Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Don du corps à la science et frais d’obsèques

31/07/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Assurance

#Famille #Aléas de la vie #Décryptage

tout un mag pour vous

Don du corps à la science et frais d’obsèques

Bien qu’altruiste, la décision de faire don de son corps à la science est loin d’être gratuite. Explications.

FAIRE DON DE SON CORPS POUR QUE LA SCIENCE AVANCE

Depuis une loi du 15 novembre 1887, le principe de la liberté de funérailles pose que toute personne majeure peut faire don de son corps à la science après son décès.
Il s’agit d’une démarche à effectuer de son vivant, après y avoir mûrement réfléchi et en avoir parlé à ses proches pour expliquer son projet.
Une fois la décision prise, contactez le centre de don le plus proche de chez vous (généralement la faculté de médecine la plus proche de votre domicile), on vous y expliquera les différentes étapes administratives à accomplir.
Une fois votre dossier déposé, et passé un délai de réflexion, vous recevrez une carte de donneur à avoir toujours sur vous. Vous restez bien sûr libre de changer d’avis à tout moment.

Vous aimerez aussi : Combien coûtent des obsèques ?

UN DON QUI A UN COÛT

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, faire don de son corps à la science peut avoir un coût pour le centre ayant accepté le don.
Au moment du décès, le corps est transporté au centre. Après son utilisation, le corps est incinéré et les cendres dispersées dans un jardin des souvenirs, ou rendues à la famille.
Or la plupart des structures qui accepte le don de corps – CHU, centre de recherche, etc. – n’ont les moyens de prendre en charge ni le transport du corps ni sa crémation.
Lors des démarches pour donner son corps à la science, il peut donc être judicieux de souscrire une assurance obsèques ou toute autre disposition pour couvrir les frais et éviter qu’ils ne reviennent à la charge des proches du défunt.

 

© Webedia - Juin 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.