Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Achat immobilier entre particuliers : quels sont les pièges à éviter ?

Acheter une maison entre particuliers, sans passer par les services d’une agence immobilière, c’est possible. Cela vous permet d’économiser les frais d’agence immobilière, à conditions de vous montrer rigoureux sur un certain nombre de points pour éviter les mauvaises surprises.

PIÈGE DE L'ACHAT ENTRE PARTICULIERS 1 : ÉVALUER LE BON PRIX

Que vous soyez acheteur ou vendeur, la difficulté principale d’un achat immobilier entre particuliers est celle du juste prix.
Lorsque la vente passe par une agence immobilière, le prix est évalué par un professionnel objectif, qui connait le marché et son évolution. Lorsqu’il s’agit d’une transaction en particuliers, le vendeur a tendance à surévaluer son bien et l’acheteur à vouloir le négocier au plus bas.
Si vous décidez d’acheter une maison sans passer par une agence, pensez donc à vous renseigner sur le marché immobilier local en consultant les indices publiés par le Conseil du notariat et en vous rendant dans les agences immobilières de la zone.

BON À SAVOIR

Si vous êtes le vendeur, vous pouvez également faire estimer votre bien par des professionnels, afin de vous faire une idée de son juste prix.

AUTRE PIÈGE DE L'ACHAT SANS AGENCE : OBTENIR LES BONNES INFORMATIONS

Si vous décidez d’acheter une maison ou un appartement sans agence, sachez que le vendeur a des obligations légales de vous fournir des documents précis :

• Mesurage précis Loi Carrez par un professionnel
• Diagnostics techniques plomb, amiante, etc.
• Carnet d’entretien en copropriété

Le site des Notaires de France liste précisément ces éléments, qui peuvent différer selon que vous achetiez une maison ou un appartement.
S’il s’agit d’une copropriété, pensez à exiger le règlement de copropriété – pour savoir ce que vous aurez le droit ou non de faire – ainsi que le compte-rendu des dernières assemblées de copropriétaires. Cela vous permettra de savoir si de gros travaux sont prévus ou s’il y a des problèmes récurrents au sein de la copropriété (bruit, charges non payées…)
Pour compléter votre bonne information, prenez également contact avec le service d’urbanisme de la ville pour en savoir plus sur les éventuels projets d’aménagement en cours ou à venir sur votre immeuble ou dans votre quartier.

BON À SAVOIR

Vendeur de votre bien immobilier sans agence ?

Lorsque vous faites appel à des professionnels, c’est l’agence immobilière qui se charge généralement d’évaluer le sérieux des acheteurs potentiels et d’écarter les dossiers qui lui paraissent trop fragiles. Si vous décidez de mener vous-même la vente de votre bien, vous devrez vous assurer de la capacité financière de l’acheteur potentiel.
On le voit, l’achat d’un bien immobilier entre particuliers est tout à fait possible, mais tout de même complexe et chronophage.
Et pour ceux qui ne se sentent pas d’affronter ce projet seul, le conseil et l’intervention experte d’un professionnel de l’immobilier peut vous aider, tout en sécurisant votre opération.

 

© Uni-éditions février 2017
 

Article à caractère informatif et publicitaire.

Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.
 

tout un mag pour vous