Retour au site Crédit Agricole
Blog / SANTE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Canicule : attention aux personnes fragiles !

20 juin
SANTE

Juin 2011

En période de fortes chaleurs, les gestes à adopter sont différents si l’on est un jeune enfant, un adulte ou bien une personne âgée. Afin de se protéger des déshydratations ou des "coups de chaleur", voici quelques conseils pratiques à suivre pour faire face à la canicule.

En fonction de l’âge, le phénomène de transpiration évolue différemment. Les nouveaux-nés, les enfants et les adultes transpirent, mais s’ils ne boivent pas assez, ils risquent de se déshydrater. Au contraire, les personnes âgées ne transpirent pas suffisamment. Leur température corporelle augmente et elles risquent l’hyperthermie ou le "coup de chaleur".

Enfants et adultes : boire beaucoup pour s’hydrater

En cas de forte chaleur, les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes sont concernés par la déshydratation. Pour y remédier ils doivent rester exposés le moins possible à la chaleur et boire abondamment de l’eau. Attention, les adultes exposés à la chaleur (les sportifs, les travailleurs en extérieur) sont particulièrement sensibles au risque de déshydratation et doivent donc être vigilants. Dans certains cas, les fortes chaleurs peuvent conduire à l’aggravation brutale d’une maladie déjà existante ou d’un état de santé fragile.

Personnes âgées : se mouiller régulièrement le corps

Les personnes âgées constituent une population particulièrement à risque. Elles doivent se protéger au maximum de la chaleur, en passant plusieurs heures par jour dans un endroit frais ou climatisé et en se mouillant régulièrement le corps pour abaisser leur température corporelle. Elles peuvent, par exemple, s’appliquer un gant humide sur le visage, les bras, le cou ou se vaporiser de l’eau sur le visage... Il est également important pour elles de boire suffisamment d’eau (environ 1,5 litre d’eau) et de continuer à manger régulièrement pour apporter les sels minéraux nécessaires à l’organisme.

Pour en savoir plus :


Delphine Goater – Uni-Éditions – juin 2011