Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Les aides pour se mettre à son compte après l'apprentissage

27/06/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Carrière #Jeunes #Etudiant

tout un mag pour vous

Les aides pour se mettre à son compte après l'apprentissage

Votre projet c'est d'apprendre le métier que vous aimez et de vous installer rapidement après votre formation en alternance. Comment financer la création de votre entreprise, quel statut choisir ? Où vous renseigner ? Voici quelques pistes utiles.

Pour donner un coup de pouce aux jeunes qui souhaitent créer leur activité, ou reprendre une activité, des aides financières et pratiques existent. Elles peuvent dépendre de votre âge, de votre région, du secteur d'activité choisi, de votre situation personnelle. Voici quelques pistes pour vous mettre à votre compte plus facilement.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

1- L'ACRE

Les jeunes de 18 à 25 ans (ou 30 ans si ils sont travailleurs handicapés), peuvent bénéficier de l'Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'une Entreprise : le jeune entrepreneur est exonéré des cotisations dues aux régimes d'assurance pendant douze mois, hors contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS). Une aide bienvenue pour alléger les frais au démarrage de son affaire.

2- LE CRÉDIT SOLIDAIRE

Vous n'avez pas assez de garanties pour obtenir un crédit bancaire classique ? Ce type de prêt proposé par l'Association pour le Droit à l'Initiative Economique (ADIE) ou par la Société Coopérative de Finances Solidaires (NEF) peut aller jusqu'à 10 000 euros, sur une durée de 4 ou 5 ans.

3- LE PRÊT OSEO

Ce prêt étudiant garanti par l’État peut vous permettre d’emprunter pour votre projet, à un taux d’intérêt déterminé par la banque.

4- LE PRÊT POUR DEVENIR COMMERÇANT SÉDENTAIRE OU AMBULANT

Vous souhaitez vendre sur les marchés ou partir à la rencontre vos clients en parcourant les villages de votre région ? Vous avez besoin d'argent pour acheter, par exemple, votre véhicule et l'équiper ? Le Fisac, le Fonds d'Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce, accorde des subventions. Le montant des aides varie en fonction de votre projet et votre capacité à rembourser. Vous devrez envoyer votre dossier de candidature dans les dates prévues à la Direccte

5- LES AIDES DE BPI FRANCE

La Banque Publique d'Investissement (BPI) accompagne les jeunes (et moins jeunes) créateurs pour mettre au point leur projet et pour rechercher des financements. Notamment si vous souhaitez, seul ou à plusieurs, reprendre une petite entreprise ou l'activité d'un artisan. Pour connaitre l'ensemble des offres d'accompagnement de BPI, c'est ici.

6- LES PRÊTS D’HONNEUR

Le prêt d’honneur est accordé au créateur ou repreneur d’entreprise à titre personnel et non pas à l’entreprise elle-même. L’obtenir permet de solliciter plus facilement un prêt bancaire car il constitue un apport. Il est accordé sans intérêt, ni garantie personnelle mais sur décision d’un comité d’agrément composé d’experts : chefs d’entreprise, banquiers, comptables… qui décidera du montant de l’aide accordée sur la base du dossier présenté. Cette aide varie entre 3 000 à 50 000 euros suivant la nature du projet et du réseau d’aide à la création qui le distribue, elle est remboursable sur 2 à 5 ans.
Le prêt d’honneur est complémentaire aux autres dispositifs d’aide aux entrepreneurs. Il est notamment distribué par les réseaux Initiative France , Réseau Entreprendre ou encore France Active.

7- LES AIDES A LA CRÉATION POUR ADULTE HANDICAPÉ

Etre handicapé ne doit pas être un frein à l'entreprenariat alors pour donner un coup de pouce à ceux qui se lancent, l'Agefiph propose une subvention forfaitaire de 5000 € pour financer le démarrage de l'activité. Pour en savoir plus, connectez-vous sur le site.
 

BON À SAVOIR

JE SUIS ENTREPRENEUR : le Crédit Agricole a développé un service d'accompagnement à la création d'entreprise : outils pour bien définir son projet et son activité, pour rédiger un business plan, pour faire un business plan, conseils pour vous aider à choisir un statut juridique et fiscal, aides et prêts pour se lancer... Accédez à toutes ces informations en vous connectant sur le site je suis entrepreneur.fr

8 - DES PORTAILS D'INFORMATION POUR FAIRE LE TOUR DES SOLUTIONS

Pour les créateurs comme pour les repreneurs d'entreprise, ces deux sites regroupent la plupart des aides ou vous permettent en fonction de votre activité et de votre situation géographique d'avoir une idée rapide de celles auxquelles vous pourriez prétendre :

  • aides-entreprises.fr : cet observatoire des Aides aux Entreprises est développé par l’Institut Supérieur des Métiers, il référencé par le gouvernement comme le répertoire national unique des aides publiques.
  • les-aides.fr : le portail des CCI offre un moteur de recherche qui permet de trouver la ou les aides par type de projet (création, reprise, secteur d’activité, etc.).

Vous aimerez aussi : La to-do list du nouvel apprenti, c'est par ici !

 

© Creative Works - juin 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit à la consommation par votre Caisse régionale, prêteur.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale.
Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.

TOUT UN MAG POUR VOUS