Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Adopter les bons comportements sur le trajet de l’école

Sur le trottoir ou sur la route, à deux ou quatre roues, les règles de sécurité routière s’appliquent autant aux grands qu’aux petits. Et les parents sont les premiers modèles des enfants.

AIDER VOTRE ENFANT À DEVENIR UN PIÉTON RESPONSABLE

Pour permettre aux enfants de devenir des piétons autonomes, il faut d’abord montrer l’exemple. En ville, les trois-quarts des parents1 n’ont pas une attitude exemplaire en présence de leurs enfants. Utilisez systématiquement les passages piétons et traversez uniquement quand le bonhomme est vert. Quand vous accompagnez votre enfant, tenez-lui la main en le plaçant du côté des maisons, jamais au bord du trottoir. Sur le chemin de l’école ou de ses activités extra-scolaires, faites-lui remarquer les endroits dangereux, afin qu’il puisse, plus tard, s’y rendre seul en toute sécurité.

LUI APPRENDRE A CIRCULER EN VELO EN TOUTE SECURITÉ

Porter un casque, à la bonne taille, est obligatoire pour les jeunes cyclistes de moins de 12 ans, et pour les plus petits qui voyagent dans un siège enfant sur le vélo de leurs parents. En effet, la tête est touchée dans 17 % des accidents de vélo et les séquelles peuvent être très lourdes. Faire du vélo, cela s’apprend et on ne peut se lancer sur les routes que quand toute la famille est suffisamment aguerrie. Les uns derrière les autres : le plus lent devant, le plus expérimenté derrière ! Tout en respectant le code de la route : rouler à droite, s’arrêter au feu rouge, ne pas emprunter de sens interdit…
Vous aimerez aussi : Le casque à vélo : pourquoi il est vraiment indispensable

EN SCOOTER, LUI RAPPELER LES RÈGLES DE SECURITÉ

A l’adolescence, le deux-roues motorisé marque les premiers pas vers l’indépendance. Pour ne pas trembler en permanence, n’hésitez pas à évoquer avec votre enfant les conditions de sa sécurité. Un casque attaché en toutes circonstances, un blouson épais et des gants, pas de débridage du moteur (interdit) et une conduite raisonnable sans prise de risque. 40 % des tués et 54 % des blessés dans cette tranche d’âge sont la conséquence d’un accident de deux-roues motorisé. De votre côté, vérifiez régulièrement le bon état de l’engin.

EN VOITURE, ON S’ATTACHE TOUJOURS

Près d’un Français sur dix avoue conduire parfois sans ceinture de sécurité2 et 66 %3 des enfants ne sont pas ou sont mal attachés en voiture. Selon la loi, un enfant de moins de 10 ans doit obligatoirement voyager dans un siège adapté à son âge, son poids et sa morphologie. Si vous avez des difficultés à bien fixer le siège auto, n’hésitez pas à vous adresser à votre garagiste ou au professionnel qui vous a vendu l’équipement. En route, enclenchez systématiquement la sécurité enfant et veillez à ce qu’aucun objet n’encombre la plage arrière du véhicule.
Que ce soit à pied, à vélo, en deux roues ou en voiture, vos enfants sont attentifs à votre comportement. Vous êtes donc leur référence en matière de sécurité.


1 OpinionWay, 2013, Les Français au volant
2 www.preventionroutiere.asso.fr, 2013, L’enfant en voiture.
3 https://www.ipsos.com/fr-fr/le-comportement-des-francais-au-volant-peu-propice-une-baisse-de-laccidentalite, 2017

 

© IciBarbes – avril 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

 

 

TOUT UN MAG POUR VOUS