Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Déménagement : choisir le bon moment pour sa taxe d’habitation

04/08/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Budget

#Logement #Argent #Déménagement

TOUT UN MAG POUR VOUS

Déménagement : choisir le bon moment pour sa taxe d’habitation

Vous faites peut-être partie des contribuables français à devoir encore vous acquitter de la taxe d’habitation... D’accord, mais cela veut dire quoi, concrètement, si vous déménagez dans l’année ? Explications.

TAXE D'HABITATION : QUE DEVREZ-VOUS PAYER ?

Bien qu’exonérée pour une grande majorité des Français et supprimée à horizon 2023, la taxe d'habitation continue d'être payée par 20% des contribuables.

 

    Vous aimerez aussi : Exonération de la taxe d'habitation : êtes-vous concerné ?

 

Si vous faites partie des contribuables concernés, sachez qu’en tant qu’occupant d’un logement au 1er janvier (locataire, propriétaire ou occupant à titre gracieux) vous devez vous acquitter de la taxe d’habitation de l’année en cours.

En clair : vous devrez payer la taxe d’habitation du logement que vous occupez au 1er janvier et ce pour l’année entière, il n’y a pas de système de prorata en la matière.

BON À SAVOIR

Cette règle s’applique également pour les résidences secondaires, même si vous n’y résidez que quelques jours dans l’année.

COMMENT OPTIMISER VOTRE DÉMÉNAGEMENT ?

Vous l’avez compris, même si vous déménagez le 2 janvier, vous devrez payer la taxe d’habitation pour l’année entière !

Si vous déménagez en cours d’année, vous pouvez tenter de trouver un accord à l’amiable pour partager la note au prorata avec le prochain occupant des lieux (notamment dans le cas d’une vente immobilière) mais celui-ci n’a aucune obligation légale d’accepter.

Si vous disposez d’un peu de souplesse dans vos dates de déménagement, vous pouvez en revanche essayer de tourner la situation à votre avantage ! Voici comment :

Renseignez-vous notamment sur le montant de la taxe d’habitation de votre futur logement.
Si celle-ci est beaucoup plus chère que pour le logement actuel, vous pouvez avoir intérêt à retarder votre déménagement afin de payer la taxe d’habitation dans la ville que vous quittez.

Vous pouvez même aller plus loin puisque d’après le principe de la taxe d’habitation, si vous n’avez pas de logement au 1er janvier, vous ne payez tout simplement pas de taxe d’habitation pour l’année. Donc, théoriquement si votre bail se termine le 30 décembre et que vous n’emménagez pas avant le 02 janvier, vous n’aurez pas de taxe d’habitation à payer !

Mais attention, la réciproque est également vraie ! Si le préavis de votre ancien logement se termine le 15 janvier, mais que votre nouveau bail démarre au 1er janvier, vous aurez 2 taxes d’habitation à régler !

 

© Uni-médias – Janvier 2017 - Dernière mise à jour Août 2021

Article à caractère informatif et publicitaire.

tout un mag pour vous