Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Les signes qui montrent que vous devez faire un audiogramme

06/01/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Santé #Retraite #Décryptage

tout un mag pour vous

Les signes qui montrent que vous devez faire un audiogramme

Une mauvaise audition, en plus d’être handicapante au quotidien, peut influencer négativement vos relations avec vos proches. Pour limiter les multiples effets d’une déficience auditive, il est primordial de faire régulièrement contrôler votre audition par un spécialiste. Petite liste non exhaustive des signes qui doivent vous alerter.

C’est inéluctable. Plus les années passent, plus le risque que notre audition baisse... grandit. On appelle cela la presbyacousie. D’autres phénomènes peuvent également être à l’origine d’une déficience auditive comme, par exemple, une maladie. Contrairement à une brulure que nous allons tout de suite sentir par exemple, la personne qui souffre d’une détérioration de son audition ne s’en rend compte que tardivement. C’est pourquoi un dépistage régulier est très important, surtout après 50 ans.

CAS N°1 : LA PRESBYACOUSIE

La presbyacousie, ou la perte progressive de l’audition liée au vieillissement, est comparable à la presbytie pour la vue. Généralement, elle apparaît aux alentours de 60 ans, même si nous ne sommes pas tous égaux face à cet état.
Dans tous les cas, plusieurs signes peuvent vous alerter et vous pousser à faire un test auditif (ou audiogramme) :

  • Depuis quelques temps, vous avez de plus en plus de mal à entendre certains sons
  • Vous avez la sensation de parfaitement entendre mais, parfois, vous ne comprenez pas ce que l’on vous dit
  • Vous faites fréquemment répéter vos interlocuteurs
  • Vous avez tendance à régulièrement chercher la télécommande votre télévision pour augmenter le son
  • Vous avez de plus en plus de mal à suivre une discussion en groupe, et particulièrement lorsque vous êtes dans un environnement bruyant
  • En début d’après-midi et/ou en fin de journée, vous avez l’impression d’être plus fatigué qu’avant (parce que vous devez vous concentrer davantage pour décoder ce qui se dit autour de vous)
  • Vous êtes sujet à des acouphènes (sifflements et/ou bourdonnements d'oreille)
  • Vous avez des antécédents familiaux de perte auditive ou de surdité.

CAS N°2 : UN TRAUMATISME SONORE LIÉ AU BRUIT

Quelqu’un qui aura passé sa vie à travailler sur un chantier aura logiquement plus de chance de souffrir d’une déficience auditive qu’une bibliothécaire... Mais attention : une exposition brutale à des niveaux sonores excessifs peut également causer des lésions irréversibles au niveau de l'oreille interne et des cellules ciliées, responsables de l'audition.
Voilà pourquoi, en cas de traumatisme acoustique aigu, il est impératif que vous consultiez rapidement un spécialiste. À cette occasion, il réalisera un test auditif pour mesurer l'ampleur des dégâts et vous administrera un traitement pour, si cela s’avère possible, la récupération de vos capacités auditives.

BON À SAVOIR

Avec la réforme du « reste à charge zéro », les remboursements de l’Assurance Maladie et de la complémentaire santé
augmenteront progressivement jusqu’en 2021. Entrée en vigueur le 1er janvier 2019, elle permet aujourd’hui à un assuré qui s’équipe d’appareils auditifs issus du panier – ou de la sélection si vous préférez – « 100% santé » d’avoir un reste à charge d’environ 600 € par oreille. En 2020, ce montant baissera à 300 € environ. En 2021, il sera de 0 €.

Vous aimerez également : Tout savoir sur le " reste à charge zéro "

(1) Montants basés sur les remboursements moyens constatés de 700 € (Depuis le 1er janvier 2019, Assurance Maladie : 180 € – pour les personnes ne relevant pas d’une prise en charge à 100%, le remboursement de la Sécurité Sociale équivaut à 60% de la BR (300 €), soit 180 € par oreille appareillée ; Complémentaire santé : 520 € en moyenne) sur un total de 1300 euros par oreille.

Article publié en partenariat avec Santé Magazine.

© Santé Magazine  – Décembre 2019 

Article à caractère informatif et publicitaire.

Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.