Retour au site Crédit Agricole
Blog / FISCALITE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Les jeunes et l’impôt sur le revenu

25 avr
FISCALITE

Avril 2011

Dix-huit ans : enfin majeur ! Vous allez pouvoir conduire, voter, prendre un appartement et… payer vos impôts ! Car si les citoyens ont des droits, ils ont aussi des devoirs. Selon votre situation, vous pouvez opter pour le rattachement au foyer fiscal de vos parents ou remplir votre propre déclaration. Quelques conseils pour choisir la solution la plus avantageuse.

L’IR, mode d’emploi

Tout citoyen majeur doit contribuer, dans la mesure de ses moyens, au budget de l’État, pour participer à l’effort commun et au financement des services publics et des infrastructures. L’impôt sur le revenu (IR) est un impôt global établi sur la totalité des revenus que vous avez perçus au cours de l’année précédant votre déclaration.
Généralement, il faut déclarer ces revenus à l’administration fiscale avant le 31 mai (des délais supplémentaires sont accordés à ceux qui déclarent leurs revenus sur Internet). N’attendez pas de recevoir un imprimé : la déclaration de vos revenus est une démarche volontaire.
Si vous êtes âgé de plus de 18 ans au 1er janvier, que vous ayez ou non perçu des revenus, vous avez tout intérêt à faire une déclaration. Si vous n’êtes pas imposable, vous recevrez un avis de non imposition qui vous facilitera l’obtention d’une allocation logement, de la prime pour l’emploi ou de bourses d’études, par exemple.
Si, toutefois, vous avez moins de 21 ans ou moins de 25 ans et si vous êtes étudiant, vous pouvez demander le rattachement au foyer fiscal de vos parents. Ils vous déclareront comme enfant à charge sur leur propre déclaration.

Rattachement ou imposition distincte ?

Le choix est fonction de vos revenus. Si vous optez pour le rattachement, la déclaration de vos parents devra, en principe, inclure les revenus que vous avez perçus au cours de l’année d’imposition. Toutefois, à compter de l’imposition des revenus de 2007, si vous avez moins de 25 ans et si vous êtes étudiant et que vous travaillez parallèlement à vos études, les salaires que vous percevez sont exonérés d’impôt à hauteur de trois fois le montant du Smic mensuel ; il suffira à vos parents d’opter en ce sens lors du dépôt de leur déclaration de revenus. En contrepartie, ce rattachement leur permettra de majorer le nombre de parts dans le quotient familial et d’obtenir une réduction d’impôt pour enfant poursuivant des études supérieures…
Il va donc falloir se livrer à quelques simulations et à de savants calculs pour déterminer ce qui est le plus avantageux pour vous et vos parents. Heureusement, des sites Internet permettent de faire assez facilement cet exercice, notamment celui de l’administration fiscale (www.impots.gouv.fr). Si vous disposez de revenus personnels, vous pouvez avoir intérêt à procéder à une déclaration distincte, vos parents pouvant, en outre, déclarer sous forme de pension alimentaire l’argent de poche qu’ils vous donnent… À vos calculettes !

Remplir sa déclaration sur papier…

La mairie ou le centre des impôts de votre domicile vous ont remis une notice d’information avec l’imprimé de déclaration. Celle-ci explique, colonne par colonne, cadre par cadre, comment remplir sa déclaration. En suivant avec soin ces instructions, vous devriez vous y retrouver sans trop de peine. Les deux premières pages sont consacrées à votre situation familiale, votre état civil, votre adresse, etc. Rien de sorcier. C’est en page 3 que les choses se compliquent : dans le cadre 1, indiquez le montant global de vos revenus annuels, en omettant les centimes. Ce montant, si vous êtes salarié, figure sur le récapitulatif fiscal que vous a adressé votre employeur, ou sur votre dernière feuille de paie de l’année précédente (décembre), en général sous la rubrique « cumul imposable ». Si vous avez d’autres revenus (allocations d’année préparatoire, bourses d’études allouées pour des projets spécifiques), indiquez-les également. N’oubliez pas de préciser le montant de la pension que vous versent vos parents, le cas échéant.
Enfin, remplissez avec soin le cadre « prime pour l’emploi ». Si vous n’êtes pas propriétaire terrien ou si vous n’avez pas réalisé d’importants bénéfices en bourse, vous en avez terminé.
La quatrième page concerne les charges : à moins que vous ayez fait des dons, que vous employiez une aide à domicile ou que vous versiez une pension alimentaire, vous pouvez l’ignorer. Datez et signez la première page et envoyez l’imprimé à l’adresse figurant en en-tête, avant la date limite indiquée en gras en haut de l’imprimé… Les services fiscaux établiront, à partir de ces données, le calcul de votre imposition.

… ou sur Internet

Vous avez également la possibilité de télécharger le formulaire papier sur Internet, sur le site de l’administration fiscale, voire, si vous avez reçu votre numéro fiscal par courrier, de déclarer directement vos revenus par Internet.
Pour en savoir plus sur le Web :

  • www.impots.gouv.fr : le site de référence. Vous pouvez y calculer votre impôt, télécharger les formulaires ou encore payer vos impôts en ligne !
  • www.capcampus.com : pour tout savoir sur le rattachement au foyer fiscal ou la déclaration indépendante.+colore#

© Uni-Editions - avril 2011