiène alimentaire rigoureuse surtout si vous partez dans des pays où la réglementation dans le domaine laisse à désirer. Voici quelques conseils pour éviter que les vacances ne se terminent au fond d’un lit ou par un rapatriement sanitaire.

Se laver souvent les mains

La pratique la plus efficace reste, comme le rappelle chaque année l’OMS (Organisation mondiale de la santé), le lavage fréquent des mains. Un frottement des yeux ou le toucher d’un aliment avec des mains sales suffit en effet pour attraper la célèbre tourista mais aussi des maladies plus inquiétantes comme l’hépatite A ou l’amibiase.

Consommer de l’eau potable

En vacances, l’eau reste un des principaux facteurs de risque. Idéalement, ne consommez que de l’eau embouteillée en vous assurant que la bouteille a été ouverte devant vous. Vous pouvez également utiliser une eau rendue potable par filtre portatif, produit désinfectant ou ébullition pendant 5 minutes à gros bouillons. En d’autres termes, l’eau du robinet est à prescrire même pour se laver les dents ou encore nettoyer des fruits ou des légumes dès lors qu’ils sont destinés à être mangés crus. Idem pour les glaces et les glaçons : rien ne garantit que l’eau utilisée était saine.

Privilégier les aliments bien cuits

De manière générale, les crudités sont à prescrire. Les viandes et les poissons doivent être bien cuits, surtout si vous êtes dans des pays à risque. Coquillages, steak tartares, etc. sont donc à éliminer de vos menus de vacances. Pelez les fruits également avant de les consommer et achetez du lait pasteurisé ou, à défaut, faites-le bouillir avant de l’utiliser.
Bien entendu, ces règles générales ne s’appliquent que si vous ne connaissez pas le restaurant ou/et le maraîcher par exemple. Avant de partir, renseignez-vous également sur les risques spécifiques en fonction de votre destination. Votre médecin pourra très certainement vous conseiller, surtout si des vaccins ou des médicaments sont également à prévoir avant le départ.

La tourista ou diarrhée du voyageur

Chaque année, de 20 % à 50 % des voyageurs font l’expérience de la tourista ou diarrhée infectieuse contractée durant un voyage. Les destinations à risque sont l’Amérique latine, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie. L’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés par des bactéries en est la principale cause mais elle peut également être provoquée par le stress de l’aventure, la fatigue, le décalage horaire et les habitudes alimentaires chamboulées. En générale, elle dure 2 à 3 jours pendant lesquels il faut bien s’hydrater, car le corps peut perdre beaucoup d’eau et de sels minéraux par les selles, surtout chez les enfants et les personnes âgées.

Plus d’infos sur : http://www.anses.fr


Delphine Goater – Uni-éditions – juillet 2011