Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Enfants : une chute à la maison est si vite arrivée

Les chutes représentent les trois-quarts¹ des accidents domestiques en France. Premiers concernés : les enfants de 0 à 16 ans. N’hésitez pas à appliquer nos conseils pour les éviter et permettre aux enfants de jouer ou explorer la maison en toute quiétude !

INSTALLER DES BARRIÈRES DE SÉCURITÉ DANS LES ESCALIERS

Chez les moins de un an, une chute est à l’origine de 66 % des accidents de la vie courante1. Quel que soit l’âge, les escaliers sont dangereux et nécessitent de prendre le maximum de précautions en fixant des barrières en haut, comme en bas, et en vérifiant qu’elles répondent à des normes de sécurité UE ou françaises. Pour qu’elles soient efficaces, tous les membres de la famille doivent veiller à les refermer derrière eux. Aucun jouet ou objet volumineux ne doit encombrer le bas de l’escalier ou le palier. Enfin, l’espacement entre deux barreaux de la rampe doit être de 11 cm maximum pour que l’enfant ne puisse pas passer sa tête entre ceux-ci. La hauteur de la barrière doit être au minimum de 75 cm.

INSTALLER DES BLOQUEURS DE FENÊTRES

Si vous aimez aérer votre maison et que vous avez de jeunes enfants, achetez des systèmes de sécurité ou des entrebâilleurs pour bloquer l’ouverture de vos fenêtres. Ne placez pas de meuble ou de chaise sous une fenêtre et surveillez en permanence un enfant dans une pièce donnant accès à un balcon. Vérifiez que le garde-corps de vos fenêtres, balcon ou loggia est d’au moins 1 mètre de hauteur (80 cm si le garde-corps fait plus de 50 cm de large). Rangez votre escabeau aussitôt après vous en être servi. En cas de chute, même si elle paraît sans gravité, consultez votre médecin traitant ou rendez-vous aux urgences.

MOTIVER L’ENFANT À RANGER SES JOUETS

Un camion à roulette qui traîne sur le tapis de la chambre, c’est multiplier les risques de chute ! Après les moments de jeu, les enfants doivent s’habituer à ranger leurs jouets dans des caisses ou des tiroirs dédiés : briques en plastique, poupées, voitures, jeux de société… N’encombrez pas les lieux de passage de meubles ou de plantes, si vous êtes pressé, vous pouvez vous cogner. Pour le rangement en hauteur, privilégiez l’accessibilité et préférez l’escabeau à la chaise.
Apprenez à votre enfant dès que possible à monter et descendre les escaliers, en se tenant à la rampe. Il deviendra ainsi plus vite autonome ! Incitez-le à ranger lui-même sa chambre et facilitez-lui la tâche en investissant dans des bacs de rangement, où chaque jouet trouvera sa place.


1 Rapport d’enquête permanente des accidents de la vie courante, Institut de veille sanitaire 2016

 

© Ici Barbès - Juin 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.