Grand âge, dépendance : comment employer une aide à domicile ?

Afin de pouvoir rester chez elles le plus longtemps possible, même dans le cas d’une perte progressive d’autonomie, une personne âgée peut avoir recours à une aide à domicile. Si elle ne souhaite pas passer par un prestataire de service, elle deviendra directement l’employeur de cette aide à domicile, ce qui comporte certaines obligations. Mode d’emploi.

employer une aide à domicile en devenant particulier employeur

Vous souhaitez employer une aide à domicile sans passer par une entreprise de services à la personne ? C’est possible. Sachez qu’en tant qu’employeur de votre aide à domicile, vous devez respecter certaines obligations, connaître les textes applicables et les démarches à effectuer :

  • vous recrutez vous-même votre aide à domicile, qui doit effectuer une visite chez un médecin du travail ;
  • vous établissez un contrat de travail ;
  • vous déclarez votre aide à domicile auprès de l’URSSAF, organisme qui recouvre les cotisations obligatoires salariales et patronales ;
  • vous établissez des déclarations de salaires réglementaires prenant en considération les charges salariales et patronales ainsi que les congés payés et le droit à la formation ;
  • vous gérez les arrêts maladie, congés payés, formation ;
  • En cas de démission ou de licenciement de l’aide à domicile, vous devez respecter la réglementation en vigueur.

On le voit, devenir employeur quand on est particulier n’est pas d’une grande simplicité. Heureusement il existe un système de simplification : le Chèque Emploi Service Universel ou Cesu.

Penser au Cesu pour employer votre aide à domicile

Le Chèque Emploi Service universel, ou Cesu, est un dispositif simple avec lequel le particulier employeur peut déclarer et rémunérer son aide à domicile.
Vous déclarez la rémunération du salarié sur Internet ou en adressant le « volet social » contenu dans le chéquier au Centre national du Chèque Emploi Service universel.

Le Centre du Cesu se charge du calcul et du prélèvement des cotisations. Le Cesu adresse directement une attestation d’emploi au salarié.

Quelles sont les aides actuelles pour les personnes âgées ?

Une personne dépendante ou âgée en perte d’autonomie peut, sous conditions, bénéficier de certaines aides pour financer le salaire de son aide à domicile :

  • l’Allocation personnalisée d’Autonomie (APA) ;
  • la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ;
  • des aides fiscales : il est possible de soustraire du montant de votre impôt 50 % de vos dépenses d’aide à domicile, dans le respect d’un certain plafond.

Bon à savoir
Ces dispositifs pour l’emploi d’une aide à domicile pour personnes âgées sont détaillés sur ce site, rubrique « quelles aides ? ».

© Uni-éditions - mars 2017


  • Crédit

    A la retraite, le crédit, c’est fini ?

    Les nouvelles générations de retraités ont un point commun avec leurs ainés : ils préfèrent piocher dans leur épargne plutôt que de souscrire un crédit en tant que seniors. Bon ou mauvais réflexe ? Loisirs, logement, véhicule : quelle est la meilleure façon de trouver des financements lorsque l’on a des projets plein la tête ?

    Lire la suite
    2 min
  • Assurance

    Seniors, faut-il déjà penser à la perte d’autonomie ?

    Il n’est pas facile, lorsque l’on est un jeune retraité en pleine santé de se projeter dans le « grand âge ». Mieux vaut pourtant vous organiser dès à présent pour anticiper au maximum la perte d’autonomie.

    Lire la suite
    2 min
  • SANTE

    Comment prévenir la dépendance ?

    Prévenir la dépendance est devenu un enjeu de santé publique. En effet, la France compte plus d’un million de personnes âgées dépendantes et ce chiffre va encore augmenter dans un contexte de vieillissement démographique inéluctable, conséquence du baby-boom.

    Lire la suite