Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA), comment ça marche ?

15/05/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Logement #Santé #Retraite

tout un mag pour vous

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA), comment ça marche ?

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est une allocation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus, en perte d’autonomie. Il existe deux types d’aide : APA à domicile et APA en établissement.

APA À DOMICILE OU APA EN ÉTABLISSEMENT ?

L’APA est une aide permettant de payer tout ou partie des dépenses engendrées par votre maintien à domicile (on parle alors « d’APA à domicile ») ou une partie du tarif dépendance de l’établissement médico-social dans lequel vous résidez, par exemple un Ehpad (on parle alors « d’APA en établissement »).
Leurs règles d’attribution et la façon dont les montants versés sont calculés, diffèrent, puisque :

  • l’APA à domicile vient financer en partie les dépenses qui sont inscrites dans un plan d’aide ;
  • l’APA en établissement dépend du tarif dépendance qui vous est facturé par l’établissement dans lequel vous séjournez.

Si vous perceviez l’APA à domicile et que vous emménagez dans un Ehpad, vous devrez donc déposer une demande d’APA en établissement. Le montant versé sera différent de ce que vous aviez l’habitude de percevoir.

L’APA est versée par les services de votre département.

BON À SAVOIR

Si vous vivez dans une résidence-autonomie, une résidence-services ou une petite unité de vie, vous devez déposer une demande d’APA à domicile.

    Vous aimerez aussi : Comment financer un séjour en maison de retraite ?

SOUS QUELLES CONDITIONS POUVEZ-VOUS RECEVOIR L’APA ?

Pour déposer une demande d’APA, vous devez être âgé d’au moins 60 ans et être en situation de perte d’autonomie.
Celle-ci est évaluée à l’aide de la grille AGGIR. Elle définit plusieurs degrés de perte d’autonomie : GIR 1 est la plus forte, GIR 6 la plus faible.
Pour recevoir l’APA, votre GIR doit être de niveau 1, 2, 3 ou 4.
Pour demander l’APA à domicile, vous devez résider chez vous, au domicile d’un proche qui vous héberge, chez un accueillant familial ou dans une résidence-autonomie.
Pour demander l’APA en établissement, votre établissement d’accueil doit héberger au moins 25 personnes âgées dépendantes.

BON À SAVOIR

Si l’établissement dans lequel vous vivez compte moins de 25 résidents, vous devrez solliciter l’APA à domicile.

Notez que l’APA n’est pas cumulable avec certaines autres prestations sociales :

  • allocation simple pour financer une aide-ménagère à domicile ; 
  • aide au financement d’une aide-ménagère à domicile ;
  • prestation de Compensation du Handicap (PCH) ;
  • prestation Complémentaire pour Recours à Tierce Personne (PCRTP) ;
  • majoration pour aide constante d’une tierce personne.

    À lire également : Senior : ces appareils qui sauvent la vie (traceurs gps, médaillons…)

 

© Uni-médias – mai 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.