Livrets d’épargne : les questions

  1. Comment gérer mon argent de poche ?

    Lorsque vous recevez de l’argent de poche, vous pouvez le dépenser ou l’économiser en mettant de côté une partie ou la totalité de l’argent à la banque sur un livret d’épargne ou dans une tirelire. C’est aussi le but de l’argent de poche : apprendre à maîtriser son budget et à gérer ses dépenses.

  2. Quel est le taux et le plafond du livret A ?

    Depuis le 1er janvier 2013, le plafond du livret A a fait l’objet d’un relèvement. Ce plafond est désormais porté à 22 950 €. Le taux de rémunération du Livret A est réévalué deux fois par an, le 1er février et le 1er août. Pour connaître ce taux, consultez notre fiche dédiée au Livret A

  3. Pour commencer à épargner, qu’est-ce que je dois faire ?

    Commencez par ouvrir un livret d’épargne. Cela vous permettra d’avoir un « bas de laine » dans lequel vous pourrez puiser en cas de nécessité. Le montant idéal ? Plus ou moins trois mois de salaire. Contactez votre conseiller de clientèle pour mettre au point un programme adapté à votre situation.

  4. Est-ce qu’il existe un placement sans risque pour mes économies ?

    Pour faire fructifier votre épargne en toute sécurité et pouvoir la récupérer librement, quand bon vous semble, vous avez le choix entre le livret A, le livret bancaire, le livret de développement durable (LDD), le livret d’épargne populaire (LEP), le livret Jeune, le compte d’épargne logement (CEL) ou, par exemple, le plan d’épargne logement (PEL). Votre conseiller pourra vous indiquer les conditions pour disposer de l’un ou l’autre de ces produits.

  5. Pourquoi est-il intéressant d’avoir un livret A ?

    La rémunération du livret A n’est pas forcément très élevée, mais c’est un excellent placement si vous n’aimez pas prendre de risque. Souple, il vous permet aussi de mettre de l’argent de côté, pour faire face aux dépenses imprévues. De plus, votre capital est garanti à 100 % ! Enfin, les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

  6. Quel est le dépôt minimum pour ouvrir un livret A ?

    Pour ouvrir un livret A, il suffit de procéder à un premier versement de 10 €. Ensuite, vous l’alimentez comme vous voulez : vous pouvez effectuer des virements réguliers ou faire des dépôts occasionnels, dans la limite du plafond. Une seule contrainte : le montant de chaque versement doit être d’au moins 10 €.

  7. Quels sont les avantages du livret A ?

    Le livret A vous offre plusieurs garanties : le capital, la rémunération (intérêts), une exonération d’impôt et de contributions sociales sur les intérêts. De plus, votre épargne est disponible à tout moment et sans aucuns frais !

  8. Comment est fixé le taux du livret A ?

    Le taux du livret A est fixé par les pouvoirs publics. Il peut être révisé quatre fois par an (1er février, 1er mai, 1er août et 1er novembre), en fonction du niveau de l’inflation et des taux d’intérêts du marché monétaire.

  9. Qu’est-ce que la règle des quinzaines ?

    La banque calcule les intérêts sur votre livret deux fois par mois. Pour en profiter le plus possible, et éviter les périodes non rémunérées, respectez la règle des quinzaines : faites vos versements le 15 ou le dernier jour du mois, et vos retraits le 16 ou le 1er du mois.

  10. Est-ce que je peux ouvrir un livret A pour mon bébé ?

    Oui, vous pouvez tout à fait ouvrir un livret A dès la naissance de votre enfant : il n’y a aucune condition d’âge. Il pourra le garder toute sa vie.

  11. Combien de livrets A puis-je avoir ?

    Vous n’avez droit qu’à un seul livret A par personne, tous établissements bancaires confondus. Lorsque vous ouvrez un livret, votre banque doit vérifier que vous n’en avez pas déjà un dans une autre banque.

  12. Qu’est-ce que je risque si j’ai plusieurs livrets A ?

    Vous risquez une imposition sur les intérêts rapportés par le(s) livret(s) supplémentaire(s) et une amende égale à 2 % des sommes concernées.

  13. J’ai un livret A dans une autre banque : comment le transférer au Crédit Agricole ?

    Vous ne pouvez pas transférer directement votre livret A. Commencez par clôturer le livret détenu dans un autre établissement. Vous pourrez ensuite en ouvrir un autre au Crédit Agricole.

  14. Quelle différence entre livret A et livret bancaire ?

    Comme le livret A, le livret bancaire est un placement sans risque pour une épargne disponible à tout moment ; la rémunération offerte est fixée par la banque. Par ailleurs, les intérêts sont fiscalisés et soumis aux prélèvements sociaux.

  15. Qu’est-ce que le LDD ?

    Le LDD (Livret de Développement Durable) est un produit d’épargne en faveur du développement durable. Il offre la même rémunération que celle du livret A et bénéficie également d’une exonération d’impôts et de prélèvements sociaux. Le plafond de dépôt est limité et on ne peut détenir qu’un seul qu’un seul LDD, mais vous pouvez le cumuler avec d’autres livrets.

  16. Qu’est-ce que le livret d’épargne populaire ?

    C’est un placement disponible, garanti, sans impôt ni prélèvements sociaux. Il offre une rémunération supérieure à celle des autres livrets règlementés. Son plafond de dépôt est limité. Il est réservé aux personnes dont le revenu fiscal de référence est inférieur à un seuil réglementaire. Demandez à votre conseiller si vous y avez droit.

  17. Qu’est-ce qu’un livret jeune ?

    C’est un livret d’épargne réservé aux jeunes de 12 à 25 ans résidant en France. Sa rémunération est fixée par la banque, mais au minimum égale à celle du livret A, sans impôt ni prélèvements sociaux. Le plafond de dépôt est limité et on ne peut détenir qu’un seul livret jeune. Le livret jeune peut être cumulé avec d’autres livrets.

  18. Jusqu’à quel âge le livret jeune est-il valable ?

    Vous pouvez le garder jusqu’au 31 décembre de l’année de vos 25 ans. L’échéance approche ? Contactez votre conseiller pour trouver la formule d’épargne la mieux adaptée par la suite à vos besoins.

  19. Est-ce que je peux retirer de l’argent sur mon livret jeune sans l’autorisation de mes parents ?

    Tout dépend de votre âge. Si vous avez moins de 16 ans, vous avez besoin de l’autorisation de vos parents pour faire des retraits sur votre livret jeune. Au-delà de cet âge et jusqu’à 18 ans, vous pouvez effectuer des retraits, sauf si vos parents s’y opposent.

  20. Est-ce que le livret A est imposable ?

    Non. Les intérêts du livret A sont exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux, comme ceux des autres livrets d’épargne réglementés : livret de développement durable (LDD), livret d’épargne populaire (LEP), livret jeune, livret d’épargne entreprise. Vous n’avez pas à indiquer ces intérêts sur votre déclaration de revenus.

  21. Pourquoi la banque prélève-t-elle des impôts sur mes intérêts ?

    La plupart des placements sont soumis aux prélèvements sociaux à la source. La banque déduit ces prélèvements des intérêts produits au moment de leur inscription en compte. Les intérêts sont aussi soumis à un acompte obligatoire à la source de 24 %, qui s’impute l’année suivante sur les impôts de l’épargnant. Les contribuables modestes peuvent échapper à ce prélèvement obligatoire, sur demande effectuée auprès de leur banque avant le 30 novembre de l’année précédente.

  22. Est-ce que les revenus d’épargne sont imposés ?

    Les intérêts et dividendes sont désormais soumis au barème de l’impôt avec acompte obligatoire, sauf dispense. Il existait une option « prélèvement forfaitaire libératoire », mais cette application a été supprimée au 1er janvier 2013. Toutefois, les épargnants qui n’encaissent pas plus de 2 000 € d’intérêts par an peuvent continuer d’opter pour une imposition forfaitaire dont le taux est équivalent à l’acompte obligatoire. Les revenus de l’assurance vie bénéficient d’une imposition particulière avec choix entre une imposition selon le barème de l’impôt ou un prélèvement forfaitaire libératoire dont le taux dépend de la durée de détention du contrat.