Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Du biberon aux études : comment être présent à chaque étape de la vie de son enfant ?

23/09/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Assurance

#Famille #Aléas de la vie #Argent

tout un mag pour vous

Du biberon aux études : comment être présent à chaque étape de la vie de son enfant ?

En tant que parent, on souhaite le meilleur pour son enfant que ce soit son épanouissement ou son confort matériel. Et si l’arrivée d’un enfant n’est évidemment pas qu’une question d’argent, elle représente toutefois un certain coût. La dépense moyenne engagée par les familles jusqu’aux 20 ans de leur enfant s’élèverait ainsi à... 180 000 euros (1). On vous dit tout.

Tous les parents s’accordent à le dire : un enfant, ça change la vie. Un bouleversement d’organisation qui peut dérouter les premiers temps. Mais soyez rassurés : au bout de quelques semaines, vous trouverez votre rythme de croisière.

Poussette, table à langer, lit, couffin, siège auto, babyphone... Avant même d’entendre les premiers cris de leur tout petit, près d’un tiers des parents investirait entre 1 000 et 1 500 euros pour des équipements et vêtements (2).

Les couches et les différents modes de garde contribuent également à gonfler le budget. On vous explique tout cela en détail.

COUCHES ET MODES DE GARDE

Par la suite, pendant ses trois premières années, ils dépenseront en moyenne 490€ par mois (3) pour subvenir à ses besoins.

Parmi les différents postes de dépenses, les inévitables couches : jusqu’à ce qu’il soit propre, (vers 3 ans environ), on estime généralement qu’un enfant en utilisera entre 4 000 et 5 000 (4)  !

 

    Vous aimerez aussi : Quel budget moyen mensuel pour bébé (0-3 ans) ?

 

En parallèle, certaines familles choisiront d’investir dans l’achat d’une voiture plus grande et/ou déménageront pour un logement plus spacieux. D’autres mettront en place des solutions de garde (assistante maternelle, crèche, nounou à la maison…) qui, là encore, ne seront pas sans incidences sur leur budget. Néanmoins, sachez qu’en fonction de vos revenus, vous pourrez bénéficier de différentes aides.

Pour vous informer sur les aides liées à la petite enfance (PAJE, allocations familiales, etc), rendez-vous notamment sur le site CAF.fr

ARGENT DE POCHE ET FRAIS DE SCOLARITÉ

Passée la période couches/biberons, les choses sérieuses commencent : entre les frais liés à la scolarité, les vêtements, les loisirs, la nourriture, les vacances puis, un peu plus tard, les sorties et l’argent de poche, le ministère des Solidarités et de la Santé estime à 9 000€ en moyenne le coût annuel d’un enfant (7 500€ par enfant de moins de 14 ans et 12 500€ de 14 à 20 ans).

BON À SAVOIR

S’informer sur les différents droits, prestations et aides financières que vous pourriez solliciter en fonction de votre situation :

LES ÉTUDES SUPÉRIEURES, DERNIÈRE GRANDE ÉTAPE AVANT LA VIE D’ADULTE

Ça y est, la page de l’enfance se tourne. Voilà votre progéniture désormais bachelière et bien décidée à poursuivre des études supérieures.

Au-delà du volet financier, les parents sont avant tout d’un grand soutien affectif, moral et logistique pour cette nouvelle étape de vie de leur enfant. De quelles façons ? En l’aidant à choisir son futur logement, en effectuant avec lui le repérage du quartier universitaire, en se montrant disponibles et à l’écoute en cas de doute ou de stress liés aux examens ou à l’orientation.

Si de nombreux étudiants travaillent en parallèle de leur scolarité pour ne plus dépendre du soutien économique de leurs parents, 72% (6) des familles doivent tout de même piocher dans leurs économies pour financer les études supérieures de leur enfant.

BON À SAVOIR

Votre épargne est le reflet de votre trajectoire de vie. Au fur et à mesure, votre situation et vos besoins évoluent et la stratégie que vous avez mise en place pour sécuriser votre avenir et celui de vos proches est à adapter en conséquence. 

En savoir plus sur les produits d’Epargne Crédit Agricole

Deux chiffres pour vous aider à vous faire une idée des frais liés aux études :

  • En 2020 (7), un étudiant a déboursé en moyenne 2 361€ lors de sa rentrée.
  • Quant à ses frais mensuels (loyer et charges locatives, alimentation, loisirs, transports, téléphonie et internet, vêtements, produits d’hygiène et d’entretien, etc.), ils s’élevaient en moyenne à 1 193,49€ (7).

À noter qu’il existe différentes solutions de financement comme les aides régionales ou départementales, les bourses ou encore les prêts étudiants.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Rendez-vous sur le site Service-Public.fr pour obtenir les informations sur les aides qu’un étudiant peut percevoir

 

À lire également : 


ET SI L’UN DES PARENTS VENAIT À DÉCÉDER, COMMENT ANTICIPER AU MIEUX l’AVENIR DE LEUR ENFANT AVEC l’ASSURANCE DÉCÈS ?

En pensant à ce que la vie réserve comme bonnes et mauvaises surprises, mieux vaut anticiper. Selon les statistiques de l’Insee (2020), un décès sur cinq survient avant l'âge de 65 ans (8). En plus du chagrin, un décès peut placer la famille dans une position financière délicate. Pour accompagner financièrement votre famille si vous veniez à décéder, l’assurance prévoyance décès lui garantit, selon les conditions prévues par le contrat, le versement d’un capital. Il lui permettra de contribuer à maintenir son niveau de vie dans les premiers temps et à poursuivre ses projets, notamment ceux liés à l’éducation des enfants.

BON À SAVOIR

Mon Assurance Décès du Crédit Agricole peut être une solution en cas de décès prématuré (9), si vous choisissez vos enfants comme bénéficiaires, un capital peut leur être versé en une ou plusieurs fois, selon les conditions prévues par le contrat, pour financer leurs études par exemple.

 

À lire également : Assurance vie et assurance décès : différents et complémentaires !

Le meilleur moyen pour pouvoir vous concentrer sur l’essentiel : regarder votre enfant grandir puis accompagner son entrée dans la vie adulte.

 

Vous aimerez aussi :

 

(1) Source : Capital.fr - 21/11/2018
(2) Étude CSA 2018 « Les Français et la puériculture »
(3) L’Observatoire E. Leclerc des nouvelles consommations – Très cher premier enfant - 2021
(4) Soit 4 couches en moyenne/jour au cours des trois premières années - 2018
(5) https://www.capital.fr/votre-argent/elever-des-enfants-coute-tres-cher-comment-reduire-la-facture-et-les-aider-a-reussir-1316738
(6) https://www.sofinco.fr/files/live/sites/sofinco/files/Refonte/Sofinscope/Etudes%20compl%C3%A8tes/OpinionWay%20pour%20Sofinco%20-%20Le%20budget%20rentr%C3%A9e%20des%20Fran%C3%A7ais%20-%20Juillet%202020.pdf
(7) FAGE (Fédération des Associations Générales Étudiantes)
(8) https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383442
(9) Selon les conditions prévues par le contrat.

 

© Uni-médias – Septembre 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.

La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Les crédits à la consommation sont octroyés sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit à la consommation par votre Caisse régionale, prêteur. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.

Les garanties du contrat Mon Assurance Décès sont assurées par PREDICA, entreprise régie par le Code des Assurances dont les mentions légales détaillées sont accessibles en cliquant sur ce lien.

TOUT UN MAG POUR VOUS