Comptes et services : les questions

  1. Les Chèques-Vacances, comment ça marche ?

    Les Chèques-Vacances sont remis par votre entreprise qui en finance une partie sous certaines conditions (ressources, nombre d’enfants à charge). Si vous êtes en vacances en France, ils sont d’une grande utilité pour payer vos transports, votre hébergement ou vos loisirs. Vous pouvez les utiliser toute l’année et ils sont valables jusqu’à deux ans après leur émission. Attention, tous les commerçants ne les acceptent pas !

  2. Les chèques de voyage, quels avantages ?

    Les chèques de voyage (ou "Travellers chèques") restent un bon moyen de paiement à l’étranger. Vous pouvez les échanger contre des devises ou payer directement les commerçants. Ils sont remboursés en cas de vol ou de perte. Achetez-les avant votre départ auprès de la banque. Pensez à noter séparément leurs numéros pour faire opposition immédiatement en cas de vol ou de perte.

  3. Comment encaisser un chèque de banque ?

    Vous pouvez le remettre à votre agence comme tous les chèques. Pour plus de sécurité, encaissez-le dans les meilleurs délais. Le montant est garanti pendant un an et huit jours à compter de la date d’émission (en France métropolitaine). Passé ce délai, si le chèque n’a pas été déposé, la banque peut créditer de nouveau son montant sur le compte de l’émetteur.

  4. Peut-on demander son salaire en espèces ?

    A votre demande, votre employeur peut vous verser votre salaire en espèces si celui-ci ne dépasse pas 1500€. S’il refuse, il risque une amende. Au-delà de cette somme, votre salaire vous sera obligatoirement versé par un autre moyen (virement, chèque). Le paiement par chèque ou par virement est cependant plus sécuritaire pour le bénéficiaire, dans la mesure où il évite de transporter sur soi une somme importante.

  5. Qu’appelle-t-on les "frais de rejet" ?

    Si le solde de votre compte est au-delà de l’autorisation de découvert, la banque rejette les paiements et facture des "frais de rejet" pour chaque opération rejetée (prélèvement, chèque). Ces frais sont plafonnés par opération. Pour un rejet de prélèvement, ils ne peuvent dépasser 20 €. Si vous êtes en difficulté, votre banque peut vous proposer une offre de moyens de paiement alternatifs adaptée à votre situation.

  6. En cas de litige avec un commerçant, peut-on faire opposition à un chèque ?

    Signer un chèque, c’est s’engager à payer. En faisant opposition, vous demandez à votre banque de ne pas le payer lors de sa présentation. Ce recours n’est autorisé qu’en cas de perte, de vol ou d’utilisation frauduleuse (des justificatifs de plainte peuvent être demandés). Attention ! Dans tous les autres cas, l’opposition est considérée comme abusive et sanctionnée pénalement.

  7. Peut-on toujours payer par chèque ?

    Seules les espèces ne peuvent être refusées en paiement (sauf si le montant à régler dépasse 3 000 €, et 15 000 € pour une dépense personnelle d’un résident étranger), tous les autres moyens de paiement peuvent l’être. Un commerçant peut refuser un chèque d’un montant inférieur à un seuil affiché en magasin. S’il l’accepte, il peut exiger la présentation d’une ou de deux pièces d’identité avec photo (CNI, passeport). Ne signez jamais d’avance de chèque vierge sans montant, ni bénéficiaire. Attention ! Si vous remplissez un « chèque de caution », le bénéficiaire a le droit de l’encaisser.

  8. Est-ce que les pièces émises en Euro en France sont valables dans tous les pays d’Europe ?

    Il existe 8 pièces différentes de 1, 2, 5, 10, 20, 50 centimes ; 1 et 2 euros. La face qui indique la valeur est commune à tous les pays de la zone Euro. Le revers est un dessin qui dépend du pays où la pièce a été émise. Ces pièces ont un cours légal dans toute la zone Euro.

  9. Comment reconnaître un faux billet ?

    Les billets de 20 et de 50 euros sont les plus contrefaits. Comparez le billet douteux avec un billet dont vous êtes sûr. Vérifiez la texture du papier qui doit être ferme. Examinez le billet à la lumière pour vérifier si toutes les données apparaissent bien en transparence.

  10. Que faire face à un faux billet ?

    Si vous voyez des défauts importants (papier, filigrane, impression) sur une coupure, c’est peut-être un faux billet. Le remettre en circulation est un délit. Contactez la banque de France qui le détruira. Vous ne pourrez pas récupérer la valeur du faux billet.

  11. Quelles sommes peut-on emporter à l’étranger ?

    Vous pouvez emporter à l’étranger, y compris dans les pays de la zone Euro, toute somme d’argent liquide en billets ou pièces de monnaie dans la devise du pays. Attention, si la somme transportée est égale ou supérieure à 10.000 €, vous devez déclarer le transfert aux douanes. Pour plus de sécurité, pensez plutôt à retirer des espèces à l’étranger avec votre carte bancaire dans les automates (N.B. : en dehors de la zone euro, des frais de d’opération et de change vous seront facturés.)

  12. Comment obtenir un chéquier ?

    Pour une première demande, adressez-vous à votre agence. Dans la mesure du possible choisissez-le retrait de vos chéquiers à votre agence pour plus de sécurité. Le renouvellement automatique est souvent optionnel. De moins en moins utilisé en Europe, le chèque est souvent remplacé par la carte bancaire, le prélèvement ou le virement.

  13. Comment utiliser mon chéquier ?

    Le chèque est un moyen de paiement gratuit qui vous engage. Ne confiez jamais votre chéquier à quiconque, sauf s’il s’agit de votre mandataire. Inscrivez toujours le montant et le bénéficiaire avant de signer. Maintenez sur votre compte la provision correspondante jusqu’à sa présentation. Limitez le nombre de chéquiers en votre possession et conservez-les en lieu sûr, en évitant de les regrouper avec vos pièces d’identité.

  14. Comment connaître les tarifs de ma banque ?

    Votre banque doit vous informer de ses tarifs et de ses conditions générales (art. R.314-1 du Code monétaire et financier). Le prix de onze services standards (cartes de paiement, retraits en liquide à l’étranger, abonnement pour les comptes à distance) est indiqué sur internet et sur l’entête des plaquettes tarifaires. La facturation des services que vous utilisez est mentionnée sur votre relevé de compte mensuel ou tout autre relevé spécifique, et débité sur votre compte. Rendez-vous sur le site de votre Caisse Régionale pour connaître les tarifs et les conditions générales.

  15. Quels sont les billets valables pour mes achats en France et en Europe ?

    Dans la zone Euro, il y a 7 billets et ce sont les mêmes pour chaque pays : 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros. Ils sont sécurisés par de nombreuses caractéristiques (bande magnétique holographique, encre à couleur changeante, filigrane). Depuis mai 2013, une nouvelle série de billets est progressivement mise en circulation.

  16. Comment fermer un compte joint ?

    Attention, la clôture du compte nécessite l’accord de tous vos partenaires. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez « dénoncer le caractère conjoint du compte » par lettre recommandée avec AR à votre agence. En attendant la clôture définitive, vous resterez solidaire, mais chaque opération nécessitera la signature de tous les titulaires.

  17. A quoi sert le RIB ?

    Le Relevé d’Identité Bancaire rassemble, toutes les informations nécessaires pour connaître vos coordonnées bancaires : nom de la banque et de l’agence, code banque à 5 chiffres, code guichet à 5 chiffres, numéro du compte à 11 chiffres ou lettres au maximum, clef Rib à deux chiffres. Vous devez le communiquer à vos partenaires financiers pour réaliser des virements ou prélèvements.

  18. Quelle est la différence entre RIB, IBAN et BIC ?

    Les codes BIC et IBAN de votre compte figurent sur votre RIB. Depuis janvier 2008, avec la loi SEPA, le RIB est progressivement remplacé par l’utilisation conjointe du BIC et de l’IBAN pour faciliter les échanges européens. L’IBAN, identifiant international du compte, ajoute en tête du RIB le code pays (FR pour la France) et une clé de contrôle à 2 chiffres. Composé de 11 caractères (lettres et chiffres) le BIC (Bank Identifier Code) est l’identifiant international de la banque.

  19. Comment bien gérer mon budget ?

    Gérer son argent au quotidien demande rigueur et organisation. Grâce à votre relevé de compte, les tickets de carte bancaire ou encore le talon de votre chéquier, vous pouvez contrôler vos dépenses et connaître en détail les entrées et les sorties d’argent. Vous devez toujours vous assurer avant une opération que le solde de votre compte permet sa réalisation. Aujourd’hui, vous pouvez gérer vos comptes à distance et en toute sécurité sur internet ou depuis votre mobile grâce à l’application Mon budget.

  20. À partir de quel âge peut-on ouvrir un compte en banque ?

    Il n’y a pas d’âge minimum requis. Toutefois, pour les mineurs, la présence de ses parents ou représentants légaux est indispensable. Ceux-ci détiennent la signature et peuvent fixer un plafond de retrait et de paiement afin de contrôler les dépenses du mineur titulaire du compte.

  21. Qu’est-ce qu’une convention de compte ?

    C’est le contrat passé entre la banque et vous pour fixer les règles d’ouverture, de fonctionnement et de clôture de votre compte. Cette convention encadre l’utilisation de votre compte. Après avoir lu attentivement le texte, signez-la pour marquer votre accord et conservez-la soigneusement. C’est le document de référence en cas de litige avec votre banque.

  22. Ma banque a-t-elle le droit de modifier ma convention de compte ?

    Elle le peut sous réserve de vous informer par écrit, deux mois avant la date d’application des changements envisagés (tarifs, procédures, relations au quotidien). Si vous refusez, vous pouvez résilier la convention et clôturer votre compte sans frais. L’absence de contestation de votre part avant la date d’application vaut acceptation des modifications.

  23. Que contient ma convention de compte ?

    Ce contrat entre la banque et vous précise notamment comment ouvrir et fermer votre compte, comment obtenir vos moyens de paiement (chéquier, carte bancaire), comment communiquer (relevés, banque à distance), les frais applicables, son coût, la durée de la convention, le sort du compte en cas de décès…

  24. Peut-on déposer des espèces sur son compte en banque ?

    Vous pouvez déposer des espèces au guichet de votre banque ou dans les automates proposés à cet effet, même si ce n’est pas celui de votre agence, pourvu que ce soit un DAB de votre banque. Vous noterez la somme versée sur un bordereau de dépôt en indiquant vos noms, numéros de compte, date du dépôt et en détaillant bien les billets remis. Un reçu vous sera délivré, c’est la preuve de votre versement.

  25. Le compte joint : comment ça marche ?

    Utile pour gérer un budget commun au quotidien, le compte joint rend chaque titulaire (deux ou plusieurs) responsable et solidaire de l’ensemble des opérations réalisées sur le compte, y compris les éventuels découverts et interdictions bancaires, même si vous n’en êtes par l’auteur. Prenez donc garde à bien définir son mode de fonctionnement. Il existe plusieurs types de compte joints, certains permettent d’effectuer une opération, hors les opérations carte, avec la seule signature d’un des co-titulaires (ex : un compte "M ou Mme …", d’autres requièrent la signature de tous les co-titulaires (ex : un compte "M et Mme …" ). Les cartes bancaires étant personnelle, les opérations ne peuvent être initiées que par une seule personne titulaire.

  26. Comment ouvrir un compte en banque ?

    Ouvrir son compte dans une banque, c’est facile et c’est un droit si vous êtes majeur, résident en France ou français résident à l’étranger. Prenez rendez-vous avec un conseiller dans une agence et préparez les documents suivants : une pièce d’identité officielle en cours de validité avec votre photo et votre signature et un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture, attestation d’hébergement). Pour ouvrir un compte au Crédit Agricole, rendez-vous dans notre rubrique dédiée.

  27. Que se passe-t-il si l’on fait un chèque sans provision ?

    Si vous faites un chèque alors que votre compte n’est pas suffisamment approvisionné (en tenant compte de votre autorisation de découvert), la banque peut refuser de le payer et le rejeter. Les conséquences de ce chèque sans provision peuvent aller de simples frais bancaires, souvent élevés, jusqu’à l’interdiction bancaire. Cette interdiction dure jusqu’à la régularisation de l’impayé, et au maximum pendant 5 ans.

  28. Un chèque (ou mon chéquier) perdu ou volé, que faire ?

    Si votre chèque ou votre chéquier est perdu ou volé, appelez immédiatement la ligne de SOS CARTE du Crédit Agricole, 7j/7, 24h/24, au (+33) 9 69 39 92 91 (numéro non surtaxé, coût selon opérateur. Appel susceptible d’enregistrement) en communiquant leurs numéros. Confirmez-le impérativement par écrit à votre agence.

  29. Comment encaisser un chèque ?

    Lorsque vous recevez un chèque, vérifiez le montant, la date et l’ordre, inscrivez au dos le numéro de votre compte, la date et signez. Remettez-le ensuite rapidement, soit via l’automate d’une agence de votre banque, soit ben le déposant en agence avec un bordereau de remise dont vous garderez copie, soit par courrier. La somme sera portée à votre crédit avec une date de valeur de 1 jour ouvré à compter du jour de la remise sur votre compte.

  30. Que faire si un chèque me revient impayé ?

    Le montant du chèque retourné est débité de votre compte. Demandez à la banque un certificat de non-paiement (payant). Vous le "notifierez" à votre débiteur par lettre recommandée avec AR ou par huissier de justice. Faute de paiement sous 15 jours, vous avez la possibilité de recourir à un huissier qui peut alors, pour votre compte, engager une procédure pour récupérer le montant du chèque et les frais engagés.

  31. Comment bien remplir mon chèque ?

    Votre chèque comporte différentes informations : le montant, en chiffres et en lettres qui correspondent. Si ce n’est pas le cas, le montant en lettres fera foi ; la date, car après un an et huit jours, le chèque ne peut plus être encaissé ; le nom du bénéficiaire tout comme celui de l’émetteur et les coordonnées de l’agence bancaire. Pour être valable, il doit être signé.

  32. Quels sont les frais si mon compte est à découvert ?

    En cas de dépassement du montant de votre autorisation de découvert, la banque peut vous facturer, en plus des intérêts éventuels, pour chaque opération une commission d’intervention (maximum 8 €) et/ou des frais de rejet, dont le montant est précisé dans la plaquette tarifaire. Le rejet d’un chèque sans provision, coûte de 30 à 50€. Le rejet d’un prélèvement faute de provision, 20€.

  33. Qu’est-ce qu’une "commission d’intervention" ?

    Si votre compte est à découvert sans accord préalable ou si vous dépassez le montant de votre autorisation de découvert, votre banque vous facture des frais. De plus, le taux d’intérêts appliqué au montant du dépassement est souvent plus important que celui de l’autorisation de découvert. Évitez-les au maximum en conservant une épargne de précaution, par exemple sur un livret bancaire.

  34. Combien d’argent liquide peut-on avoir sur soi ?

    Évitez d’avoir trop de liquide sur vous ou à votre domicile pour ne pas risquer de vous le faire voler. Déposez votre argent liquide sur votre compte bancaire. Vous pourrez à tout moment le retirer de votre compte, notamment avec votre carte bancaire, si vous avez besoin d’espèces.

  35. Comment retirer de l’argent liquide de mon compte ?

    Vous pouvez facilement retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques avec votre carte bancaire dans la limite de vos plafonds de retraite. Il vaut mieux retirer de l’argent dans les automates de votre banque pour éviter de payer des frais en plus. Vous pouvez exceptionnellement retirer de l’argent au guichet de votre banque grâce à un bordereau de retrait. Attention ! Cette procédure est plus coûteuse.

  36. Dans quels cas peut-on refuser mon paiement en liquide ?

    Vos pièces et billets peuvent être refusés s’ils ne sont pas en bon état ou s’il s’agit de faux billets. Le paiement en espèce est également refusé si le montant dépasse 3000 Euros (15 000 € pour des dépenses personnelles d’un non-résident). Attention ! Si vous présentez plus de cinquante pièces pour un seul paiement, le commerçant est, là encore, en droit de refuser le paiement.

  37. Que se passe-t-il si l’on paye avec de faux billets ?

    Si votre billet est refusé et se trouve être un faux, le commerçant doit prévenir la police immédiatement. Dans le doute, ne remettez jamais en circulation des billets douteux et présentez les à la police.

  38. Est-il possible d’envoyer de l’argent liquide à l’étranger ?

    Pour envoyer de l’argent à l’étranger, privilégiez le virement bancaire international. Envoyer des billets de banque par courrier postal est non seulement interdit, mais en plus très risqué : si les fonds disparaissent, vous n’aurez aucun recours. SI vous souhaitez malgré tout envoyer des espèces, choisissez un opérateur spécialisé et exigez un reçu indiquant le montant déposé, la date de dépôt, les frais et conditions du transfert, sans oublier le recours possible en cas d’incident.

  39. Comment envoyer de l’argent à un proche qui habite hors d’Europe ?

    Pour une opération ponctuelle (dépannage, paiement d’un bien) ou régulière (soutien familial, épargne), préférez un virement international. Choisissez la monnaie de la transaction et prévoyez la fréquence de vos transferts pour éviter les frais de change et les minima de perception. Un envoi trimestriel est souvent plus économique que trois envois mensuels.

  40. Qu’est-ce qu’un TIP ?

    Joint à une facture (loyer, téléphone, électricité), le Titre Interbancaire de Paiement (TIP) vous permet de la régler simplement à distance sans devoir émettre un chèque. La première fois, vous signez le TIP et le renvoyez accompagné d’un Relevé d’Identité Bancaire (RIB) à votre créancier qui le transmet à sa banque. Par la suite, il suffit de signer votre TIP prérempli et de le retourner.

  41. Que signifie le SEPA ?

    C’est l’abréviation anglaise pour Espace unique de paiement en Euro (Single Euro Payments Area - SEPA). Depuis 2008, les Etats membres de l’Union Européenne (plus l’Islande, la Norvège, le Lichtenstein, Monaco et la Suisse) travaillent pour que leurs citoyens ayant un compte en banque puissent envoyer et recevoir des virements en euros dans les mêmes conditions à l’intérieur de cet espace.

  42. Comment effectuer un virement SEPA ?

    Le virement SEPA en euros remplace le virement en France et les virements entre les pays de l’espace SEPA. Demandez au bénéficiaire ses coordonnées bancaires (IBAN + BIC) et reportez-les sur l’ordre de virement, soit directement via la banque en ligne, soit au guichet de mon agence. Pour recevoir un virement SEPA, donnez à votre débiteur vos coordonnées (IBAN+ BIC). Un délai maximum garanti de trois jours ouvrés est appliqué à tous les virements SEPA.

  43. Comment effectuer un prélèvement SEPA ?

    Le prélèvement SEPA en euros remplace le prélèvement en France et va permettre d’effectuer des prélèvements entre acteurs des pays de l’espace SEPA. C’est un moyen de paiement sûr et pratique pour payer des factures régulières (électricité, téléphone, impôts…). Vous accordez à un créancier un mandat, c’est à dire le droit de présenter ses factures sur votre compte et vous donnez à la banque votre accord pour être débité des montants facturés. Vous recevez la facture quelques jours avant la présentation du prélèvement à votre banque qui paie la somme et débite votre compte.

  44. Que faire si mon compte n’a pas assez d’argent pour régler un prélèvement SEPA ?

    Si votre compte n’est pas assez provisionné, le prélèvement risque d’être rejeté pour "provision insuffisante". Prévenez votre banque et demandez au créancier le report de l’opération. Le montant maximum des frais de rejet est de 20 euros par opération.

  45. Comment arrêter un prélèvement SEPA ?

    Demandez par écrit à votre créancier de ne plus émettre de prélèvement sur vote compte. Payez par un autre moyen les sommes que vous devez. Informez votre banque par une lettre recommandée avec AR en précisant bien le créancier concerné. Tous les prélèvements postérieurs seront bloqués. Surveillez les éventuelles anomalies sur votre relevé de compte pour prévenir votre agence.

  46. En cas de désaccord avec une facture, comment empêcher le prélèvement ?

    Avant la date prévue, vous pouvez demander au créancier de ne pas présenter son prélèvement sans remettre en cause l’autorisation générale. Précisez à votre banque les caractéristiques exactes du prélèvement auquel vous souhaitez faire opposition. Cette opposition est valable pour une durée limitée (par exemple 3 mois) et facturable.

  47. À quoi correspondent les frais bancaires ?

    Comme toute entreprise, la banque facture le coût de ses services : tenue de compte, remise des moyens de paiement, crédits octroyés, défauts de paiement… Votre banque doit vous informer du montant de ces frais dans la convention signée à l’ouverture de votre compte, et lors de toute modification de ces tarifs. Parlez-en avec votre conseiller.

  48. Qui doit payer les frais en cas d’erreur sur mon compte ?

    Si elle est responsable de cette erreur (perte d’un chèque, montant supérieur débité par erreur), la banque doit recréditer le compte de la somme et des frais (par exemple les agios). Vous devez signaler le problème dans un délai de 13 mois maximum après la date de débit (art. L.133-24 du Code monétaire et financier).

  49. Comment réagir face à une fraude bancaire ?

    Si vous constatez des anomalies en consultant votre relevé (par exemple, un numéro de carte bancaire détourné sur Internet), contactez votre banque au plus vite. Si votre carte n’a été ni perdue, ni volée, vous pouvez porter plainte et demander le remboursement des sommes débitées frauduleusement (art. L.132-4 du Code monétaire et financier).

  50. Avec un compte joint, le chéquier est-il commun ?

    Pour gérer votre compte joint, la banque peut vous proposer un chéquier utilisable par l’un et/ou l’autre des titulaires. Ce chéquier peut être au nom de tous les titulaires du compte, mais vous pouvez aussi demander un chéquier au nom de chacun. Attention, vous êtes solidairement responsables de toutes les opérations effectuées sur le compte.

  51. Avec un compte joint, peut-on avoir une carte à son nom ?

    Si vous ouvrez un compte joint, vous pouvez demander une carte nominative à votre banque. Cette carte est strictement personnelle et, en cas de problème, vous en êtes l’unique responsable. Vous ne pouvez ni la partager, ni la prêter à votre co-titulaire.

  52. Quel est le coût des intérêts débiteurs sur autorisation de découvert ?

    Les intérêts débiteurs sont calculés en fonction du montant du découvert utilisé, du taux d’intérêt figurant dans le contrat concernant l’autorisation de découvert et de la durée d’utilisation du découvert. Le taux d’intérêt est plafonné par la loi.

  53. Laisser mon compte débiteur, c’est autorisé ?

    Dans son fonctionnement normal, votre compte en banque doit être créditeur. Si votre budget est temporairement déséquilibré et que vous prévoyez qu’il soit quelques temps à découvert, prévenez au plus tôt votre banque afin de négocier une autorisation de découvert, valable normalement 35 jours maximum En cas de besoins sur une durée plus longue, d’autres solutions pourront être examinées avec votre conseiller.

  54. Qu’est ce que le solde du compte ?

    Il s’agit de la différence entre la somme des opérations au débit et au crédit d’un compte. Le solde est dit créditeur (positif) lorsque le total de ses crédits excède celui de ses débits, et débiteur ( négatif) dans le cas contraire.

  55. Quels sont les documents nécessaires pour ouvrir un compte ?

    Justificatif d’identité :
    - Carte Nationale d’Identité (validité 10 ans).
    - ou Passeport (validité 10 ans sauf si des mineurs y sont inscrits : validité réduite à 5 ans)
    - ou Carte de Séjour (en cours de validité)

    Justificatif de domicile (fournir les originaux)  :
    - Quittance EDF de moins de 3 mois (à défaut la dernière facture semestrielle ou annuelle)
    - ou Echéancier EDF de moins de 12 mois
    - ou Facture EAU de moins de 3 mois
    - ou Facture France TELECOM téléphonie fixe de moins de 3 mois
    - ou Contrat de location
    - ou Contrat de bail
    - ou Lettre du notaire, en cas d’achat d’une nouvelle résidence
    - ou Attestation de l’employeur qui loge le client, accompagnée d’une copie de votre contrat de travail

    Dernier avis d’imposition.

    Pour ouvrir un compte au Crédit Agricole, rendez-vous dans notre rubrique dédiée.

  56. Qu’est-ce qu’une autorisation de prélèvement ?

    Il s’agit d’une autorisation donnée par le client à sa banque de payer les prélèvements qui seront présentés par une société ou des créanciers désignés par l’autorisation (notamment pour le paiement des factures d’électricité, les impôts, etc... )

  57. Qu’est-ce qu’une autorisation de découvert ?

    Il s’agit d’un accord donné par la banque permettant de bénéficier d’un découvert d’un montant maximum déterminé et remboursable selon des modalités convenues d’avance, notamment dans la convention de compte de dépôt ou dans un contrat.

  58. Qu’est-ce que des Agios ?

    Il s’agit d’intérêts débiteurs perçus par la banque, généralement à l’occasion d’un découvert en compte, calculés en fonction de la somme, de la durée et du taux d’intérêt du découvert et auxquels s’ajoutent les frais et commissions.

  59. Qu’est-ce qu’un bordereau de remise ?

    Il s’agit d’un bordereau qui accompagne le dépôt en compte d’effets ou de chèques.

  60. Qu’est-ce qu’un compte chèque ?

    Il s’agit d’un compte de dépôt ordinaire qu’on utilise pour gérer ses disponibilités. C’est sur ce compte que vous disposez en général d’une carte et d’un chéquier. Toutes les règles de fonctionnement et les tarifs concernant votre compte chèque sont reprises dans une convention de compte que vous pouvez demander à votre agence.

  61. Qu’est-ce qu’un compte joint ?

    Il s’agit d’un compte ouvert au nom de plusieurs personnes. Ce compte permet à chacun des titulaires de faire fonctionner seul le compte, exactement comme s’il était le seul titulaire. Souvent ouvert par des couples, le compte joint présente l’ avantage que le compte n’est pas bloqué en cas de décès du cotitulaire, mais transféré au nom du survivant. En revanche, chaque cotitulaire est personnellement responsable des découverts éventuels, même s’ils ne sont pas de son fait.

  62. Qu’est-ce qu’un compte de dépôt ?

    Il s’agit d’un compte bancaire ordinaire (ou compte courant) utilisé pour gérer quotidiennement son argent. C’est sur ce compte qu’un client dispose en général d’une carte bancaire et d’un chéquier. Le compte doit être créditeur, sauf accord avec la banque.

  63. Qu’est-ce qu’un chèque sans provision ?

    Il s’agit d’un chèque émis sur un compte de dépôt dont le solde disponible ou le découvert autorisé est insuffisant pour régler le montant du chèque. L’émetteur se voit interdit d’émettre des chèques jusqu’à ce qu’il régularise sa situation. L’ émission d’un chèque sans provision entraîne des frais bancaires et éventuellement des pénalités à payer au Trésor Public (si la régularisation n’a pas lieu dans un délai de 2 mois après l’interdiction). La provision doit être disponible dès l’émission du chèque et maintenue jusqu’à sa présentation.

  64. Qu’est-ce qu’un chèque de banque ?

    Il s’agit d’un chèque émis sur un compte de dépôt dont le solde disponible ou le découvert autorisé est insuffisant pour régler le montant du chèque. L’émetteur se voit interdit d’émettre des chèques jusqu’à ce qu’il régularise sa situation. L’ émission d’un chèque sans provision entraîne des frais bancaires et éventuellement des pénalités à payer au Trésor Public (si la régularisation n’a pas lieu dans un délai de 2 mois après l’interdiction). La provision doit être disponible dès l’émission du chèque et maintenue jusqu’à sa présentation.

  65. Qu’est-ce la date de valeur ?

    Il s’agit d’une date de référence qui sert au calcul des intérêts créditeurs ou débiteurs.

  66. Qu’est ce qu’un découvert du compte ?

    Il s’agit de la position d’un compte de dépôt lorsque son solde est négatif. Cette situation peut avoir été contractualisée (autorisation de découvert) préalablement ou non par le banquier.

  67. Qu’est ce qu’un DAB

    Distributeur Automatique de Billets. Il s’agit d’un appareil qui permet de retirer de l’argent du solde du compte bancaire à l’aide d’une carte bancaire et d’un code confidentiel, dans les limites fixées à l’avance contractuellement.

  68. Qu’est ce qu’une date d’effet ?

    Il s’agit de la date à partir de laquelle débute le contrat.

  69. Qu’est ce qu’un GAB ?

    Guichet Automatique de Banque. Il s’agit d’un appareil qui permet à l’aide d’une carte bancaire et de son code confidentiel d’effectuer un certain nombre d’opérations sur un compte (retrait d’argent, consultation du compte, commande de chéquier,…), contrairement au DAB qui ne permet que des retraits de billets.

  70. Qu’est ce qu’un ordre de virement ?

    Il s’agit de l’ordre que vous donnez à votre banque de débiter un de vos comptes pour créditer un autre de vos comptes ou le compte d’un tiers.

  71. Qu’est qu’une opposition ?

    Elle se présente sous deux formes :

    - Opération qui consiste à signaler par téléphone ou par courrier la perte ou le vol d’un chèque ou d’une carte bancaire pour éviter une utilisation frauduleuse. Vous pouvez faire opposition dans les cas bien précis de perte, de vol, d’utilisation frauduleuse et de redressement ou liquidation judiciaire. Si votre opposition n’est pas justifiée, vous pouvez subir des sanctions pénales.

    - Opération qui consiste à demander à sa banque de retourner à l’organisme émetteur les prélèvements qu’il présente.

  72. Qu’est ce qu’un prélèvement automatique ?

    Il s’agit d’une opération qui permet à la banque, conformément à vos instructions, de payer vos créanciers en débitant votre compte. Très utile pour régler vos factures sans délai.

  73. Qu’est ce qu’un rejet de chèque ?

    Il s’agit d’un refus de paiement, par la banque de l’émetteur, d’un chèque remis à l’ encaissement par le bénéficiaire. Le refus est le plus souvent dû à un défaut ou à une insuffisance de provision.

  74. Qu’est ce qu’un rejet de prélèvement ?

    Il s’agit d’un refus du paiement d’un prélèvement du fait d’une insuffisance de provision ou d’une opposition demandée par le client.

  75. Qu’est ce qu’une régularisation d’un chèque impayé ?

    Il s’agit de la procédure permettant à un interdit bancaire de retrouver la faculté d’émettre des chèques.

  76. Comment commander des devises étrangères (Dollar, Yen etc.) ?

    Pour commander des devises (Dollar, Yen etc.), vous pouvez en faire la demande, au choix :Soit en vous adressant à votre conseiller ou soit directement au guichet de votre agence Crédit Agricole.

  77. Comment consulter les adresses et les horaires d’ouverture des agences Crédit Agricole ?

    Pour trouver une agence près de votre domicile ou de votre lieu de travail, avec ses coordonnées et ses horaires d’ouverture, il suffit de vous rendre sur notre page annuaire.

  78. Comment consulter mes e-documents (e-relevés, e-courriers etc.) ?

    Pour accéder en ligne à vos relevés de comptes (e-relevés) et autres courriers relatifs à votre épargne, vos crédits, vos assurances et carte bancaires, il suffit de vous connecter à vos comptes et de cliquer dans la colonne de gauche sur la rubrique ""e-documents".