Budget automobile : de plus en plus cher !

Les dépenses liées au véhicule ont progressé plus que l’inflation en 2017, selon une étude de l’Automobile Club Association. Voici le détail de cette hausse !

Les dépenses que les Français consacrent à leur voiture ont augmenté en 2017 dans une mesure supérieure à l’inflation, qui a atteint 1 % l’année dernière, a déploré l’Automobile Club association (ACA) dans la dernière édition de son étude annuelle.

Les dépenses auto qui augmentent

Dans le détail, à l’exception des frais de péage et de garage (en hausse de respectivement 0,8 % et 0,9 %), les dépenses ont crû davantage que l’indice des prix à la consommation hors tabac mesuré par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Les hausses constatées sont ainsi les suivantes :

  • Les « prix catalogue » des modèles pris en compte par l’étude, qui augmentent entre 0,2 % et 3,9 % en 2017 ;
  • Les dépenses d’entretien, de 3 % à 3,9 % suivant les marques ;
  • Les primes d’assurance, de 1,6 % ;
  • Le prix des carburants hors taxes, qui ont grimpé de 11,2 % pour le super 95 et de 16,8 % pour le gazole, en raison de la remontée du prix du baril de pétrole brut.

Vous aimerez aussi : Budget carburant : des alternatives pour réduire sa consommation d’essence

Quel budget pour quelle voiture ?

L’ACA, dans son étude, donne les budgets pour différents modèles selon les distances parcourues :

  • 6 063 € pour 8 638 km parcourus en Renault Clio essence ;
  • 8 587 € pour 16 132 km parcourus en Peugeot 308 diesel ;
  • 4 912 € pour 8 638 km parcourus en Dacia Logan diesel ;
  • 9 906 € pour 16 132 km parcourus en Toyota Prius hybride.

Vous aimerez aussi : Budget voiture : 5 pistes pour faire des économies

Le poids des taxes dans le budget auto

Autre poste notable dans le budget automobile : les conducteurs doivent régler des taxes importantes. Ces dernières représentent autour d’un quart de leur budget. D’après les calculs de l’ACA, dans 100 € de budget auto, vous payez ainsi en taxes :

  • 23 € pour une Clio diesel ;
  • 25 € pour une 308 diesel ;
  • 25 € pour une Prius hybride essence ;
  • 26 € pour une Logan diesel ;
  • 27 € pour une Clio essence.

Bon à savoir
Pensez au covoiturage pour partager vos dépenses automobiles ! Avec l’assurance auto du Crédit Agricole, la protection corporelle du conducteur est acquise en cas de location d’une automobile auprès d’un loueur professionnel ou auprès d’une plateforme d’autopartage, à condition que la durée du contrat de location n’excède pas 30 jours consécutifs.

Vous aimerez aussi : Quel prix pour la carte grise en 2018 ?

© Uni-éditions – avril 2018

Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.

La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.

Les garanties du contrat Assurance Auto sont assurées par Pacifica, entreprise régie par le code des assurances.


Assurance auto

Faites un devis en ligne

  • Tendances

    Télétravail, covoiturage : s’organiser pour travailler pendant les grèves

    Les mouvements sociaux à la SNCF et Air France ont débuté lundi 2 avril et doivent se poursuivre jusqu’au 28 juin. Durant cette période, les nouvelles formes de travail et de mobilité permettent de continuer ses activités salariées. Voici comment.

    Lire la suite
    1 min
  • Budget

    Loi de finances 2018 : 7 mesures qui vous concernent

    La loi de finances pour 2018 est parue le 31 décembre dernier au Journal officiel. Voici les 7 mesures principales à retenir pour les particuliers.

    Lire la suite
    2 min
  • VEHICULE

    Bonus-malus, comment ça marche ?

    Le principe du bonus-malus, également appelé « coefficient de réduction-majoration » a été mis en place en 1970 et est régi par le Code des assurances. Dans un objectif de prévention des accidents, il consiste à diminuer ou augmenter votre cotisation d’assurance automobile en fonction des accidents dont vous êtes responsable.

    Lire la suite