Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier  Trouver une agence

Les technologies vertes au cœur de la transition énergétique

23/05/2022 - 2 min de lecture

Rubrique : Epargne

Thématiques de l'article #Argent #Décryptage

tout un mag pour vous

Les technologies vertes au cœur de la transition énergétique

Réduire notre empreinte carbone et protéger durablement notre environnement, c’est l’objectif des technologies vertes, aussi appelées greentechs.

Croissance démographique, augmentation du niveau de vie, mondialisation… Tout concourt à une dépense effrénée d’énergies, notamment fossiles (charbon, gaz et surtout pétrole). Résultat ? Le réchauffement de notre planète par émission de gaz à effet de serre et un dérèglement climatique… avec pour corollaire des événements climatiques plus forts et plus fréquents, impactant nos vies quotidiennes et nos économies. Il est donc devenu urgent de trouver des solutions pour réduire l’utilisation de ces énergies fossiles et développer des sources d’énergies alternatives.

Portées par une prise de conscience croissante en faveur de l’environnement, les technologies vertes ont pour principe de développer ou d’utiliser des technologies qui ont un impact positif sur l’environnement : diminution des émissions de gaz à effet de serre, réduction de la pollution de l’eau, de l’air et du sol, ou encore préservation des matières premières et des ressources naturelles.

BON À SAVOIR

Accord de Paris (2015) : ratifié par 194 états, cet accord vise à limiter à « bien moins de 2°C » la hausse des températures d’ici 2100.

Pacte Vert pour l’Europe : cette « feuille de route » de la Commission Européenne a pour objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Loin de se limiter à la construction d’éoliennes ou de panneaux solaires, la « greentech » est constituée d’un univers varié de PME et de grandes entreprises, souvent marquées par l’innovation, qui vont créer, perfectionner et mettre en œuvre les techniques destinées à faciliter les évolutions « vertes » dont nous avons besoin. Favorisées par les politiques publiques et la réglementation, ces entreprises couvrent de nombreux sujets allant des « smart cities » (villes intelligentes visant notamment une meilleure gestion des ressources) à la transition verte dans l’industrie, en passant par la construction immobilière durable ou le recyclage des déchets.

On peut classer les entreprises de la greentech dans 4 grands domaines :

• L’efficacité énergétique

Il s’agit d’apporter des solutions pour réduire la consommation d’énergies - notamment fossiles. On retrouve notamment les activités suivantes :

  • Distribution électrique, éclairage (ex : fabrication de LED ou d’éclairages intelligents)
  • Matériaux de construction (ex : matériaux d’isolation durables, recyclés, recyclables, peu chargés en polluants)
  • Transport efficient (ex : voiture électriques, transports collectifs, batteries…)
  • Développeurs immobiliers (ex : construction immobilière respectant les normes les plus strictes en matière d’isolation)

• Les énergies alternatives, technologies propres et services

Ces entreprises développent des technologies permettant d’exploiter des sources d’énergie alternatives aux énergies fossiles (éolien, solaire, hydro-énergie…).

  • Services environnementaux (ex : ingénierie, capture de CO2, mesure de la pollution…),
  • Technologies et services liés aux énergies alternatives (ex : conception, production, stockage, distribution d’énergie)

• La gestion de l’eau et des déchets

Les entreprises de ce domaine contribuent à optimiser les réseaux de distribution d’eau (minimisation des pertes d’eau) et à développer l’économie circulaire (produire - consommer – recycler) en évitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental et en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits.

  • Eau : distribution, traitement, équipement, désalinisatio
  • Déchets : traitement, équipement, recyclage

• L’agriculture durable

Ce thème inclut des entreprises qui produisent des produits agricoles et forestiers dans le respect des certifications environnementales pour répondre aux problématiques de biodiversité, pollution, dégradation des sols, gestion de l’utilisation de l’eau.

  • Production agricole et forestière qui répond aux exigences de certification environnementale et biologique

BON À SAVOIR

Amundi Valeurs Durables : au croisement des nouvelles technologies et du développement durable

Avec Amundi Valeurs Durables, vous investissez dans des entreprises européennes de toutes tailles qui participent pleinement à la transition énergétique. Parmi la cinquantaine d’entreprises actuellement sélectionnées dans le fonds : Schneider Electric, Alstom, Legrand, Umicore, Pennon, Siemens Gamesa…

Le fonds a une approche responsable : seules les entreprises aux meilleures pratiques ESG (Environnement, Social, Gouvernance) sont sélectionnées.

Amundi Valeurs Durables a obtenu en 2020 le label ISR par l’autorité de certification française AFNOR.

N’hésitez pas à découvrir notre Guide de la Bourse, et notamment la rubrique « Comprendre la finance responsable ».

 

© Crédit Agricole S.A. – Mai 2022

Article à caractère informatif et publicitaire.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Argent #Décryptage #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS