Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Comment l’argent est-il géré au sein des couples français ?

15 jan
Comment l'argent est-il géré au sein des couples français ?
ARGENT

15 janvier

Le mercredi 4 novembre 2015, L’INSEE a dressé une étude sur le partage des revenus dans les couples en France et en Europe.
Quels couples mettent en commun leurs revenus et comment le font-ils ?
Chaque pays étudié représente différentes mises en commun des revenus. Nous décryptons pour vous le cas de la France.

Les couples mariés mettent plus en commun leurs revenus

Quels critères entrent en compte dans l’organisation financière commune des couples mariés ?

En France comme dans la majorité des pays européens, c’est le mariage qui ressort comme le facteur principal à la mise en commun des revenus. Les enfants résidants avec soi sont également des critères qui entrent en jeu. L’INSEE relève des cas particuliers qui favorisent la mise en commun des bourses, notamment lorsque seulement un des conjoints occupe un emploi ou quand les revenus du ménage sont très faibles, cela devient nécessaire d’avoir un compte en commun.

A l’inverse on retrouve les couples dont les conjoints ont un niveau d’étude élevé ou ceux dont le niveau de vie est élevé dans les couples qui mettent le moins leurs revenus en commun. De même, au sein des familles recomposées, les conjoints préfèrent plus souvent conserver leurs parties et donc des revenus séparés.

En France, 2 couples sur 3 mettent leur argent en commun

La France a un taux de mise en commun des revenus beaucoup plus bas que ses voisins européens. Seulement 2/3 des couples contre 9/10 en Espagne, Portugal et Pologne partagent un même compte.

Quelques données sur les différentes organisations des couples français, et plus particulièrement en cas de précédente union :

  • en présence de pensions alimentaires versées ou reçues par l’un des conjoints
  • en cas de famille recomposée, dans les cas où les enfants sont ceux d’un seul des conjoints
  • chez les couples dont un des conjoints a une expérience antérieure de vie de couple.

L’INSEE remontait dans une étude de 2012, la forte progression en France de la séparation partielle "basée sur une coordination financière pour les dépenses communes et le maintien d’une certaine indépendance des deux conjoints". Cette conjoncture serait liée à l’augmentation des nouvelles formes d’union comme les Pacs, de la part des couples dont les deux conjoints sont actifs, et la "moindre stabilité des familles".

Généralement, les couples concernés ont trois comptes : un compte-joint, et deux comptes propres au conjoint. Le compte-joint est souvent liée au remboursement d’un emprunt en commun, où les deux conjoints, y déposent une somme fixe. Les comptes-propres, eux, permettent à chaque conjoint de garder leur autonomie autour des dépenses.

Pour en savoir plus :
Ouvrir un compte bancaire au Crédit Agricole

Pour limiter les frais bancaires sur leur compte-joint, les couples peuvent se tourner vers des banques qui proposent des frais réduits sur la deuxième carte bancaire. C’est par exemple le cas des banques en ligne, qui tendent à proposer les deux cartes gratuites sur les comptes joints.