Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

L’indemnité congé maternité et paternité : que faut-il savoir ?

26/08/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Budget

#Famille #Enfants #Argent

tout un mag pour vous

L’indemnité congé maternité et paternité : que faut-il savoir ?

D’après le ministère de la Santé, la quasi-totalité des mères en emploi ou au chômage prennent leur congé de maternité et 7 pères éligibles sur 10 ont recours à leur congé de paternité. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

CONGÉ MATERNITÉ : QUELLE DURÉE, QUELLE INDEMNISATION ?

Le congé maternité a lieu 6 semaines avant la date estimée de l’accouchement si vous attendez votre 1er ou 2e enfant (8 semaines s’il s’agit de votre 3e enfant). Sa durée dépend du nombre d'enfants à naître ou déjà à charge. Un simulateur officiel est accessible en ligne. Des dispositions conventionnelles peuvent par ailleurs prévoir des durées de congé plus importantes que les durées légales.
L’indemnisation du congé maternité prend la forme de ce qu’on appelle les indemnités journalières (IJ).
Pour pouvoir percevoir les IJ, trois conditions doivent être réunies :

  • Etre affiliée à la Sécurité sociale depuis au moins 10 mois à la date présumée de l'accouchement
  • Cesser son activité professionnelle pendant au moins 8 semaines
  • Avoir travaillé ou cotisé pendant une durée suffisante

Le site Service Public précise que la salariée doit « soit avoir travaillé au moins 150 heures au cours des 3 mois civils ou des 90 jours précédant l'arrêt, soit avoir cotisé, au cours des 6 mois civils précédant l'arrêt, sur la base d'une rémunération au moins égale à 1 015 fois le montant du Smic horaire fixé au début de cette période ».
Le montant des IJ est calculé à partir des derniers salaires. Leur montant ne peut pas être inférieur à 9,53 euros ni supérieur à 87,71 euros par jour. Là encore, des dispositions conventionnelles peuvent prévoir une indemnisation plus avantageuse permettant un maintien de salaire pour les salariées aux revenus les plus élevés.


Vous aimerez aussi : A quelles aides puis-je prétendre à la naissance de mon bébé ?  

BON À SAVOIR

Congé maternité : aucune formalité à accomplir

Le congé maternité est obligatoire. Vous n’avez donc aucune démarche particulière à effectuer : vous en bénéficiez automatiquement et ne pouvez y renoncer totalement. La mère peut toutefois renoncer à une partie de son congé, mais elle doit impérativement cesser de travailler au moins 8 semaines dont 6 après l'accouchement.

QUELLES CONDITIONS POUR BÉNÉFICIER DU CONGÉ DE PATERNITÉ ?

Le congé de paternité dure 11 jours calendaires consécutifs ou 18 jours dans le cas d’une naissance multiple. Il doit impérativement être posé dans les 4 mois après la naissance de l’enfant. Créé en 2002, le congé paternité est relativement nouveau dans le droit français. Cela explique sans doute l’absence de caractère automatique et la nécessité d’en faire la demande à l’employeur par voie écrite.
Pour bénéficier du congé de paternité, il est indispensable de vivre en couple avec la mère de l’enfant. Aucune condition d’ancienneté n’est requise. Le père doit posséder un numéro de sécurité sociale depuis au moins 10 mois à la date du début du congé. Il doit avoir cumulé au moins 150 heures de travail au cours des 3 mois précédant le début du congé (ou avoir cotisé sur un salaire au moins équivalent à 10 180,45 euros au cours des 6 derniers mois précédant le début du congé). Enfin, il doit cesser toute activité salariée, même en cas de travail pour plusieurs employeurs.

Le montant des IJ est calculé de la même manière que pour le congé maternité et il est possible d’en faire une simulation sur le site internet de l’Assurance maladie.

BON À SAVOIR

Congé de paternité ou congé de naissance ?

Il ne faut pas confondre le congé paternité et le congé de naissance, qui dure 3 jours et peut être pris séparément. Le salaire du salarié est maintenu pendant la durée du congé de naissance.

A lire également Budget bébé : 5 conseils pour dépenser moins

© Uni-médias - septembre 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.  

TOUT UN MAG POUR VOUS