Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Impôts étudiants : qu'est-ce que je dois déclarer ?

09/02/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Fiscalité

#Première fois #Argent #Etudiant

tout un mag pour vous

Impôts étudiants : qu'est-ce que je dois déclarer ?

Pour être simple et concret, retenez qu’en France, dès la majorité, le principe est que toute personne a l'obligation de déclarer ses revenus. Que vous soyez étudiant ou non, que vous ayez perçu des revenus dans l'année ou non.

RATTACHEMENT AU FOYER FISCAL DE VOS PARENTS : UN BON PLAN ?

Rassurez-vous : si vous êtes âgés de moins de 25 ans (ou plus exactement avez moins de 26 ans au 1er janvier de l’année d’imposition) et que vous êtes étudiant, vous avez le droit de rester rattaché au foyer fiscal de vos parents. Vous avez quitté le domicile familial ? Ce n'est pas un problème, vous avez également droit au rattachement même si vous ne vivez plus sous leur toit.

Pourquoi faire ce choix ? Pour la simplicité d’abord, puisque vous n’avez pas à remplir de déclaration de revenus personnelle (que l'on appelle souvent déclaration d'impôts alors que l'on n'en paiera pas forcément !). Vous devez simplement communiquer le montant des revenus perçus pour vos éventuels petits jobs. Vos revenus sont déclarés directement avec ceux de vos parents, sur un seul formulaire (tout se fait désormais en ligne).

Mais eux aussi sont gagnants ! L'opération leur permet de conserver une demi-part supplémentaire fiscale et de réduire ainsi leurs impôts. La réduction est limitée à 1 551 euros pour chaque demi-part additionnelle (pour les revenus 2018). Si vous êtes leur troisième enfant, ils bénéficient d’une part entière, et donc la réduction fiscale sera de 3 102 euros au maximum.

QUELS REVENUS DÉCLARER QUAND ON EST ÉTUDIANT ?

Même avec le prélèvement de l’impôt à la source, vos salaires d’étudiant doivent dans la plupart des cas être déclarés. Cela permet de calculer au plus juste ce que vous ou vos parents avez à payer à l’administration. Et d’être remboursé si nécessaire.

  • Les « jobs » et petits boulots à déclarer

Vous avez vendu des cornets de glace sur la plage l'été dernier ? Vous arrondissez les fins de mois en travaillant quelques heures par semaine à la bibliothèque de votre université ? Les salaires perçus dans le cadre de jobs étudiants ou de jobs d'été doivent être déclarés. Mais pas de panique : jusqu’à vos 25 ans, vous bénéficiez d'une exonération sur vos revenus, pour la part n’excédant pas trois fois le montant brut mensuel du salaire minimum de croissance (soit 4 495 euros pour les revenus 2018) sur l'ensemble de l'année. Vous n’avez à déclarer que le montant qui excède ce plafond.

  • La déclaration des indemnités de stage

La plupart du temps, les formations supérieures prévoient un stage de plusieurs mois. C'est un stage conventionné ? Vous avez de la chance : vos gratifications de stage peuvent être exonérées d'impôt... Les indemnités de stage ne sont pas à déclarer lorsque le montant des gratifications ne dépasse pas le montant annuel du salaire minimum de croissance, soit 17 982 euros pour 2018.

  • Alternance et contrat de professionnalisation

Vous êtes en alternance ou en contrat de professionnalisation cette année ? Félicitations : vous êtes désormais considéré comme un salarié à part entière. Ce statut s'accompagne d'obligations... dont celle de déclarer ses revenus. Vous devrez remplir en ligne le formulaire 2042 ... sauf bien sûr si vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents. Dans ce cas de figure, ils ajouteront vos salaires à leur déclaration. Toutefois, les salaires versés aux apprentis munis d’un contrat répondant aux conditions posées par le code du travail ne sont pas à déclarer lorsque le montant des gratifications ne dépasse pas le montant annuel du salaire minimum de croissance, soit 17 982 € pour 2018.

  • Activité salariée : je déclare dans tous les cas

Ce n'est pas parce que vous êtes étudiant que vous n'avez pas le droit de travailler ! Vous avez parfaitement le droit d'être salarié à temps partiel en aménageant vos heures de travail. Et si vous êtes étudiant en cours du soir ou candidat libre, rien ne vous empêche de travailler à plein temps ! En CDD (contrat à durée déterminée) ou en CDI (contrat à durée indéterminée), vous avez l'obligation de déclarer tous vos salaires. Ceux-ci doivent être reportés sur votre déclaration de revenus. Bien sûr, si vous avez demandé le rattachement au foyer fiscal de vos parents, c’est sur leur déclaration de revenus que devront être également déclarés vos revenus !

Vous aimerez aussi : Faut-il être rattaché au foyer fiscal de ses parents ?

 

© Webedia – mars 2019 

Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS