Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

ACTIONS, PEA, COMPTE-TITRE : QUELLES SOLUTIONS POUR INVESTIR EN BOURSE ?

04/01/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Epargne

#Argent

tout un mag pour vous

ACTIONS, PEA, COMPTE-TITRE : QUELLES SOLUTIONS POUR INVESTIR EN BOURSE ?

A condition d’accepter une dose de risque, investir en Bourse est un bon moyen de diversifier votre patrimoine et de dynamiser votre épargne. Actions, obligations, OPC, PEA… : le lexique des principaux supports à votre disposition.

Dans le cadre de la diversification de votre patrimoine vous souhaitez investir sur les marchés financiers ? Mini-lexique à l’usage des investisseurs débutants… et des confirmés.

ACTION

Lorsque vous achetez l’action d’une entreprise vous devenez propriétaire d’une fraction de son capital, ce qui vous ouvre un droit sur les bénéfices réalisés (dividendes) et un droit de vote lors des assemblées d’actionnaires.

Si l’action est cotée en Bourse, vous pouvez l’acheter et la vendre à tout moment. Son prix fluctue en permanence, tant à la hausse qu’à la baisse, son cours pouvant être influencé par de nombreux éléments : résultats d’activité, orientations des marchés, anticipations des investisseurs…

Si la valeur de votre action a progressé au moment de sa revente vous réaliserez une plus-value et une moins-value dans le cas contraire.

BON À SAVOIR

Vous pouvez choisir de placer votre argent en Bourse en direct sur un compte-titres ou un PEA ou via des fonds collectifs (Sicav, FCP) sur un PEA ou un contrat d’assurance vie, par exemple. Dans le premier cas, c’est vous qui gérez seul : vous sélectionnez les titres, assurez le suivi de votre portefeuille, achetez, revendez… Dans le second cas, toutes ces opérations incombent au gestionnaire du fonds.

COMPTE-TITRES

Compte, ouvert auprès d’une banque ou d’un courtier, permettant d’effectuer tout type d’opérations d’achat et de vente de valeurs mobilières : actions, obligations d’entreprises françaises ou étrangères, sicav, fcp… Un compte-titre ne bénéficie d’aucun avantage fiscal. Tous les gains boursiers (dividendes et plus-values) réalisées sont imposables.

OBLIGATION

Investir dans une obligation revient à prêter de l’argent à une entreprise ou à un Etat qui fait appel public à l’épargne. En contrepartie, vous percevrez des intérêts réguliers (trimestriels, semestriels, annuels…), appelés « coupons ». Plus l’emprunteur présente un risque, plus le taux d’intérêt servi est élevé.

Sauf défaillance, l’émetteur vous rembourse la totalité des sommes avancées à l’échéance de l’obligation (2 ans, 5 ans, 10 ans). Vous pouvez aussi revendre votre obligation sur les marchés avant terme (avant l’échéance de l’emprunt), mais un risque de perte en capital est alors toujours possible.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur les actions et l’investissement en Bourse .

OPC OU ORGANISME DE PLACEMENT COLLECTIF

Un OPC est soit une Sicav, soit un fonds commun de placement (FCP). Dans les deux cas, il s’agit d’un placement. Mais, au lieu d’acheter et de gérer en direct vos titres, vous confiez votre épargne à un professionnel qui l’investit en Bourse pour vous. Ainsi, en achetant une ou plusieurs parts d’un fonds ou d’une sicav, vous accédez à un investissement diversifié qui réunit l’argent de milliers d’épargnants et détient des centaines d’actifs distincts, gérés par des professionnels de la finance. Il existe plusieurs grandes catégories d’OPC : actions, obligations, monétaires…

PEA (PLAN D’ÉPARGNE EN ACTIONS)

Il s’agit d’une enveloppe fiscale permettant à tout contribuable fiscalement domicilié en France d’investir dans des actions d’entreprises cotées ou non cotées européennes et dans des OPC (fonds, sicav) investis à 75 % au moins en actions de ces entreprises. Il bénéficie d’un avantage fiscal au bout de 5 ans : les dividendes et plus-values dégagées par le PEA sont exonérés d’impôt (mais les prélèvements sociaux restent dus)..

Pour vous initier à l’investissement boursier, consultez notre article sur les portefeuilles virtuels .

A lire également : Fiscalité, fonctionnement : l’essentiel à savoir sur le PEA !
 

BON À SAVOIR

Vous souhaitez investir sur les marchés financiers ? Découvrez toutes les solutions bourse, PEA, compte-titres, SICAV, FCP...

 

© Uni-médias – janvier 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.

La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
 

TOUT UN MAG POUR VOUS