Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Impôts 2019 et rattrapage de fin d’année

« Avec le prélèvement à la source, à partir de 2019 mon impôt sur le revenu va être déduit directement de ma fiche de paie mais quid des autres impôts ? Et surtout quand devrai-je les payer ? Jusqu’ici j’étais mensualisé, je ne voudrais pas avoir de mauvaises surprises en fin d’année et être juste en trésorerie ». Si vous vous posez ces mêmes questions, lisez la suite...

A partir de la fin du mois de janvier 2019, vous toucherez votre salaire (ou vos indemnités de chômage ou maladie si vous avez été arrêté), impôt sur le revenu déduit. Et cela sur les 12 mois de l’année.

Les autres revenus concernés par le prélèvement à la source (PAS) comme vos revenus fonciers si vous êtes bailleur, vos revenus de travailleur indépendant (BNC, BIC, BA) si c’est votre activité secondaire ou votre source de revenus principale, seront eux aussi soumis au prélèvement à la source à partir de 2019, via un acompte prélevé mensuellement ou sur option trimestriellement.

La mensualisation à laquelle vous étiez soumis jusqu’en 2018 s’arrêtera automatiquement sans demande de votre part.

ET LES AUTRES IMPÔTS ?

Le mode de recouvrement ne change pas pour la taxe d’habitation et la taxe foncière. Elles devront être payées selon les mêmes modalités et dans les mêmes délais qu’aujourd’hui (par exemple fin octobre pour la taxe foncière et mi-novembre pour la taxe d’habitation)

AURAI-JE DES IMPÔTS À PAYER EN SEPTEMBRE 2019 ?

Même si 2018 est une année fiscalement neutre afin de vous éviter de payer à la fois des impôts sur vos revenus de 2018 et vos revenus de 2019, l’année blanche n’efface pas les impôts sur les revenus dits exceptionnels (par exemple une grosse prime qui n’était pas prévu dans votre contrat de travail ou des loyers perçus d’avance ou qui correspondent à d’autres années) ou sur les revenus non soumis au PAS (intérêt, dividendes ou une plus-value imposable suite à la vente d’un bien immobilier).

À NOTER

La bonne nouvelle c’est qu’il peut être intéressant de toucher des revenus exceptionnels en 2018. Ils seront certes imposés mais au taux moyen calculé sur l’ensemble des revenus du foyer et non pas au taux marginal d’imposition comme c’était le cas avant le PAS.

COMMENT DEVRAI-JE PAYER L’IMPÔT SUPPLÉMENTAIRE ?

Il sera prélevé par les impôts sur votre compte bancaire (vérifiez que vous avez bien enregistré les coordonnées bancaires du compte que vous souhaitez voir prélever). Si vous avez droit à un crédit ou une réduction d’impôt, le solde à percevoir à l’été 2019 ne vous sera pas versé mais déduit du montant de vos impôts restant dus.

DES SOLUTIONS POUR ANTICIPER LE COMPLÉMENT D’IMPÔT À PAYER ?

Vous serez informé par votre centre des impôts en septembre 2019, du complément à payer à l’automne ou en fin d’année. Pensez à provisionner dès que possible les liquidités nécessaires. Vous pouvez par exemple épargner un 13ème mois éventuel ou une prime de fin d’année pour faire face à un éventuel décalage dans votre trésorerie.

A lire également : 9 conseils pour bien gérer le passage au prélèvement à la source

Vous aimerez aussi : Impôts à la source : qu’est-ce que l’année blanche ?

Sur le même sujet : Emploi à domicile et Prélèvement à la source : qu'est-ce qui change ?

 

 

© Creative Works – Octobre 2018.

Certaines informations sont susceptibles d'évoluer en fonction de l'actualité fiscale et de l'adoption de la loi de finances 2019.
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS